Clovis Hesteau de Nuysement




Lorsqu’épris de ce feu l’infortuné Léandre,
Malgré les Aquilons fendait le fil de l’eau,
Guidé de la clarté du nocturne flambeau
Que pour certain signal Hero lui soulait pendre
 
Força tant les destins que sa jeunesse tendre
Eut, pour ne choisir pas le temps serein et beau,
Le feu pour luminaire et la mer pour tombeau,
Et pour lit le rivage où on le vit étendre.
 
Mon flambeau c’est ton œil plein de douce fureur,
Mon tombeau sont mes pleurs, témoins de la douleur
Que je sens nuit et jour pour tes beauté divines.
 
On le vit pâle et froid près de la tour Cétienne,
On me verra transi près de l’image tienne,
Sur un lit parsemé de chardons et d’épines.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 15 octobre 2016 à 17h51

Nécropole surprenante
------------------------

Cimetière étonnant, la gardienne est Cassandre,
Le funèbre jardin s’étend au bord de l’eau ;
Le soir, on y allume un millier de flambeaux
Ainsi que des lampions qu’aux arbres l’on voit pendre.

Les nocturnes oiseaux disent des choses tendres
Et racontent combien le firmament est beau,
Le feu danse à minuit au-dessus des tombeaux,
Et gagne le rivage où je le vois s’étendre.

Mon flambeau c’est la rime à la douce fureur :
La rime est un tombeau pour toutes mes douleurs,
Cassandre est mon garant, prophétesse divine.

De tous les disparus que la tombe détient,
Quel est le souvenir qu’aujourd’hui je retiens ?
Mieux vaut qu’auprès de moi, vifs, je les imagine.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оubli dеs mоrts

Lаfоrguе : Соmplаintе du fœtus dе pоètе

Lа Villе dе Μirmоnt : «Lоrsquе је t’аi соnnuе аuх Îlеs dе lа Sоndе...»

Ρоnсhоn : Ρаrtiе dе сhаssе

Jаmmеs : Lеs Νègrеs

☆ ☆ ☆ ☆

Sсhwоb : Βоuts rimés

Du Βеllау : «Jе nе tе priе pаs dе lirе mеs éсrits...»

Viviеn : «Ρаrlе-mоi, dе tа vоiх pаrеillе à l’еаu соurаntе...»

Ρоnсhоn : Сhаnsоn dе printеmps

Hеrvillу : Βuсоliquе Νоirе

Νоuvеаu : Αu muséе dеs аntiquеs

Hеrvillу : Sur lеs bоrds du Sаubаt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Сhаssе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Dеs trоis sоrtеs d’аimеr, lа prеmièrе ехpriméе...» (Jоdеllе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Rеpоs еn Égуptе (Sаmаin)

De Vinсеnt sur Élоgе à lа јеunе fillе (Sеgаlеn)

De Dupаnlоup sur Ρаrtiе dе сhаssе (Ρоnсhоn)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De Τhundеrbird sur Sur un tоmbеаu (Τristаn L'Hеrmitе)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Lilith sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz