Jean Pellerin


La grosse dame chante...


 
Manger le pianiste ? Entrer dans le Pleyel ?
Que va faire la dame énorme ? L’on murmure...
Elle racle sa gorge et bombe son armure :
La dame va chanter. Un œil fixant le ciel
 
— L’autre suit le papier, secours artificiel —
Elle chante. Mais quoi ? Le printemps ? La ramure ?
Ses rancœurs d’incomprise et de femme trop mûre ?
Qu’importe ! C’est très beau, très long, substantiel.
 
La note de la fin monte, s’assied, s’impose.
Le buffet se prépare aux assauts de la pause.
« Après, le concerto ?... — Mais oui, deux clavecins ».
 
Des applaudissements à la dame bien sage...
Et l’on n’entendra pas le bruit que font les seins
Clapotant dans la vasque immense du corsage.
 

Commentaire (s)
Déposé par Vincent le 3 février 2018 à 21h27

Le blues du pianiste

Dans le salon rouge trône un piano Pleyel,
Derrière le clavier on entend le murmure
D’un homme cardiaque qui fait tomber l’armure ;
Un soignant lui a dit qu’il va monter au ciel.

On ne peut lui poser le coeur artificiel
Sensé alimenter en sève sa ramure.
Sa pompe étant déjà en tous points bien trop mûre
Elle peine à jouer son rôle substantiel.

C’était l’ultime espoir, l’échéance s’impose.
Au milieu de ses pleurs, l’ancien marque une pause
Avant de refermer le presque clavecin.

Il sent contre sa joue l’étoffe d’un corsage
Puis, dans l’instant d’après de sa femme les seins
Il prend en s’y lovant une décision sage.


https://misquette.wordpress.com/2018/02/03/le-blues-du-pianiste/comment-page-1/#comment-2428

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 4 juin 2020 à 15h45


Elle ne mangera personne, Pellerin,
Ce n’est pas Laetitia, vois-tu, la grosse dame ;
Et elle a beau peser ses cent dix kilogrammes,
Ses accents émouvants n’en sont pas vipérins.

Elle est d’un autre temps, quand au coin d’un refrain,
On pouvait dire « noir » sans causer tout un drame,
On n’accompagnait pas Delibes au tam-tam
Ni Debussy, en rap, au son des tambourins.

On pouvait se laisser bercer par le pianiste
Sans se faire traiter de sale blanc raciste
Parce qu’on ne portait pas un os dans le nez.        

Mais l’époque a changé, la culture fait rage,
Sur notre vieux vaisseau, nous voyons décliner
Le jour gris désormais, pour l’ultime naufrage.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 24 mai 2022 à 12h33

Cette Dame est un ange
------------------

Sa demeure est là-haut, tout là-haut, dans le ciel,
En un jardin magique où la brise murmure ;
D’un athlétique archange étincelle l’armure,
Le domaine est enclos d’un mur immatériel.

L’invincible guerrier, cousin de Gabriel,
Sent que l’Amour atteint son âme jadis pure ;
Il sait que, cependant, la Dame n’en a cure,
Dont rien ne peut toucher le coeur immatériel.

Il écrit un sonnet qui son malheur expose,
Mais nul ne s’intéresse aux lignes qu’il compose;
Un angelot, pourtant, les orne de dessins.

Qui pourrait émouvoir cette Dame trop sage ?
Un pécheur repenti ? Un démon ? L’Esprit Saint ?
Un grand seigneur, usant de son droit de cuissage ?

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rimbаud

Sеlvе : Sur сеs mоts : Sоuviеnnе-tоi, Hоmmе, quе tu еs сеndrе

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Vеrlаinе : «Τu bоis, с’еst hidеuх ! prеsquе аutаnt quе mоi...»

Βаudеlаirе : «Vоus аvеz, соmpаgnоn dоnt lе сœur еst pоètе...»

Βаïf : «À lа fоntаinе је vоudrаis...»

Hugо : «Εllе étаit déсhаusséе, еllе étаit déсоifféе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis né dаns un pоrt еt dеpuis mоn еnfаnсе...»

Rоllinаt : À quоi pеnsе lа Νuit

Сrоs : Désеrtеusеs

☆ ☆ ☆ ☆

Βоissiеr : Lа Rоndе dеs fоеtus

Сrоs : Ρауsаgе

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Vеrlаinе : Сésаr Βоrgiа

Ρаrnу : Lе Lеndеmаin : «Εnfin, mа сhèrе Éléоnоrе...»

Τоulеt : «Lе miсrоbе : Βоtulinus...»

Rоllinаt : L’Εnviе

Αpоllinаirе : Εхеrсiсе

Βаnvillе : Lа Соrdе rоidе

Соurtеlinе : Lе Соup dе mаrtеаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Si ј’аi biеn оu mаl dit еn сеs Sоnnеts, Μаdаmе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt burlеsquе sur lа Ρhèdrе dе Rасinе (Dеshоulièrеs)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt mаdrigаl (Сrоs)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Αntigrippе sur Lа Τоrсhе (Νizеt)

De Ιо Kаnааn sur Lа Ρiеuvrе (Sаtiе)

De Сurаrе- sur Sоlliсitudеs (Frаnс-Νоhаin)

De Μоdо sur Lеs Ιngénus (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Αutrе sоnnеt sur lе mêmе vоl (Sаint-Αmаnt)

De Jаdis sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De JR Τrоll sur Éléphаnt dе Ρаris. (Τоulеt)

De Jаdis sur «Quаnd lеs оs sоnt pаrеils...» (Τоulеt)

De Xiаn sur «Si сеlui qui s’аpprêtе à fаirе un lоng vоуаgе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Si tu viеns (Dеlаruе-Μаrdrus)

De Сurаrе- sur Lе Βаtеаu ivrе (Rimbаud)

De Xiаn sur Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...» (Соrnеillе)

De Xiаn sur Vеrs imprоvisés sur un аlbum (Lаmаrtinе)

De Саnаrd sur Sur Jоnаs (Drеlinсоurt)

De Sаuvеtеur sur À Μаdаmе G., Sоnnеt (Μussеt)

De Μоnrоsе sur «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...» (Αpоllinаirе)

De FΕDΕRΜΑΝΝ sur Lа Guеrrе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе