Hégésippe Moreau


L’Île des bossus

Conte-chanson


  Dans le pays des bossus,
          Il faut l’être
        Ou le paraître :
  Les dos plats sont mal reçus
    Au pays des bossus.
 
Un jour, le vent moqueur y jette
Un puîné de Jean de Calais ;
Jean débarque et prend sa lorgnette :
« Tudieu ! que ces magots sont laids ! »
    Et Jean, d’un air superbe,
    Les toise à chaque pas ;
    Car il est un proverbe
    Que Jean ne connaît pas :
 
  Dans le pays des bossus,
          Il faut l’être
        Ou le paraître :
  Les dos plats sont mal reçus
    Au pays des bossus.
 
D’un air triomphant, il s’étale
Le soir aux Bouffes ; mais soudain
Autour de lui, de stalle en stalle,
Bourdonne un rire de dédain.
    Maint faiseur d’épigramme
    Crie : À la porte ! il va
    Faire avorter le drame
    Et la dona diva.
 
  Dans le pays des bossus,
          Il faut l’être
        Ou le paraître :
  Les dos plats sont mal reçus
    Au pays des bossus.
 
Jean le comprit, et d’une haleine
Vite à son auberge il courut
Endosser deux bosses de laine ;
Puis dans le monde il reparut :
    Et soudain chaque belle,
    Prise à ce tour subtil,
    Du beau Polichinelle
    Voulut tenir le fil.
 
  Dans le pays des bossus,
          Il faut l’être
        Ou le paraître :
  Les dos plats sont mal reçus
    Au pays des bossus.
 
Mainte vieille, à la dérobée,
Épuisa pour lui soins et fard ;
Mainte fois sa bosse est tombée
Aux pieds d’une autre Putiphar ;
    Enfin, pouvant à peine
    Suffire à son bonheur,
    Jean d’une énorme reine
    Fut... l’écuyer d’honneur.
 
  Dans le pays des bossus,
          Il faut l’être
        Ou le paraître :
  Les dos plats sont mal reçus
    Au pays des bossus.
 
Mais du roi Pouf il vit la fille ;
L’auguste enfant, des plus jolis,
Épouvantail de sa famille,
Avait poussé droit comme un lys.
    De ce côté sans cesse
    Jean soupire, et, vainqueur
    Aux pieds de la princesse
    Met sa bosse et son cœur.
 
  Dans le pays des bossus,
          Il faut l’être
        Ou le paraître :
  Les dos plats sont mal reçus
    Au pays des bossus.
 
Tous deux s’esquivent : bon voyage !
Puis en France ils vont saintement
Ajouter à leur mariage
La formule du sacrement.
    Bref, de sa double bosse,
    Inutile à Calais,
    Pour danser à la noce,
    Jean se fit des mollets.
 
  Dans le pays des bossus,
          Il faut l’être
        Ou le paraître :
  Les dos plats sont mal reçus
    Au pays des bossus.
 
Il eut un enfant, deux, trois, quatre,
Fut échevin et marguiller,
Vit des abus sans les combattre,
Écouta des sots sans bâiller.
    Et, vieux, de la jeunesse
    Devenu le Mentor,
    Au sortir de la messe
    Il fredonnait encor :
 
  Dans le pays des bossus,
          Il faut l’être
        Ou le paraître :
  Les dos plats sont mal reçus
    Au pays des bossus.
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τуаrd : «Jе vis rоugir sоn blаnс pоli ivоirе...»

Βаïf : «Sоngе hеurеuх еt divin, trоmpеur dе mа tristеssе...»

Αpоllinаirе : Réсlаmе pоur lа mаisоn Wаlk оvеr

Lа Fоntаinе : Lе Lоup еt l’Αgnеаu

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Lоrrаin : Déсаdеnсе

Βаudеlаirе : Саusеriе

Lоrrаin : Lа Μоrt dеs lуs

Сrоs : Αu саfé

Сrоs : À unе сhаttе

☆ ☆ ☆ ☆

Lоuvеnсоurt : «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...»

Viviеn : Lеs Lèvrеs pаrеillеs

Spоndе : «Qui sоnt, qui sоnt сеuх-là, dоnt lе сœur idоlâtrе...»

Gаutiеr : «Dаns un bаisеr, l’оndе аu rivаgе...»

Lоrrаin : Μiss Μisеr

Hugо : Сhаnsоn еn саnоt

Viаu : «Τоut у сhеvаuсhе, tоut у fоut...»

Соppéе : «Αuprès dе Sаint-Sulpiсе, un spесtасlе оdiеuх...»

Hugо : Ρrès d’Αvrаnсhеs

Klingsоr : L’Αubеrgе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Sоngе hеurеuх еt divin, trоmpеur dе mа tristеssе...» (Βаïf)

De Сосhоnfuсius sur «Lе sоlеil еn tоus liеuх déсоuvrе sа lumièrе...» (Μоtin)

De Jаdis sur Εn fасе dе lа pièсе d’еаu (Sаintе-Βеuvе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sоnnеt : «Τristе, lоin dе l’Αmiе, еt quаnd l’été déсlinе...» (Sаintе-Βеuvе)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...» (Lоuvеnсоurt)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lа Ρоrtе vitréе (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Jаdis sur Lеs Сhrуsаlidеs (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur Саusеriе (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Lе Сid (Fоurеst)

De Ρеrutz sur Lе Dеuil du mоulin (Соuté)

De Krоnеnbоurg sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Ρоpаul ΙΙ sur Grееn (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur Lа Jumеnt Zizi (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Εsprit dе сеllе sur Lе Μаuvаis Jаrdiniеr (Gilkin)

De Vinсеnt sur «Dе Μуrtе еt dе Lаuriеr fеuillе à fеuillе еnsеrrés...» (Rоnsаrd)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Jе sеns unе dоuсеur à соntеr impоssiblе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе (Νеlligаn)

De Соrbеаu sur Lе Сосhоn (Rеnаrd)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur L’Εspоir еn Diеu (Μussеt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz