Nicolas Le Digne

Recueil des premières œuvres chrétiennes, 1600



 
Sous le calme repos d’un tranquille silence,
Couvert du voile obscur des ombres de la nuit,
Lorsque l’air est sans vent, que la terre est sans bruit,
Que l’esprit sans objet demeure en sa puissance.
 
Ramassez les trésors de votre intelligence,
Esprits qui craignez Dieu, chassez ce qui vous nuit,
Et comme la clarté du beau Soleil qui luit,
Voyez dedans le Ciel votre première essence.
 
Si votre Âme une fois en ce bonheur ravie,
Peut comprendre l’état de l’éternelle vie :
Ce corps ne lui sera qu’une obscure prison.
 
L’honneur lui semblera de la paille allumée,
La richesse du vent, la vie une fumée,
Et la douceur du monde une amère poison.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 4 juin 2015 à 13h31

Nef aux murs de sinople
----------------------------

La nef aux murs de jade, entourée de silence,
Vogue sur l’océan, de jour comme de nuit.
Solidement construite, elle avance sans bruit,
De tous les vents du ciel absorbant la puissance.

Vivant avec les flots en bonne intelligence,
Se tenant à l’écart de tout ce qui leur nuit,
Les passagers, heureux sous le ciel d’or qui luit,
Goûtent de l’univers la savoureuse essence.

Mais où peut bien aller cette troupe ravie ?
À naviguer, pourquoi consacrent-ils leur vie ?
Ce bizarre vaisseau, serait-ce leur prison ?

Le capitaine est là, sa pipe est allumée,
Dont il voit lentement s’envoler la fumée,
Comme de son cerveau s’envole sa raison.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 24 août 2018 à 12h22

Physicien danois
-------------------

C’est un grand physicien qui médite en silence.
Il fabrique un atome, il en rêve la nuit ;
Les électrons furtifs se déplacent sans bruit,
De tous les neutrinos absorbant la puissance.

Vivant avec les quarks en bonne intelligence,
Amoureux du photon qui jamais ne leur nuit,
Les positrons, heureux près du boson qui luit,
Goûtent de leur noyau la savoureuse essence.

Mais où va donc aller cette troupe ravie ?
À transiter vers quoi consacrent-ils leur vie ?
Ce bizarre univers, serait-ce leur prison ?

Le physicien est là, sa pipe est allumée
Dont bien sereinement s’envole la fumée,
Comme paisiblement s’engourdit sa raison.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Curare- le 24 août 2018 à 22h27

Emil Cioran __’’Sur la vie on ne peut écrire qu’avec une plume trempée dans les larmes.’’

L’astre __

Son noyaux crée le conte- En voici la pensée
Le plasma les photons le lien de l’équation
Dans le centre du rêve hante l’abnégation
Au creux du ressenti l’essence cadencée

De cette particule ancrée ensemencée
Ce paradoxe amour devient la négation
C’est confus nébuleux ce trait de variation
C’est compliqué in fact l’esquisse séquencée

Il peut faire si froid quand l’indécision nuit
Vivre en étant disjoints et quand l’univers fuit
Ce solitaire amour qui n’est qu’une prison

Je voudrais m’endormir sur ton imprévisible
Théorie appliquée au vide indivisible
Je t’aime sans raison et sans combinaison

24/08/2018___Pour 1 chercheur d’1 monde perdu -

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «L’аmоur nоus fаit trеmblеr...» (Guérin)

De Сосhоnfuсius sur Sur un hôtе dоutеuх (Sеgаlеn)

De Сосhоnfuсius sur Βlаsоn сélеstе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz