La Fontaine

Fables choisies mises en vers [Livres VII-XI], 1678


Le Bassa et le Marchand


 
    Un Marchand grec en certaine contrée
    Faisait trafic. Un Bassa l’appuyait ;
    De quoi le Grec en Bassa le payait,
    Non en Marchand : tant c’est chère denrée
    Qu’un protecteur. Celui-ci coûtait tant,
    Que notre Grec s’allait partout plaignant.
    Trois autres Turcs d’un rang moindre en puissance
    Lui vont offrir leur support en commun.
    Eux trois voulaient moins de reconnaissance
    Qu’à ce Marchand il n’en coûtait pour un.
    Le Grec écoute : avec eux il s’engage ;
    Et le Bassa du tout est averti :
    Même on lui dit qu’il jouera s’il est sage,
    À ces gens-là quelque méchant parti,
    Les prévenant, les chargeant d’un message
    Pour Mahomet, droit en son paradis,
    Et sans tarder. Sinon ces gens unis
    Le préviendront, bien certain qu’à la ronde
    Il a des gens tout prêts pour le venger.
    Quelque poison l’envoira protéger
    Les trafiquants qui sont en l’autre monde.
    Sur cet avis le Turc se comporta
    Comme Alexandre ; et plein de confiance
    Chez le Marchand tout droit il s’en alla ;
    Se mit à table : on vit tant d’assurance
    En ces discours et dans tout son maintien,
    Qu’on ne crut point qu’il se doutât de rien.
    Ami, dit-il, je sais que tu me quittes ;
    Même l’on veut que j’en craigne les suites ;
    Mais je te crois un trop homme de bien :
    Tu n’as point l’air d’un donneur de breuvage.
    Je n’en dis pas là-dessus davantage.
    Quant à ces gens qui pensent t’appuyer,
    Écoute-moi. Sans tant de Dialogue,
    Et de raisons qui pourraient t’ennuyer,
    Je ne te veux conter qu’un apologue.
Il était un Berger, son Chien, et son troupeau.
Quelqu’un lui demanda ce qu’il prétendait faire
          D’un Dogue de qui l’ordinaire
Était un pain entier. Il fallait bien et beau
Donner cet animal au Seigneur du village.
          Lui Berger pour plus de ménage
          Aurait deux ou trois Mâtineaux,
Qui lui dépensant moins veilleraient aux troupeaux
          Bien mieux que cette bête seule.
Il mangeait plus que trois : mais on ne disait pas
          Qu’il avait aussi triple gueule
          Quand les Loups livraient des combats.
Le Berger s’en défait : il prend trois Chiens de taille
À lui dépenser moins, mais à fuir la bataille.
Le troupeau s’en sentit, et tu te sentiras
          Du choix de semblable canaille.
    Si tu fais bien, tu reviendras à moi.
    Le Grec le crut. Ceci montre aux Provinces
    Que, tout compté, mieux vaut en bonne foi
    S’abandonner à quelque puissant Roi,
    Que s’appuyer de plusieurs petits princes.
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βlаisе Сеndrаrs

Сеndrаrs : Соntrаstеs

Hеrvillу : Ρuérilités

Dеsfоrgеs-Μаillаrd : Lе Τаbас

Μеndès : Lе Rоssignоl

Αntоinе dе Νеrvèzе

Νеrvаl

Viеlé-Griffin : «Dоrmir еt rirе d’аisе...»

Hugо : Lе Μеndiаnt

Lаhоr : Οurаgаn nосturnе

☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...»

Rоnsаrd : «Νi lа dоuсе pitié, ni lе plеur lаmеntаblе...»

Νеlligаn : Lа Ρаssаntе

Vаlérу : «Lа lunе minсе vеrsе unе luеur sасréе...»

Hugо : Viеillе сhаnsоn du јеunе tеmps

Lе Ρеtit : Αu Lесtеur сuriеuх

Dеsbоrdеs-Vаlmоrе : Αllеz еn pаiх

Сrоs : Siх tеrсеts

Hugо : Βêtisе dе lа guеrrе

Hugо : Lе Sасrе dе lа Fеmmе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfаitсhius sur Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...» (Vеrhаеrеn)

De Сосhоnfuсius sur «Μоn insоmniе а vu nаîtrе lеs сlаrtés grisеs...» (Gаrnеаu)

De Сосhоnfuсius sur «Сасhе tоn соrps...» (Μауnаrd)

De gаutiеr sur Lеs Αssis (Rimbаud)

De Сосhоnfuсius sur Lа Сigаrеttе (Lаfоrguе)

De Lа Μusérаntе sur «Ν’еst-се pаs еn vоtrе présеnсе...» (Urfé)

De Lа Μusérаntе sur L’Éсhеllе (Αutrаn)

De Didiеr СΟLΡΙΝ sur «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...» (Rоnsаrd)

De Μаriа sur «Αprès unе јоurnéе dе vеnt...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur «Αu prеmiеr trаit, quе mоn œil rеnсоntrа...» (Τуаrd)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De vinсеnt sur «Ν’еs-tu lаssе, аussi, dе rêvеr d’hiеr ?...» (Viеlé-Griffin)

De Vinсеnt sur Lа Grеnоuillе blеuе (Fоrt)

De L’аmоr sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Ρiеrrоt sur Sоnnеt à lа nuit (Rоllinаt)

De Ρеrvеrs nаrсissе sur «Ρuisquе lеs сhаmps јоuissеnt dе mа bеllе...» (Τоurs)

De Vinсеnt sur «Εst-il riеn dе plus vаin qu’un sоngе mеnsоngеr...» (Сhаssignеt)

De ΒiΒ lа bаlеinе sur «Quаnd је tе vis еntrе un milliеr dе Dаmеs...» (Βаïf)

De Сhristiаn sur Lеs Ρоrсs (Vеrhаеrеn)

De Αmаndinе ΟZΑUR sur Sоnnеt fоutаtif (Lе Ρеtit)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе