Jules Laforgue


— Fête de nuit, inaugurat. du lion de Belfort — pauvre — triste — temps triste, place d’Enfer, Observatoire, fête foraine. Des chevaux bois tournant, des balançoires, des marchands de ferrailles, des faiseurs de caramels, des somnambules, des tourniquets où des étudiants ont gagné un vase de nuit au fond duquel un œil en émail peint regardait. Un cirque avec des toiles grossièrement peintes éclairées par des quinquets fumeux et fétides, deux femmes en maillot fané se promenant sur les planches, gueulant. Des musiciens faisant rage dans des cuivres bosselés dominés par la grosse caisse, boum ! boum ! Un paillasse avec un large pantalon, montant jusqu’au cou et serrant les chevilles, au dos une horloge brodée, perruque d’étoupe rouge, chapeau pointu blanc, masque de farine qui se plissait, se ridait quand il se pâmait sans conviction (ce monsieur, ce frère a ses succès comme vous et moi — Drôle !) Une noce entière occupait un manège de chevaux de bois, la mariée en japon sali dans tous les gargots graisseux de l’arrondissement, se disputait avec le loueur, lui mettait ses deux poings sous le nez. Le marié bêtement s’esclaffait. Une femme de la noce vomissait des flaques de vin, où un chien lappait. Une autre lui tapait maternellement dans le dos pour exciter, faciliter ; bougonnant — il n’y avait pas de bon sens après avoir bu et mangé toute la journée à aller tourner sur des chevaux de bois.

des ménages d’ivrognes. Un souteneur faisant sortir une bande de filles dont l’une adorable et triste avait un bleu sous l’œil, elles buvaient du vin — odeurs de quinquets, glapissement des montreurs, mélancolie des orgues jouant des airs de carrefours d’automne, en haut les étoiles vierges et éternelles —

Drôle de planète !


Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Sérénаdе

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Jаmmеs : Lе Dеuil du соnsеillеr muniсipаl

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Riсhеpin : Sоnnеt mоrnе

Siеfеrt : Αmоur

Τоulеt : L’Ιngénuе.

Rоnsаrd : «Quаnd је vоus vоis, оu quаnd је pеnsе à vоus...»

Μаgnу : «Quаnd un сhаnt sur lе luth mа Μаîtrеssе frеdоnnе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Се fut pаr un sоir dе l’аutоmnе...»

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt sur dеs mоts qui n’оnt pоint dе rimе

Αpоllinаirе : Lе Hibоu

Viаu : «Αh ! Ρhilis, quе lе Сiеl mе fаit mаuvаis visаgе !...»

Vеrlаinе : Çаvitrî

Сrоs : À Μ. Hаussmаnn

Lingеndеs : Stаnсеs : «Соnnаissаnt vоtrе humеur, је vеuх biеn, mа Sуlviе...»

Hеrеdiа : Épigrаmmе vоtivе

Lаfоrguе : Sоnnеt pоur évеntаil

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Suссubе (Rоllinаt)

De Jаdis sur «Αh ! Ρhilis, quе lе Сiеl mе fаit mаuvаis visаgе !...» (Viаu)

De Jаdis sur Rоndеl sur lа buttе Μоntmаrtrе (Rоinаrd)

De Сосhоnfuсius sur Соntrе lа јаlоusiе (Urfé)

De Сurаrе- sur Lеs Νègrеs (Jаmmеs)

De Сосhоnfuсius sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Jаdis sur Lе Dеuil du соnsеillеr muniсipаl (Jаmmеs)

De Сurаrе- sur «J’étаis еn libеrté quаnd сеllе qui m’еngаgе...» (Lа Rоquе)

De Xiаn sur Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...» (Соrnеillе)

De Xiаn sur Vеrs imprоvisés sur un аlbum (Lаmаrtinе)

De Сhristiаn sur Lе Βаtеаu ivrе (Rimbаud)

De Саnаrd sur Sur Jоnаs (Drеlinсоurt)

De Sаuvеtеur sur À Μаdаmе G., Sоnnеt (Μussеt)

De Μоnrоsе sur «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...» (Αpоllinаirе)

De Сurаrе- sur Νuit tоmbаntе (Hugо)

De Сhristiаn sur Lа Guеrrе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De dеsfоrgеs sur Sуmphоniе inасhеvéе (Μilоsz)

De Ιо Kаnааn sur L’Éсhо (Соppéе)

De Сurаrе- sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur Ρèlеrinаgе (Vеrhаеrеn)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе