Louvigné du Dézert

Le Carquois du Sieur Louvigné du Dézert, 1912


Sonnet pour une belle Nonnain qui se disoit Espouse du Christ

et repoussait un Cavalier


Toujours : Jésus par-cy ; toujours : Jésus par là,
Jésus veut la Vertu, la Pudeur il réclame ;
Sans combler, ce pendant, le désir qu’il affame,
Jésus deffend cecy, Jésus deffend cela.
 
Sambregoy ! Je vous plains si vous estes sa femme,
Car dans ceste Famille, aucun ne bricola :
Fust-ce pas un Pigeon que l’Esprit racola
Pour foutre en lieu de Luy dans le Trou Nostre-Dame ?
 
Il faut, ce Jésus-là, le faire un peu Cocu :
Quoy ! souffrir qu’un Tyran régisse vostre Cu ?
Qu’il le laisse béant, sans gloire et sans usage ?
 
Tenez, je le renie, ouy, je change de Foy,
J’honnore Cupidon, propice au culletage,
Et vivent les Faux-Dieux, qui bandent comme moy !
 

Commentaire (s)
Déposé par François Rabelais le 2 février 2018 à 13h39



Au cinquième vers, «Sambregoy» :
le Saint de la Braguette.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 3 février 2018 à 11h57

Dame de Hastings
----------

Est-elle une sorcière issue de l’au-delà ?
Dès le matin, le duc et le roi la réclament ;
Au fond de son regard est une étrange flamme,
Celle d’un astre qui jadis étincela.

Les soldats des deux camps ont peur de cette femme,
Car une étrange étoile au ciel elle appela ;
Ce signe, qu’a-t-il dit ? Nul ne le décela,
Il ne leur restait plus qu’à prier Notre-Dame.

Mais ces soldats n’ont pas un moral de vaincus ;
Car ils ont navigué, ils ont déjà vécu
Des combats effrayants et de tristes naufrages.

Si la comète est là pour éprouver leur foi,
Ils pourront cependant la voir avec courage :
Le sens de leur honneur est leur unique loi.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 25 janvier 2021 à 12h40

Chien de Hastings
--------

J’ai vu des combattants partir vers l’au-delà
Et perdre leur épée à la tranchante lame ;
Ils iront se chauffer aux infernales flammes,
Les Normands que voici, les soldats que voilà.

Cette guerre, vois-tu, n’est même pas un drame,
C’est un affrontement sans gloire et sans éclat ;
Les chevaux qui sont morts, nul ne les détela,
Les Parques de leur vie ont déchiré la trame.

Je suis le Seigneur Chien, le Bâtard invaincu,
Tu frémis au récit de ce que j’ai vécu,
Quand j’ai passé la mer tu craignis le naufrage.

Je ne te lâche pas, maître de peu de foi,
Je peux même t’offrir un peu de mon courage :
Cette fidélité, c’est mon unique loi.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...»

Hаbеrt : «À l’оmbrе dеs mуrtеs vеrts...»

Μаrоt : Du соntеnt еn аmоurs

Μаrbеuf : Lе Sеin d’Αmаrаnthе

Rоnsаrd : «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...»

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

Sсudérу : Lа Νуmphе еndоrmiе

Durаnt dе lа Βеrgеriе : «Βеаuх уеuх dоnt lа dоuсеur si dоuсеmеnt m’еnivrе...»

Durаnt dе lа Βеrgеriе : Сhаnsоn : «Rоsinе, si tоn âmе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μilоsz : Lе Соnsоlаtеur

Сhéniеr : «Étrаngеr, се tаurеаu, qu’аu sеin dеs mеrs prоfоndеs...»

Sаint-Ρоl-Rоuх : L’Épоuvаntаil

Μаrbеuf : Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés

Hаbеrt : «Viеns, mа bеllе Flоrеllе, оù l’оmbrе nоir trеmblоtе...»

Riсtus : Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...»

Hugо : Се qui sе pаssаit аuх Fеuillаntinеs vеrs 1813

Саrсо : Vеrlаiniеn

Rоnsаrd : «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...»

Silvеstrе : Sur un аlbum

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Flаmbеаu vivаnt (Βаudеlаirе)

De Μо sur Sur un Μаrbrе brisé (Hеrеdiа)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sоnnеt dе lа lаnguе (Νоuvеаu)

De Сосhоnfuсius sur Μusulmаnеs (Νоuvеаu)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Ρаul Sсаrrоn

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Sur lеs bоis оubliés quаnd pаssе l’hivеr sоmbrе...» (Μаllаrmé)

De Vinсеnt sur «Si с’еst аimеr, Μаdаmе, еt dе јоur еt dе nuit...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Jе sаis un ruissеаu dоnt lе flоt сhаntоnnе...» (Riсtus)

De Сurаrе- sur Lе Sеin d’Αmаrаnthе (Μаrbеuf)

De Сurаrе- sur «Αllеr еn mаrсhаndisе аuх Ιndеs préсiеusеs...» (Rоnsаrd)

De Jеhаn sur «Lоrsquе l’еnfаnt pаrаît...» (Hugо)

De V. Hugо sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Snоwmаn sur Βаllаdе dеs сélébrités du tеmps јаdis (Βаnvillе)

De Εsprit dе сеllе sur Sœur équivоquе (Sеgаlеn)

De Сhristiаn sur L’ânе étаit pеtit (Jаmmеs)

De Сhristiаn sur Rimbаud

De Gаrdiеn dеs оiеs sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Εsprit dе сеllе sur Μаriа Gаrсiа (Βаnvillе)

De mаuguеg sur «Ιl plеut sur lа mеr, lеntеmеnt...» (Hаrаuсоurt)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Соmbiеn quе tоn Μаgnу аit lа plumе si bоnnе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Féеriе (Vаlérу)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz