Germain Nouveau

Valentines, 1887


Le Refus


 
Je suis pédéraste dans l’âme,
Je le dis tout haut et debout.
Assis, je changerais de gamme,
Et, couché sur un lit, Madame,
Je ne le dirais plus du tout.
 
La pédérastie est un vice :
C’est l’avis de mon médecin.
Je le crois, il n’est pas novice
Quand il soutient que l’exercice
Le plus naturel, le plus sain,
 
Sain, comme la mer et son hâle,
L’honneur même de la maison,
Qui fait le regard le moins pâle,
Le plus magnifiquement mâle,
Sans aucune comparaison,
 
Le plus ravissant sur la terre,
C’est de froisser le traversin
D’une femme qu’on... désaltère,
Quand elle serait adultère,
Quand elle n’aurait qu’un seul sein.
 
C’est là le sentiment intime
De tous les peuples sous le ciel ;
Et je me fous, pour la maxime,
Que l’Exception règne ou rime
Même d’un air spirituel ;
 
De tous, oui, autant que nous sommes,
Aussi bien du Chinois charmant
Que du Français, peintre de pommes ;
Et c’est l’opinion des hommes
Qui furent des hommes, vraiment,
 
Plus forts que ceux dont leur église
Met les cercueils au Panthéon ;
Ce sont ceux-là qu’on poétise,
Par exemple... Abraham... Moïse,
Et, si tu veux... Napoléon.
 
C’est l’opinion du plus sage
Chez les Slaves au regard clair,
Chez les Germains au doux visage,
Chez les Latins au beau langage,
Et chez les Bretons au cœur fier.
 
C’est la tienne, Aimée, et la nôtre ;
C’est celle de tout bon cerveau,
Qui n’a contre elle qu’un... apôtre,
Un monsieur pourtant comme un autre,
Son nom ?... devra rimer en veau.
 
— Son nom, voyons ? — Comment, Madame
Son nom ? mais puisqu’il n’est pas pur,
Il souillerait, ce nom infâme,
Tes chastes oreilles de femme ;
Et puis, moi, je n’en suis pas sûr.
 
Si c’était une calomnie
Qu’une apparence aide à courir,
Je ferais une vilenie ;
Son nom ? Ah ! jamais de la vie !
J’aimerais cent fois mieux mourir !
 
La jolie école qu’il fonde,
Sans ce nom-là, pourra planer
Dans une obscurité profonde ;
La plus belle fille du monde
Comme l’on dit, ne peut donner...
 
D’ailleurs, Madame, cette école
Ne fait pas beaucoup d’adhérents :
Il n’ont pas de porte-parole ;
Et c’est comme une offre un peu molle
Qui rit à des indifférents.
 
Cependant, sa présence agace
Ceux qui la soupçonnent dans l’air ;
Car ce soupçon va, se déplace,
Et finalement vous enlace
Comme la vague dans la mer.
 
Ces messieurs lisent la gazette,
Dînent en ville assez bien mis ;
Quelquefois courtisent Lisette ;
J’approuve cela, mais, mazette !
Je n’en... gueule pas mes amis.
 
Oui, ce vilain soupçon nous gêne
Et pourrait submerger un jour,
Près de la niche, avec la chaîne,
L’Amitié, cette belle chienne,
Qui hurle à sa lune d’amour.
 
Pour moi, vous remarquerez comme
J’ai quelque grâce à protester :
Passant pour la moitié d’un homme,
N’aurais-je pas le droit, en somme,
De chercher à me compléter ?
 
Bien mieux, tiens ! je ne suis pas large,
Mais le plus raide des paris
Qu’on me le tienne, et je me charge
Sous les yeux du public, en marge,
Du plus vieux mouchard de Paris !
 
Or, je ne suis pas pédéraste ;
Que serait-ce si je l’étais !
Voyez, Madame, quel contraste !
Ah ! par la perruque d’Éraste !
Et maintenant... si je pétais !
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...»

Lеvеу : Républiquе Αrgеntinе — Lа Ρlаtа

Соuté : Lеs Соnsсrits

Rоdеnbасh : Vеilléе dе glоirе

Οsсаr V. dе L. Μilоsz

Hugо : «Αmis, un dеrniеr mоt ! — еt је fеrmе à јаmаis...»

Ρоpеlin : Lа Νеigе

Μауnаrd : «Сhаquе Ρriаpе du viеuх tеmps...»

Μауnаrd : «Βеllе, qui sаns fоutеur fоutеz...»

Μауnаrd : Épitаphе : «Сi-gît Ρаul qui bаissаit lеs уеuх...»

☆ ☆ ☆ ☆

Gérаldу : Duаlismе

Stаël : Épitrе sur Νаplеs

Ρirоn : Οdе à Ρriаpе

Rеgnаrd : Épîtrе à Μ. ...

Βruаnt : Sоulоlоquе

Μасеdоnski : Lе Сlоîtrе

Μасеdоnski : Sоnnеt lоintаin

Μаrоt : «J’аi unе lеttrе еntrе tоutеs élitе...»

Μауnаrd : «L’hоmmе qui gît еn се liеu...»

Riсhеpin : Dаb

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Μ’intrоduirе dаns tоn histоirе...» (Μаllаrmé)

De Αrаmis sur Républiquе Αrgеntinе — Lа Ρlаtа (Lеvеу)

De Сосhоnfuсius sur Ρаuvrе gаrçоn (Соrbièrе)

De Сосhоnfuсius sur «Gеntil Quimpеr, lе nid dе mоn еnfаnсе...» (Jасоb)

De Сhristiаn sur Sоnnеt : «Jе sаis fаirе dеs vеrs pеrpétuеls. Lеs hоmmеs...» (Сrоs)

De Сurаrе- sur Lе Βаin dеs Νуmphеs (Hеrеdiа)

De Lа-Μusérаntе sur «L’hоmmе qui gît еn се liеu...» (Μауnаrd)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Се quе tа plumе prоduit...» (Μауnаrd)

De Jеhаn Ρаuvrеpin sur Sоnnеt ivrе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ν’еs-tu lаssе, аussi, dе rêvеr d’hiеr ?...» (Viеlé-Griffin)

De Сhristiаn sur À Ιris, qui mаngеаit оrdinаirеmеnt dеs flеurs (Lе Ρауs)

De Ιvrеssе sur «Сhаmpêtrеs еt lоintаins quаrtiеrs, је vоus préfèrе...» (Соppéе)

De Fаisаnе sur Lе Rêvе du pоètе (Соppéе)

De Τhundеrbird sur Éсrit аvес du sаng (Sеgаlеn)

De Μаirе dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Fоirе dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Соugаrе- sur Lе Сhiеn еt lе Сhаt (Αrnаult)

De wеbmаstеr sur «Lе mоndе plus trоmpеur quе lеs flоts dе Νеptunе...» (Ρеllissоn-Fоntаniеr)

De Сосhоnfitсhuss sur Αir : «Τоut l’univеrs оbéit à l’Αmоur...» (Lа Fоntаinе)

De Viсtоr Сlоuеlbес sur Lа Соnsсiеnсе (Hugо)

De Gаrdеur d’аlbаtrоs sur Frаnçоis Соppéе

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе