Étienne Jodelle



Je meure si jamais j’adore plus tes yeux,
Cruelle dédaigneuse, et superbe Maîtresse,
Si jamais plus, menteur, je fais une Déesse
D’un sujet ennemi de ce qui l’aime mieux.
 
C’est moi qui t’ai logée au plus haut lieu des Cieux,
Déguisant ton Été d’une fleur de jeunesse :
C’est moi qui t’ai doré l’Ébène de ta tresse,
Faisant de ton seul œil un Soleil précieux.
 
Je t’ai donné ces lys, ces œillets, et ces roses,
Je t’ai dans un tain brun, ces belles fleurs encloses
Qui ne furent jamais sous un visage humain.
 
J’ai par mes vers accru ton Esprit et ta grâce
Mais c’est pour le loyer d’une telle disgrâce,
Qu’il fallait espérer d’un cœur tant inhumain.



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 7 mai 2016 à 18h07

Glissade
--------

L’ours de sable est habile, et n’a pas froid aux yeux ;
Il dévale un glacier pour charmer sa maîtresse.
Même si cette oursonne était une déesse,
Il n’irait pas plus vite, il ne ferait pas mieux.

Trois minotaures font leur visite en ces lieux,
Nous pouvons admirer l’éclat de leur jeunesse;
Ils s’ébattent ainsi, loin de toute détresse,
Faisant sonner leur rire à la face des cieux.

L’ours de sable a cueilli, pour sa dame, une rose ;
La belle aussitôt l’a sous une cloche enclose,
Qu’elle vive à présent sans peur des lendemains.

Ours tant heureux d’aimer, minotaures sagaces,
Savourez, sur les monts, ces moments si fugaces,
Tant qu’ils ne seront pas gâchés par les humains

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Dеubеl : Détrеssе

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

Dеsсhаmps : Ρlаintеs d’аmоurеuх

Τоulеt : «Сеt huissiеr, qui јеtаit, l’été...»

☆ ☆ ☆ ☆

Νаvаrrе : «J’аimе unе аmiе еntièrеmеnt pаrfаitе...»

Соppéе : Désir dе glоirе

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

*** : Dаns lеs fоrtifs

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Μа sоuffrаnсе (Dеubеl)

De Duguinе sur Αmstеrdаm (Jаmmеs)

De Сосhоnfuсius sur Sаlut (Μаllаrmé)

De Jаdis sur Sоnnеt dе Ρоrсеlаinе (Viviеn)

De Сосhоnfuсius sur Μédаillе (Hеrеdiа)

De Jаdis sur Lе Rоssignоl еt lа Grеnоuillе (Rоussеаu)

De Сосhоnfuсius sur Lе Соurеur (Hеrеdiа)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Суоrаnе- sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

De Τhundеrbird sur Lе Ρоètе соntumасе (Соrbièrе)

De Μаgélаnt sur Αiguillеs dе саdrаn (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе