La Fontaine

Fables choisies mises en vers [Livres I-VI], 1668


L’Aigle, la Laie et la Chatte


 
L’Aigle avait ses Petits au haut d’un arbre creux.
    La Laie au pied, la Chatte entre les deux ;
Et sans s’incommoder, moyennant ce partage,
Mères et Nourrissons faisaient leur tripotage.
La Chatte détruisit par sa fourbe l’accord.
Elle grimpa chez l’Aigle, et lui dit : Notre mort
(Au moins de nos enfants, car c’est tout un aux mères)
          Ne tardera possible guères.
Voyez-vous à nos pieds fouir incessamment
Cette maudite Laie, et creuser une mine ?
C’est pour déraciner le chêne assurément,
Et de nos nourrissons attirer la ruine.
    L’arbre tombant, ils seront dévorés :
          Qu’ils s’en tiennent pour assurés.
S’il m’en restait un seul, j’adoucirais ma plainte.
Au partir de ce lieu, qu’elle remplit de crainte,
          La perfide descend tout droit
                      À l’endroit
          Où la Laie était en gésine.
          Ma bonne amie et ma voisine,
Lui dit-elle tout bas, je vous donne un avis.
L’Aigle si vous sortez fondra sur vos Petits :
          Obligez-moi de n’en rien dire ;
          Son courroux tomberait sur moi.
Dans cette autre famille ayant semé l’effroi,
          La Chatte en son trou se retire.
L’Aigle n’ose sortir, ni pourvoir aux besoins
    De ses Petits ; la Laie encore moins :
Sottes de ne pas voir que le plus grand des soins,
Ce doit être celui d’éviter la famine.
À demeurer chez soi l’une et l’autre s’obstine
Pour secourir les siens dedans l’occasion :
          L’Oiseau royal, en cas de mine,
          La Laie, en cas d’irruption.
La faim détruisit tout : il ne resta personne
De la Gent marcassine et de la Gent aiglonne,
          Qui n’allât de vie à trépas :
          Grand renfort pour Messieurs les Chats.
 
Que ne sait point ourdir une langue traîtresse
          Par sa pernicieuse adresse !
              Des malheurs qui sont sortis
              De la boîte de Pandore,
Celui qu’à meilleur droit tout l’Univers abhorre,
              C’est la fourbe, à mon avis.
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоdеnbасh : Сhаrmеs du pаssé

Αutrаn : À un dédаignеuх

Αutrаn : Un début

Dаlizе : Βаllаdе à tibiаs rоmpus

Sаint-Αmаnt : «Εntrеr dаns lе bоrdеl...»

Βаudеlаirе : Lа Μоrt dеs Ρаuvrеs

Vаuсаirе : Νоtrе divin mоdèlе

Μérаt : Ρауsаgе

Αpоllinаirе : «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : Lеs Dеmоisеllеs d’аutrеfоis

☆ ☆ ☆ ☆

Αutrаn : Lа Rimе riсhе

Lоuÿs : Rоsеs dаns lа nuit

Μussеt : «Ô сritiquе du јоur, сhèrе mоuсhе bоvinе...»

Dеrèmе : «Μоn Diеu, mаdаmе, il fаut nоus соnsоlеr...»

Соuсhоud : «D’unе mаin еllе bаt lе lingе...»

Jоuу : Lа “Vеuvе”

Сhаmbriеr : Lеs Ιgnоrés

Βérаngеr : Lеs Quаtrе Âgеs histоriquеs

Du Βеllау : «Jе n’éсris pоint d’аmоur, n’étаnt pоint аmоurеuх...»

Léоnаrd : Lеs Rеgrеts

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Jе vis mа Νуmphе еntrе сеnt dаmоisеllеs...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Jе vоis biеn, mа Dоrdоgnе, еnсоrе humblе tu vаs...» (Lа Βоétiе)

De Сосhоnfuсius sur «Се mirоir оù сhасun соntеmplе sа figurе...» (Μаllеvillе)

De Сurаrе- sur «Fuis lе јоur, dеmеurе сасhé...» (Μауnаrd)

De Οupаviа sur Sоnnеt d’аutоmnе (Βеаuliеu)

De Сurаrе- sur Dеvаnt lе fеu (Νеlligаn)

De Sоlаirе sur Sur lе Βаlсоn (Vеrlаinе)

De Lа Μusérаntе sur «Quеl еmbаrrаs à сеttе pоrtе !...» (Viоn Dаlibrау)

De Сrаpаudinе sur «Ô сritiquе du јоur, сhèrе mоuсhе bоvinе...» (Μussеt)

De Vinсеnt sur Lа Νосе à Gоnеssе (Fоrt)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Τоtо28 sur Βibliоthèquеs (Αutrаn)

De Τоtо28 sur Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...» (Μussеt)

De Vinсеnt sur Lеs Βiеnfаits dе lа nuit (Rоllinаt)

De Siхtе sur «D’un оutrаgеuх соmbаt...» (Αubigné)

De lасоtе sur «Jе sаis biеn qu’оn dirа quе је suis témérаirе...» (Βirаguе)

De mdrlоl sur Lеs Léprеuх (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur Ρаrsifаl (Vеrlаinе)

De vinсеnt sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Ρiеrrоt sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе