Claude de Malleville


Sur la mort de sa sœur religieuse


 
Celle qui me fut chère à l’égal de moi-même,
Qui combattit le monde, et par d’heureux efforts
À la loi de l’esprit soumit celle du corps,
Va recevoir du ciel un riche diadème.
 
Seigneur qui satisfais à son désir extrême
Et combles son amour de tes rares trésors,
Ajoute-moi comme elle au nombre de ces morts
Que ta faveur élève à ta gloire suprême.
 
Je sais que je ne puis, sans être criminel,
Prétendre de moi-même au repos éternel
Que ta justice accorde à sa longue souffrance,
 
Mais de ton propre sang j’espère mon destin,
Et sais que ta bonté fait peu de différence
Du vigneron du soir à celui du matin.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 8 janvier 2019 à 13h54

La nef et l’antinef
------------------

De nef et d’antinef les couleurs sont les mêmes ;
Et pour les propulser, faisant le même effort,
On peut voir manoeuvrer le corps et l’anticorps ;
Le monde et l’antimonde ont les mêmes problèmes.

Or, ces deux bateliers se gardent des extrêmes
Délaissant les trésors et les antitrésors ;
Aucun des deux ne craint la mort, ni l’antimort,
Aucun des deux ne vise un triomphe suprême.

Nous n’avons pas ici des frères criminels,
Pas besoin de police ou de juge éternel,
Ce cours d’eau n’est témoin, jamais, de leur  souffrance.

Car le destin ressemble à son antidestin,
Et je ne trouve pas entre eux de différence,
Pas plus qu’entre le soir et le petit matin.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 24 octobre 2021 à 12h30

Nef du garonnosaure
--------

Ce modeste vaisseau n’est pas une trirème,
Mais un léger esquif, manoeuvré sans effort ;
C’est plutôt reposant pour mon robuste corps,
La minuscule voile et bordée sans problème.

D’avancer sur les flots, mon plaisir est extrême,
Mais aussi de passer d’un bord à l’autre bord ;
Je m’amuse à jurer par les mille sabords
Ou bien par le trépas du vieil Être Suprême.

Le fleuve semble issu du monde originel
Et sa source le lieu d’un retour éternel ;
L’ondine de Garonne ignore la souffrance.

Des rêves par milliers, tel sera mon butin,
Qui pourront transcender les vaines apparences ;
Des songes lumineux dans le petit matin.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 24 octobre 2021 à 12h33

Nef du garonnosaure ..... retouche
--------

Ce modeste vaisseau n’est pas une trirème,
Mais un léger esquif, manoeuvré sans effort ;
C’est plutôt reposant pour mon robuste corps,
La minuscule voile est bordée sans problème.

D’avancer sur les flots, mon plaisir est extrême,
Mais aussi de passer d’un bord à l’autre bord ;
Je m’amuse à jurer par les mille sabords
Ou bien par le trépas du vieil Être Suprême.

Le fleuve semble issu du monde originel
Et sa source le lieu d’un retour éternel ;
L’ondine de Garonne ignore la souffrance.

Des rêves par milliers, tel sera mon butin,
Qui pourront transcender les vaines apparences ;
Des songes lumineux dans le petit matin.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : À Viаndеn

Rоdеnbасh : «Lе brоuillаrd indоlеnt dе l’аutоmnе еst épаrs.....»

Sаint-Ρоl-Rоuх : L’Éсhо dе lа саvеrnе

Vеrhаеrеn : Lе Vеnt

Hеrеdiа : Épigrаmmе funérаirе

Vеrlаinе : «Lе sоlеil du mаtin dоuсеmеnt сhаuffе еt dоrе...»

Hugо : «Τоus lеs bаs âgеs sоnt épаrs...»

Саrсо : Ρlаintе

Μоréаs : «Jе sоngе à се villаgе аssis аu bоrd dеs bоis...»

Viviеn : Сhаir dеs сhоsеs

☆ ☆ ☆ ☆

Rоdеnbасh : «Lе brоuillаrd indоlеnt dе l’аutоmnе еst épаrs.....»

Lаfоrguе : Lеs Αmоurеuх

Rоnsаrd : «Dеdаns lеs flоts d’Αmоur је n’аi pоint dе suppоrt...»

Νоаillеs : Lа Сité nаtаlе

Sаintе-Βеuvе : «Dаns l’îlе Sаint-Lоuis, lе lоng d’un quаi désеrt...»

Соppéе : Lа Fаmillе du mеnuisiеr

Riсhеpin : Dаb

Klingsоr : Lе Ρоmmiеr tоrdu

Соppéе : Ρériоdе élесtоrаlе

Οrléаns : «Ρlus pеnsеr quе dirе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Vоus qui аuх bоis, аuх flеuvеs, аuх саmpаignеs...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Lе rоу s’еn еst аllé...» (Sсаrrоn)

De Jаdis sur «Lа plus bеllе dеs trоis sеrа...» (Μаrоt)

De Сосhоnfuсius sur «Lе mаl еst grаnd, lе rеmèdе еst si brеf...» (Rоnsаrd)

De Jоhаnn sur L’Éсhо dе lа саvеrnе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Jаdis sur Lа Rоnсе еt lе sеrpеnt (Rоllinаt)

De Jаdis sur Villаnеllе du vеr dе tеrrе (Rоllinаt)

De Égо Viсtоr sur «Lаissе dе Ρhаrаоn lа tеrrе Égуptiеnnе...» (Rоnsаrd)

De Сurаrе- sur «Νоus nе fаisоns lа соur аuх fillеs dе Μémоirе...» (Du Βеllау)

De Μаriаnnе sur «Jе sоngе à се villаgе аssis аu bоrd dеs bоis...» (Μоréаs)

De Ιо Kаnааn sur Ρériоdе élесtоrаlе (Соppéе)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Сurаrе- sur «Ô fоrmе quе lеs mаins...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur Épitаphе (Νоuvеаu)

De Сurаrе- sur Μаzurkа (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Се Μоndе, соmmе оn dit, еst unе саgе à fоus...» (Fiеfmеlin)

De Τhundеrbird sur Sur l’аrс-еn-сiеl (Drеlinсоurt)

De Τhundеrbird sur L’Αngе pâlе (Rоllinаt)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Сhristiаn sur Αu lесtеur (Μurgеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz