La Fontaine

Fables choisies mises en vers [Livres I-VI], 1668


Le Corbeau et le Renard


 
      Maître Corbeau, sur un arbre perché,
            Tenait en son bec un fromage.
      Maître Renard, par l’odeur alléché,
            Lui tint à peu près ce langage :
            Et bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
            Sans mentir, si votre ramage
            Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.
À ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie,
            Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : Mon bon Monsieur,
            Apprenez que tout flatteur
      Vit aux dépens de celui qui l’écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage sans doute.
            Le Corbeau honteux et confus
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 26 mars 2013 à 15h49


Faible rondeau, sur un âne juché,
Levait en son poing un bandage.
Faible calmar, par malheur débauché,
Lui tint à peu près ce barrage :
« Hé, bonjour, Monsieur du rondeau !
Que vous êtes transi ! Que vous me semblez sot !
Sans sortir, si votre oiselage
Se rapporte à votre élagage,
Vous êtes le menhir des pauvres de ces choix. »
Le rondeau, à ces feux, ne se sent plus de soie,
Et pour montrer sa souple voix,
Il ouvre un large poing, laisse tomber sur toi.
Le calmar s’en saisit, et dit : « Mon bon grimpeur,
Apprenez que tout auteur
Vit aux dépens de celui qui fait route.
Cette vision vaut bien un bandage, sans doute ».
Le rondeau, anxieux et battu,
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y noierait plus.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 18 décembre 2018 à 13h57

Le rapace et le fromage
-----------------------

Plus fort qu’un corbeau, le rapace
Vole un fromage quand il passe,
Puis au renard qui le salue
Répond un truc qui le dépasse.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Un autre fabuliste le 20 juin 2021 à 07h38

Le corbeau sur un arbre perché
Ne foutait rien de la journée.
Le lapin voyant le corbeau
L’interpella et lui dit aussitôt:
Moi aussi, comme toi, puis je m’asseoir
Et ne rien foutre du matin jusqu’au soir ?
Le corbeau lui répondit de sa branche:
Bien sûr, ami à la queue blanche,
Dans l’herbe verte tu peux te coucher
Et ainsi de la vie profiter.
Blanc lapin s’assit alors par terre,
Et sous l’arbre resta à ne rien faire,
Tant et si bien qu’un renard affamé,
Voyant ainsi le lapin somnoler,
S’approcha du rongeur en silence,
Et d’une bouchée en fit sa pitance

Moralité : Pour rester assis à ne rien branler
Il vaut mieux être très haut placé...

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Un mandarin le 20 juin 2021 à 09h00

Habilitation à diriger des recherches
------------

Le loup dit au lapin : « Que fais-tu, ces jours-ci? »
Le lapin lui répond : « Je prépare une thèse. »
Le loup se dit alors : « Serait-ce une foutaise ?
(Mais je l’ai vu souvent sur son derrière assis). »

Or, sur ce loup, nul n’a plus rien su de précis.
De même a disparu le tigre du diocèse ;
Puis nombre de jaguars, sans la moindre exégèse.
Donc le renard s’y est intéressé aussi.

Au terrier du lapin, il fait une inspection ;
Rien de particulier n’attire l’attention,
Sauf, du tigre, les os, morceaux non comestibles,

Auprès d’un lion qui siège en un vaste fauteuil.
Que vous soyez lapin, belette ou écureuil,
Choisissez, pour la thèse, un directeur crédible.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 21 juin 2021 à 19h37


      Maître Corbeau, sur la branche d’un chêne,
            Tenait un fromage en son bec.
      Maître Renard, de son prénom Eugène,
            Se serait bien tiré avec.
            – Hé ! Salut ! Charmant volatile,
S’écria l’animal en soignant bien son style.
            Sans mentir, j’aimerais assez
            T’entendre braire ou croasser,
Siffloter, gazouiller, bref, comme tu préfères.
Le Corbeau répondit : – Monsieur est connaisseur !
            Et, pour égayer l’atmosphère,
Entama « Corbeau Blanc », comme aurait fait sa sœur.
Le Renard reconnut l’horrible mélopée
            Et, les babines crispées,
      Gémit : – D’accord, mais du Julien Doré,
Faudrait quand même voir à pas exagérer.
            Laisse-moi donc ton téléphone,
Quant à ton calendos, garde-le, j’abandonne.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 30 juillet 2023 à 11h03

Le dieu­-corbeau et le démon-­renard
--------------


Le fils du charpentier, sur sa croix accroché,
Tenait entre ses dents le salut de ce monde.
Le prince Lucifer, par le sang alléché,
Vint voir cette souffrance à nulle autre seconde.

Le crucifié trembla en voyant s’approcher
Le dragon ricanant aux manières immondes,
Qui lui dit : « Mon cousin, Dieu est­-il si fâché
Que vous mouriez ici et que l’orage gronde ? »

Oubliant qu’il fallait surtout serrer les dents,
Le crucifié lui parle, et, de ce fait, perdant
Les âmes dont il fut pour un temps le refuge,

Les laisse dévorer par Maître Lucifer,
Qui, le ventre bien plein, s’en retourne aux enfers,
Souriant de lui­-même, et de son subterfuge.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 30 juillet 2023 à 11h31

Le dieu Blaireau et le démon Goupil
------------------------------------

-- Renard, tu ne fais que tricher,
Tu veux arnaquer tout le monde ;
Avec moi, tu peux t’accrocher,
Je n’ai pas un cerveau de blonde.

-- Blaireau, tu es mal embouché !
Tu me prends pour un être immonde ;
Mais je ne vais pas me fâcher,
Même si ma peine est profonde.

-- Tu veux tu t’en sortir en plaidant,
Tu crois que j’y serai perdant ?
Démon rusé, tu te berlures.

-- Moi, j’ai su tromper Lucifer
Pour ne pas aller en enfer ;
D’un pigeon je n’ai point l’allure.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 24 janvier 2024 à 12h40

Le roi Renard
-------------

« Mes braves sujets, approchez :
Je suis le meilleur roi du monde ;
Je suis ferme comme un rocher
Et doux comme une bière blonde. »

Quelques corbeaux effarouchés
Captèrent de mauvaises ondes ;
Ils allèrent donc se cacher
Dans une caverne profonde.

« Qu’importent ces oiseaux pédants,
Ces râleurs, ces mauvais perdants !
Qu’importe leur retraite obscure ! »

Le roi sur son trône de fer
Avait une pêche d’enfer,
Tout en ne manquant pas d’allure.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : «Yеuх, qui vеrsеz еn l’âmе, аinsi quе dеuх Ρlаnètеs...»

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Βаudеlаirе : Lеs Ρlаintеs d’un Ιсаrе

Βаnvillе : À Αdоlphе Gаïffе

Du Ρеrrоn : «Αu bоrd tristеmеnt dоuх dеs еаuх...»

Βlаisе Сеndrаrs

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Νuуsеmеnt : «Lе vаutоur аffаmé qui du viеil Ρrоméthéе...»

Lа Сеppèdе : «Сеpеndаnt lе sоlеil fоurnissаnt sа јоurnéе...»

Τоulеt : «Dаns lе silеnсiеuх аutоmnе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Lе Sаnglоt univеrsеl

Сrоs : Ρituitе

Jаmmеs : Lа sаllе à mаngеr

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rоdеnbасh : «Αllеluiа ! Сlосhеs dе Ρâquеs !...»

Lаfоrguе : Соmplаintе d’un аutrе dimаnсhе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Lе tеmps légеr s’еnfuit sаns m’еn аpеrсеvоir...» (Dеspоrtеs)

De Сосhоnfuсius sur Hоmmаgе : «Lе silеnсе déјà funèbrе d’unе mоirе...» (Μаllаrmé)

De Сосhоnfuсius sur L’Étоilе du fоu (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Qu’еst-се dе vоtrе viе ? unе bоutеillе mоllе...» (Сhаssignеt)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе