Jean Passerat



 
Sire, Thulène est mort : j’ai vu sa sépulture.
Mais il est presque en vous de le ressusciter
Faites de son état un poète hériter :
Le poète et le fou sont de même nature.
 
L’un fuit l’ambition, et l’autre n’en a cure,
Tous deux ne font jamais leur argent profiter ;
Tous deux sont d’une humeur aisée à irriter,
L’un parle sans penser, et l’autre à l’aventure.
 
L’un a la tête verte, et l’autre va couvert
D’un joli chaperon fait de jaune et de vert ;
L’un chante des sonnets, l’autre danse aux sonnettes.
 
Le plus grand différent qui se trouve entre nous,
C’est qu’on dit que toujours fortune aime les fous
Et qu’elle est peu souvent favorable aux poètes.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 17 mars 2014 à 11h06

Livres sur les étagères
--------------------------------

Bouquins gisant ici comme en leur sépulture ;
Mais un simple regard peut vous ressusciter,
Sans qu’il vous soit besoin de le solliciter.
Bouquins de toute sorte et de toute nature,

Certains sont pleins de science, et d’autres n’en ont cure ;
Tous d’une voix d’auteur nous faisant profiter
Amusent sans flatter, grondent sans irriter,
Racontent à plaisir de folles aventures.

Les uns, par le lecteur, soigneusement couverts ;
Les autres fatigués, reliure de travers,
Tous aux emplacements qu’un ordre strict arrête.

Ce que vont rappelant ces livres devant nous,
C’est qu’il nous faut aimer les sages et les fous,
Et ceux, sages et fous, que l’on nomme poètes.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 20 décembre 2017 à 22h26

Ambilion rhododactyle
--------------------

Il ne peut s’attarder dans une sépulture,
l est rhododactyle, il doit ressusciter;
Sans qu’il ne soit besoin de le solliciter,
L’ambilion manifeste une étrange nature.

Ne sachant nulle science, il dit qu’il n’en a cure ;
Mais de plusieurs bons mots nous faisant profiter,
Il séduit sans flatter, il rit sans imiter,
Il évoque à plaisir de folles aventures.

Son corps par un duvet soigneusement couvert
Ne se refroidit point pour un poil de travers, ;
Ce n’est pas un client qu’un ordre strict arrête.

Ce qu’il va rappelant, ce fauve, devant nous,
C’est qu’il nous faut aimer les monstres un peu fous,
Autrement dit, les gens que l’on nomme poètes.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μас Οrlаn : «Соmmе ј’étаis mаl...»

Rаоul Ρоnсhоn

Hugо : Lа Vасhе

Μаrоt : «Un grоs priеur sоn pеtit-fils bаisаit...»

Μаrоt : Dеs nоnnеs, qui sоrtirеnt du соuvеnt pоur аllеr sе réсréеr

Μаrоt : Βаllаdе dе frèrе Lubin

Τоulеt : «Соmmе lеs diеuх gаvаnt lеur pаnsе...»

Βаrbеу d’Αurеvillу : À Vаlоgnеs

Viviеn : «Ô fоrmе quе lеs mаins...»

Τоulеt : Sur lа Hаltе dе сhаssе dе Vаn Lоо.

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrоt : À Αntоinе : «Si tu еs pаuvrе...»

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Sаiх : «Соmmе еn lа flеur dеsсеnd dоuсе rоséе...»

Αсkеrmаnn : Lе Сri

Vеrlаinе : Εх imо

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Rоllinаt : À l’inассеssiblе

Ρоpеlin : Lеs Сеrisеs

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Ô саlmе nuit, qui dоuсеmеnt соmpоsеs...» (Τуаrd)

De Jаdis sur Βоnјоur ! (Gérаldу)

De Сосhоnfuсius sur «Luth, соmpаgnоn dе mа саlаmité...» (Lаbé)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt rоmаntiquе (Riсhеpin)

De Jаdis sur «Jе nе suis plus сеlui qui rеspirаit lа viе...» (Βérоаldе)

De Jаdis sur «Déјà lа nuit еn sоn pаrс аmаssаit...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Sоnnеt à Sir Βоb (Соrbièrе)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

De Сhristiаn sur Lézаrd (Βruаnt)

De Dаmе Sаlаmаndrе sur «J’аi pоur mаîtrеssе unе étrаngе Gоrgоnе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn-Ρаul ΙΙΙ sur «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...» (Ρеllеrin)

De јеаn-pаul sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Βirgittе sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz