Anna de Noailles

L’ombre des jours, 1902


J’écris


 
J’écris pour que le jour où je ne serai plus
On sache combien l’air et le plaisir m’ont plu,
Et que mon livre porte à la foule future
Combien j’aimais la vie et l’heureuse nature.
 
Attentive aux travaux des champs et des maisons
J’ai marqué chaque jour la forme des saisons,
Parce que l’eau, la terre et la montante flamme
En nul endroit ne sont si belles qu’en mon âme.
 
J’ai dit ce que j’ai vu et ce que j’ai senti,
D’un cœur pour qui le vrai ne fut point trop hardi,
Et j’ai eu cette ardeur, par l’amour intimée,
Pour être après la mort parfois encore aimée,
 
Et qu’un jeune homme alors lisant ce que j’écris,
Sentant par moi son cœur ému, troublé, surpris,
Ayant tout oublié des compagnes réelles,
M’accueille dans son âme et me préfère à elles...
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 16 janvier 2018 à 11h59

Dame du cloître
-------------

C’est la Dame du cloître, elle ne parle plus ;
Elle ne pense plus à des saisons futures,
Elle ne marche plus dans la verte nature :
Entrer en réclusion, sans doute, lui a plu.

Dans le petit jardin, parfois, quand il a plu,
Elle donne aux oiseaux leur légère pâture ;
Elle y voit un Bouddha, dans sa noble posture,
Il est l’ami du sage et l’ami du reclus.

De tout ce qu’elle a vu, de ce qu’elle a senti,
Elle prend sa distance ; et, petit à petit,
Elle oublie cette vie qu’elle avait tant aimée.

Et cette dame alors lisant ce que j’écris
Me dirait que son coeur en est un peu surpris,
Elle qui fut jadis par l’amour animée.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Rilke Rainer Maria le 17 janvier 2018 à 13h45

Rappelez-vous :

http://www.dico-citations.com/une-seule-chose-est-n-cessaire-la-solitude-la-grande-solitude-int-rieure-aller-en-soi-m-me-et-ne-rilke-rainer-maria/

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 17 mars 2018 à 12h51

Ours d’azur et de mars
-----------------------

Les chasses au printemps ne l’intéressent plus ;
Il n’est pas sûr de voir plusieurs saisons futures,
Mais il se sent chez lui dans la verte nature
Et ses jeunes années, sans doute, lui ont plu.

Dans sous-bois profond, parfois, quand il a plu,
Il a des champignons pour légère pâture ;
Et puis il va s’asseoir, dans sa noble posture.
Ainsi, cet ours chasseur devient un ours reclus.

De tout ce qu’il a vu, de ce qu’il a senti,
Il a pris sa distance ; et, petit à petit,
Il oublie cette vie qu’il avait tant aimée.

Non, ce n’est pas de moi, c’est d’un ours que j’écris.
Or, mes quelques lecteurs n’en seront pas surpris,
Ni d’un caprice dont ma plume est animée.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 18 mars 2018 à 19h14

Ours d’azur et de mars
-----------------------

Deuxième quatrain :

Dans le sous-bois...

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Ρоpеlin : Viеuх mаrin, viеil аrtistе

Ρеllеrin : Lа grоssе dаmе сhаntе...

Βаudеlаirе : Lе Соuсhеr du Sоlеil rоmаntiquе

Αpоllinаirе : Dаns lе јаrdin d’Αnnа

Μаllаrmé : Sоnnеt : «Sur lеs bоis оubliés quаnd pаssе l’hivеr sоmbrе...»

Αutrаn : Lа Βоhèmе

Rоnsаrd : «Jе nе sеrаis mаrri, si tu соmptаis mа pеinе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Du Βеllау : «Si tu nе sаis, Μоrеl, се quе је fаis iсi...»

Vеrlаinе : Ιdуllе high-lifе

Ρrivаt d’Αnglеmоnt : «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...»

Ρrivаt d’Αnglеmоnt : À Yvоnnе Ρеn-Μооr

Ρоpеlin : Sоir d’été

Jоurdаn : Rеnсоntrе

Rоuquеttе : Unе tоmbе

Τеnаnt dе Lа Τоur : Un sоir d’аutоmnе

Vеrmеil : «Ô Diеu qui vоis сеttе rоuе ехéсrаblе...»

Ρеrgаud : Lеs Hibоuх

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Αlаntе-Limа sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Sоuhаits (Gаutiеr)

De Αlехаndrе sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Βаudеlаirе)

De Νiсhоlаs nеwmаn sur Frаnсis Jаmmеs

De Αmigо* sur Dаns lе јаrdin d’Αnnа (Αpоllinаirе)

De Ρоrсus Сum Librо sur Lupеrсus (Hеrеdiа)

De Μаlvinа sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...» (Vеrhаеrеn)

De gаutiеr sur Lеs Αssis (Rimbаud)

De Lа Μusérаntе sur L’Éсhеllе (Αutrаn)

De Didiеr СΟLΡΙΝ sur «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...» (Rоnsаrd)

De Μаriа sur «Αprès unе јоurnéе dе vеnt...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur «Αu prеmiеr trаit, quе mоn œil rеnсоntrа...» (Τуаrd)

De vinсеnt sur «Ν’еs-tu lаssе, аussi, dе rêvеr d’hiеr ?...» (Viеlé-Griffin)

De Vinсеnt sur Lа Grеnоuillе blеuе (Fоrt)

De L’аmоr sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Ρiеrrоt sur Sоnnеt à lа nuit (Rоllinаt)

De Ρеrvеrs nаrсissе sur «Ρuisquе lеs сhаmps јоuissеnt dе mа bеllе...» (Τоurs)

De Vinсеnt sur «Εst-il riеn dе plus vаin qu’un sоngе mеnsоngеr...» (Сhаssignеt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе