Melin de Saint-Gelais



Du triste cœur voudrais la flamme éteindre,
De l’estomac les flèches arracher,
Et de mon col le lien détacher,
Qui tant m’ont pu brûler, poindre et étreindre ;
 
Puis l’un de glace et l’autre de roc ceindre,
Le tiers de fer appris à bien trancher,
Pour amortir, repousser et hacher
Feux, dards et nœuds, sans plus les devoir craindre.
 
Et les beaux yeux, la bouche et main polie,
D’où vient chaleur, trait et ret si soudaine,
Par qui amour m’ard, me point et me lie,
 
Voudrais tourner eux en claire fontaine,
L’autre en deux brins de Corail joints ensemble,
L’autre en ivoire, à qui elle ressemble.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 17 juin 2014 à 11h14

Lumière du soir
--------------------

La chandelle, avant de s’éteindre,
Paraît chercher un sens caché
Aux vieux papiers un peu tachés,
Sans le découvrir, peut-on craindre.

Un désordre impossible à peindre
Encombre meubles et plancher,
Les étagères fait pencher
Et semble vraisemblance enfreindre.

Chaque verre a son fond de lie,
Chaque table un monceau qui traîne ;
Plus d’une sous la charge plie.

Pareille accumulation vaine,
Pareil bizarroïde ensemble :
C’est à mon coeur que ça ressemble.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 30 décembre 2019 à 12h11

Dernière ligne droite
--------------------

J’écris ces vers avant que de m’éteindre,
Quelques mots qui n’ont pas de sens caché ;
Pour ceux auxquels je me suis attaché,
Pour le destin que je ne saurais craindre.

Ce que je vois, je ne sais pas le peindre,
La soif que j’ai, je ne peux l’étancher ;
En mes amours ne sais vers qui pencher,
Pour tant de lois que je ne veux enfreindre.

De mon godet je bois jusqu’à la lie,
Quand la serveuse à consommer m’entraîne ;
Or, telles sont mes modestes complies.

Mes bons amis, l’ivresse n’est pas vaine,
Villon le chante, alors, trinquons ensemble,
Car la taverne au paradis ressemble.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 août 2020 à 16h43

Roi sans modération
-------------

Du roi griffon la soif ne peut s’éteindre,
Dans son manoir il boit sans se cacher ;
Les courtisans qui lui sont attachés
Boivent aussi, trop même, on peut le craindre.

Or, qui voudra ces ivresses dépeindre ?
Et qui voudra sur ce sujet plancher ?
Sur de tels gens nul ne va se pencher,
Rien ne viendra, d’ailleurs, nous y contraindre.

Ah ! Ce griffon, toutes peurs abolies,
Tombe toujours où son penchant l’entraîne ;
Bientôt sera cette perte accomplie.

Si l’existence est une chose vaine,
N’est-il pas mieux de toujours boire ensemble ?
C’est la sagesse, ou bien, ça y ressemble.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оubli dеs mоrts

Lаfоrguе : Соmplаintе du fœtus dе pоètе

Lа Villе dе Μirmоnt : «Lоrsquе је t’аi соnnuе аuх Îlеs dе lа Sоndе...»

Ρоnсhоn : Ρаrtiе dе сhаssе

Jаmmеs : Lеs Νègrеs

☆ ☆ ☆ ☆

Du Βеllау : «Jе nе tе priе pаs dе lirе mеs éсrits...»

Viviеn : «Ρаrlе-mоi, dе tа vоiх pаrеillе à l’еаu соurаntе...»

Ρоnсhоn : Сhаnsоn dе printеmps

Hеrvillу : Βuсоliquе Νоirе

Νоuvеаu : Αu muséе dеs аntiquеs

Hеrvillу : Sur lеs bоrds du Sаubаt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Flеur séсulаirе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur «L’аutrе nuit, је vеillаis dаns mоn lit sаns lumièrе...» (Sаintе-Βеuvе)

De Сосhоnfuсius sur Οndinе (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur Élоgе à lа јеunе fillе (Sеgаlеn)

De Dupаnlоup sur Ρаrtiе dе сhаssе (Ρоnсhоn)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De Τhundеrbird sur Sur un tоmbеаu (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Lilith sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе