Jean de La Ceppède



 
Voici l’homme, ô mes yeux, quel objet déplorable !
La honte, le veiller, la faute d’aliment,
Les douleurs, et le sang perdu si largement
L’ont bien tant déformé qu’il n’est plus désirable.
 
Ces cheveux (l’ornement de son chef vénérable)
Sanglantés, hérissés, par ce couronnement,
Embrouillés dans ces joncs, servent indignement
À son test ulcéré d’une haie exécrable.
 
Ces yeux (tantôt si beaux) rebattus, renfoncés,
Resalis, sont, hélas ! deux soleils éclipsés,
Le corail de sa bouche est ores jaune pâle.
 
Les roses et les lys de son teint sont flétris :
Le reste de son corps est de couleur d’opale,
Tant de la tête aux pieds ses membres sont meurtris.
 



Commentaire (s)
Déposé par Pochtronfuculs le 19 janvier 2019 à 17h19

1 pochtron sans scrupule, en tout point déplorable,
Aux grands auteurs ravit les sacrés ornements ;
Aucun mot n’est blessant, mais, voilà... bonnement :
L’encéphale esquinté fait des vers exécrables !

Au comble du burlesque, il nous pond une fable
Redondante d’emphase et de gais sentiments ;
Entre tant d’ânimots, se côtoient aisément :
Ambicoq et dahu, qui dansent sur les tables !

Paons, pintades, dindons, foufous gallinacés,
Supportent sans fléchir (jamais n’étant lassés)
Galéjades rimées et sonnets à 2 balles

En ces temps rigoureux où les ploucs dénutris
Ont des rassasiements pervers et cannibales,
Dans de riches déserts leurs esprits sont pétris __

___ 19/01/2019

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par MadameConnasse le 19 janvier 2019 à 20h24


Eh le faux-cul
Oui toi
L’AJT du bocal
ta prose a le ressenti de l’or dure
Tu conchies
Tu transpires
Quelle vilenie t’habite ?
Ô je sais
Si ce n’est toi c’est ta lâche folie
qui l’emporte !
Si tu as des couilles !
Fais-toi connaître
Et si tu es jaloux de Cochon
Ravale tes vers
Et cours vite en enfer !
C-

(Christian vire-moi ce connard - S’il te plait  
Ou alors je n’ai rien compris à la jouxte qui se joue -
File-moi son Ip on lui envoie le mot sad ! )

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Christian le 20 janvier 2019 à 10h27

La satire est trop rare en poésie de nos jours pour que la participation de Pochtron soit censurée, chère Brigitte, à moins que Je-m’en-bas-les-tistes insiste...

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Curare- le 20 janvier 2019 à 12h23

Après tout tu as raison Christian,

Laissons-le sortir sa fange . .

Curare- est en mode lionne
pour le lion qui est l’élu de son âme
Laissons baver le satyre crapaud -

Merci pour ta réponse qui tempère . .

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Lоndrеs

Glаtignу : Lеs Αntrеs mаlsаins

Lа Villе dе Μirmоnt : «Ρаr un sоir dе brоuillаrd, еn un fаubоurg du nоrd...»

Lаfоrguе : Guitаrе : «Vоus qui vаlsеz се sоir...»

Jаmmеs : J’аimе l’ânе

Rоllinаt : L’Αngе pâlе

Vоltаirе : «Сi-gît qui tоuјоurs bаbillа...»

Lаmаrtinе : Ρеnséе dеs mоrts

Сrоs : Сrоquis

Αpоllinаirе : Grаtitudе

☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : «Τе rеgаrdаnt аssisе аuprès dе tа соusinе...»

Rоllinаt : Lа Сhаnsоn dе l’аmаnt

Jаmmеs : ΑLΕXΑΝDRΕ DΕ RUСHΕΝFLΕUR (frаgmеnt)

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Gérаrd : Lа Сhаumièrе

Rоllinаt : Sаgеssе du fоu

Vеrlаinе : «Lеs pаssаgеs Сhоisеul аuх оdеurs dе јаdis...»

Rоdеnbасh : Dégоût

Vоltаirе : «Hé quоi ! vоus êtеs étоnnéе...»

Vоiturе : «Ρоur vоus sеrvir...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Rоsе (Αсkеrmаnn)

De Jаdis sur Huit сhаnsоns rеvеrdiеs dоnt quаtrе plеurеnt еt quаtrе riеnt (Εlskаmp)

De Сосhоnfuсius sur «Сеuх qui dеs Rоis, pаr fаits сhеvаlеurеuх...» (Τаhurеаu)

De Jаdis sur Соrrеspоndаnсеs (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Ρlаintе (Саrсо)

De Сосhоnfuсius sur Lе Μеrlе (Klingsоr)

De Εsprit dе сеllе sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur «Jе nе sаis соmmеnt је durе...» (Ρizаn)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρhèdrе (Fоurеst)

De Gégé sur Sоir dе Μоntmаrtrе. (Τоulеt)

De Μаlvinа- sur «Quе tristе tоmbе un sоir dе nоvеmbrе...» (Νоuvеаu)

De Lеmiеuх Sеrgе sur «Vоtrе rirе еst éсlаtаnt...» (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сhristiаn sur Rêvеriе sur tа vеnuе (Αpоllinаirе)

De Diсkо rimеur sur «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...» (Sаmаin)

De Νаguèrе sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Vinсеnt sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Εsprit dе сеllе sur Сhаnsоn (Οmbrе du bоis) (Lоuÿs)

De Αlbеrtus sur Сhаnsоn : «Ô biеnhеurеuх qui pеut pаssеr sа viе...» (Dеspоrtеs)

De Vinсеnt sur «Αfin quе pоur јаmаis...» (Βаïf)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz