Pierre de Marbeuf


Le Sein d’Amaranthe



Mon esprit qui toujours d’un vain espoir s’apaise,
Compare votre sein, dont je suis envieux,
À des jeunes boutons, puis il dit à mes yeux :
Si vous les pouviez voir, ne mourriez-vous point d’aise ?
 
Ainsi dans mon esprit s’allume une fournaise,
Et son feu se nourrit d’un objet gracieux,
Qui me fait concevoir en tout et en tous lieux,
L’enflure de ce marbre où fleurit une fraise.
 
Enfin si votre amour demeure le vainqueur,
Et si jusqu’à la mort vous poursuivez mon cœur,
Mon Amaranthe, au moins donnez-lui sépulture.
 
Que si vous voulez suivre en cela mon dessein,
Son tombeau n’aura pas une autre couverture
Que du marbre qu’on voit qui blanchit votre sein.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 15 février 2021 à 13h16

Oiseau rédempteur
----------

Voici le bel oiseau qui l’inframonde apaise,
Car il sait pardonner aux ennemis des dieux ;
Les démons, pleins d’espoir, sur lui posent les yeux,
Leur coeur égaré croit revivre la Genèse.

Un souffle bienfaisant vient tiédir les fournaises,
Une bénédiction retentit en ces lieux ;
Je vois se présenter les habitants des cieux
Ainsi que le Golem, héros de terre glaise.

C’est un affrontement sans vaincu ni vainqueur,
C’est la douceur dans l’âme et l’éveil dans le coeur ;
C’est le commencement d’une belle aventure.

Mais il n’existe point, ce volatile saint,
Sinon dans le folklore ou la littérature ;
Aussi, sur un tableau de Nicolas Poussin.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Curare- le 16 février 2021 à 00h08

’’L’appesantissement sur la naissance n’est rien d’autre
que le goût de l’insoluble poussé jusqu’à l’insanité.’’
De l’inconvénient d’être né (1973) de Emil Cioran
 
J’ai besoin de vomir mon inhumanité
Toute mon existence est molle conchifère  
Et nul n’a su briser la discontinuité  
D’être l’esclave accro de mon cher somnifère

L’instinct de désaimer jusqu’à l’insanité
Me rempli de laideur étrange à contrefaire
Ce sens de l’insoluble au sens de l’acuité  
Je ne guéris jamais ce mal-être à parfaire

Mon dégoût d’être née- Ne m’en veux pas Pluvian
Nous avons épuisé tous les vers déviants
Toute prose toute humeur - Quelle belle aventure

Pourtant à la fin quand le silence est espoir
Quand la mort n’est jamais le fatal désespoir    
De l’ivresse la vie à l’envie immature______

_______Chant 3 pour le pluvian  _________

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Sаint-Ρоl-Rоuх : Rоsсаnvеl

Lа Μоnnоуе : Lе Βоn Μénаgеr

Sаmаin : Lа Vасhе

Βruаnt : Lеs Lоupiоts

Соrbièrе : Çа ?

Rоllinаt : L’Ιdiоt

Rоllinаt : Lа Βаignеusе : «Αu fоnd d’unе bаignоirе еllе аdmirе sеs hаnсhеs...»

Fréminе : «Νоus buviоns du Sаutеrnе еt nоus mаngiоns dеs huîtrеs...»

Fréminе : «Νоus buviоns du Sаutеrnе еt nоus mаngiоns dеs huîtrеs...»

Τоulеt : «Ρuisquе tеs јоurs nе t’оnt lаissé...»

☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Τаndis qu’à l’аrgilе аu flаnс vеrt...»

Hоudаr dе Lа Μоttе : Lеs Αmis trоp d’ассоrd

Gаlоу : Lа Sоurсе

Gоudеаu : Lа Rоndе du rеmоrds

Vеrlаinе : «Lа “grаndе villе”. Un tаs сriаrd dе piеrrеs blаnсhеs...»

Vоltаirе : Lе Μоndаin

Jаmmеs : Τu sеrаis nuе sur lа bruуèrе

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Dе l’аmоur dеs trоis еnsеmblе (Gоhоrу)

De Сосhоnfuсius sur «Αmi, — m’éсrivаis-tu dе tеs bеаuх dоigts dе fеmmе...» (Évаnturеl)

De Jаdis sur Ιnсеrtitudе (Сhаdоurnе)

De Сосhоnfuсius sur Sur lе Βаlсоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur L’Οliviеr (Αgоult)

De Сосhоnfuсius sur «À l’hеurе quе Μаdаmе еn hоmmе sе déguisе...» (Gоdаrd)

De Τhundеrbird sur «Εntrе tоus lеs hоnnеurs dоnt еn Frаnсе еst соnnu...» (Du Βеllау)

De Αrсhivistе sur Lе Μénétriеr (Μеrrill)

De Vinсеnt sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Τhundеrbird sur Εn rеvеnаnt dе Sаint-Μаrtin (Fоrt)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Un mаndаrin sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

De Εsprit dе сеllе sur «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...» (Lа Сеppèdе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sur mоn livrе (Lе Ρеtit)

De Un lесtеur sur «L’аrbrе qui mеt à сrоîtrе, а lа plаntе аssuréе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Sur unе Сhutе саuséе pаr un béliеr (Соllеtеt)

De Jеаn dе Lа Quаrаntаi sur Lа Сigаlе еt lа Fоurmi (Lа Fоntаinе)

De Vinсеnt sur Sоnnеt à l’Αndrоgуnе : «Τа rоуаlе јеunеssе...» (Viviеn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz