Étienne Jodelle



 
Même effet qu’ont les vents enclos dessous la terre
Qui d’un coup ennemi causent le tremblement
Dont on voit renverser jusques au fondement
Tant de belles cités, vrai présage de guerre :
 
Ou qu’ont dessous l’effroi d’un horrible tonnerre
Le Feu, la Terre, l’Eau, et ce vague élément
Qui nous guide ici bas le vif ébranlement
De tant d’éclats vengeurs que le ciel nous desserre :
 
Tel débat s’est trouvé sous la troupe mêlée
De ces pensers errants dans mon âme ébranlée,
Du plus cruel assaut d’un mépris inhumain :
 
Je diffère d’un point, mais c’est bien à ma perte
(Infortuné) de voir que mon âme déserte
Vive encor si longtemps après un tel dédain.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 21 juillet 2014 à 10h40

Orgie souterraine
------------

Explorant l’inframonde, à mille pieds sous terre,
J’y vois des animaux s’amusant diablement ;
De plusieurs jeux nouveaux posant les fondements,
Ils semblent se livrer une amusante guerre.

D’aucuns, qui sait comment, font un bruit de tonnerre ;
D’autres changent leur corps en bizarre élément
Capable de produire un bel ébranlement
Dans ces étroits couloirs plusieurs fois millénaires.

J’hésite à m’introduire en la troupe mêlée,
Craignant que ma raison ne s’en trouve ébranlée ;
Je m’éloigne plutôt du gouffre inframondain

Pour retrouver le ciel, le vent, la forêt verte
Et surtout le ruisseau et sa plage déserte
Où le barde, parfois, se prend pour un ondin.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Сhаrlеrоi

Νоuvеаu : «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...»

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt inасhеvé

Νоаillеs : Lе Jеunеssе dеs mоrts

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Αpоllinаirе : Un pоèmе

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

☆ ☆ ☆ ☆

Dеshоulièrеs : Stаnсеs : «Αgréаblеs trаnspоrts qu’un tеndrе аmоur inspirе...»

Οrléаns : «Fiеz-vоus-у...»

Gаlоу : Νаturе pаrisiеnnе

Соrbièrе : Lе Μоussе

Νеlligаn : Évаngélinе

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Βruаnt : À lа Glасièrе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Νаturе pаrisiеnnе (Gаlоу)

De Сhristiаn sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Сосhоnfuсius sur Lе Rishi (Μénаrd)

De Jаdis sur «Lе Μаriniеr qui plus аgité n’еrrе...» (Lа Gеsséе)

De Сосhоnfuсius sur «À bеаuсоup dе dаngеr еst suјеttе lа flеur...» (Сhаssignеt)

De Jаdis sur «Νе ditеs pаs...» (Μоréаs)

De Jаdis sur «Dаns lе lit vаstе еt dévаsté...» (Τоulеt)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

De Μаrсеlinе sur À mа bеllе lесtriсе (Βоuilhеt)

De Snоwmаn sur À Zurbаrаn (Gаutiеr)

De Саrlа Οliviеr sur Émilе Νеlligаn

De Vinсеnt sur «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur Âmе dе nuit (Μаеtеrlinсk)

De Εsprit dе сеllе sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе