Jean Pellerin

Le Copiste indiscret, 1919


Le Retour


 
Dis, la môm’, dis, quoi c’est qu’t’as fait
Pendant qu’j’m’enfonçais la tranch’caille ?
Bon Dieu ! c’que j’l’avais à la caille
Quand j’me d’mandais quoi qu’y s’passait !
T’es un si meugnon morceau d’poule,
T’as des chass’s qui font tant rêver...
Non ! c’est pas des bobards d’femm’ saoule,
Quiens ! Môm’, je t’aime à en crever.
Ah ! j’m’en suis fait, là-bas, j’te jure !
Quand qu’on a un si beau Jasus,
Un p’tit goyau, une bath affure,
On n’bequ’te pus, n’en écras’ pus !
Qu’est-c’ tu dis ? Ben oui, tes bafouilles
Et puis ? Le jour où c’ qu’elle est raid’
Une méness’, j’sais comment qu’ça grouille
En douc’ doc... « T’as l’bonjour d’Alfred ! »
J’les ai eus à la r’tourn’, la môme.
Lors t’es entrée dans les obus.
Là n’dans, gn’a des tas d’mecs qui paument
Des bourrins... Et les autobus
C’est plein d’cavés qui fout’nt un sigue
En faisant « Gardez tout ! » quand c’est
Un lot comm’ ç’ui-là à mézigue,
Dix-sept piges et pis pas d’ corset !
J’me pensais : « C’est pour cett’ semaine !
Va radiner un installeur
Et moi j’ suis bon comm’la romaine ! »
J’toussais, j’caissais, j’roussais ! Malheur !
T’ entrav’s si j’l’ai eue, quiens ! la crise !
J’ leur disais : « J’ taupe el dur, c’est tout !
Faudra pas qu’a ramèn’ sa c’rise !
On s’ra deux à espliquer l’coup... ».
Qu’es-tu bonnis à ton nhonhomme ?
Tu dis qu’j’ai des visions d’ciné ?
— On va s’envoyer un blanc-gomme —
Vrai ? Tout ça, tu l’as pas donné ?
C’est sûr que tu t’es gardée toute ?
Blair’ moi ! Ah ! c’est maous, j’ men r’ssens !
Tu t’es rapp’lé l’soir, sus la route,
Où s’qu’on s’est marida au sang !
Quand j’vois tes tifs, ton enfant d’mourre,
C’est fou, la banan’ ! c’est l’ soleil !
Sans char, ma gueul’, c’est pas du pourre
Et toi, toi, c’est-y du pareil ?
T’as dit ? Je t’aime ? Ah ! pour l’entendre
C’mot, faut qu’on soye nous deux, rien qu’nous !
Ça fait si rich’, si doux, si tendre,
J’sais pas porquoi j’suis pas à g’noux !
On va s’planquer d’dans not’carrée,
Not’ tit’ carrée des Quat’-Chemins,
Tu verras qu’tu t’es pas gourrée.
On va s’occuper d’ici d’main !
Voilà ! tu vas boucler la lourde.
Et ce « J’t’aim’ » qui m’a chaviré,
Pour bien m’convainqu’ que j’suis paré
R’balanc’-le moi dans les esgourdes !
 

             
(Jehan RICTUS)

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоdеnbасh : «Lеs суgnеs blаnсs, dаns lеs саnаuх dеs villеs mоrtеs...»

Sсаliоn dе Virblunеаu : «Étаnt аu lit соuсhé, аu liеu dе rеpоsеr...»

Klingsоr : L’Ιnutilе Сhаnsоn

Viаu : «L’аutrе јоur inspiré d’unе divinе flаmmе...»

Viаu : «Αu mоins аi-је sоngé quе је vоus аi bаiséе...»

Lаmаrtinе : Αuх Сhrétiеns dаns lеs tеmps d’éprеuvе

Sсudérу : Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе

Sсudérу : Sur un Sоngе

Hugо : Сlаirе

Сrоs : Ρlаintе

☆ ☆ ☆ ☆

Viаu : «L’аutrе јоur inspiré d’unе divinе flаmmе...»

Αpоllinаirе : Dаmе à lа sеrvаntе

Αubigné : Εхtаsе

Drеlinсоurt : Sur lеs Ρiеrrеs préсiеusеs

Vоiturе : «D’un buvеur d’еаu, соmmе аvеz débаttu...»

Sаrrаsin : «Lа bеаuté quе је sеrs...»

Hugо : Сlаirе Ρ.

Rоdеnbасh : «Dоuсеur du sоir ! Dоuсеur dе lа сhаmbrе sаns lаmpе !...»

Αpоllinаirе : Сœur соurоnnе еt mirоir

Βаudеlаirе : Ρеrtе d’аuréоlе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Ρsеudо-sоnnеt plus spéсiаlеmеnt truсulеnt еt аllégоriquе (Fоurеst)

De Сосhоnfuсius sur «J’аimаis аutrеfоis lа fоrmе pаïеnnе...» (Gаutiеr)

De Сrуstасé sur «Αuprès dе се bеаu tеint, lе lуs еn nоir sе сhаngе...» (Αubigné)

De Сосhоnfuсius sur «L’аutrе јоur inspiré d’unе divinе flаmmе...» (Viаu)

De piсh24 sur Ρhilis dаnsе lа Sаrаbаndе (Sсudérу)

De Rоlаnd Βасri sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρ10H24- sur Εllе еt lui (Αutrаn)

De Jеhаn Fоntаinе sur Lе Glаnd еt lе Сhаmpignоn (Lасhаmbеаudiе)

De Сurаrе- sur «Quаnd је vоudrаi sоnnеr dе mоn grаnd Αvаnsоn...» (Du Βеllау)

De Αrаmis sur «Quаnd mоn fil sе саssеrа sоus...» (Ρеllеrin)

De Αmаris- sur Sуmbоlе (Gilkin)

De Εsprit dе сеllе sur Sоnnеt mélаnсоliquе (Αdеlswärd-Fеrsеn)

De Сurаrе- sur Αprès lа bаtаillе (Hugо)

De Αrаmis sur Dimаnсhе sоir (Rаmuz)

De Μilоu dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Filоu dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Quеuflу sur «Vоus Flеuvеs еt Ruissеаuх, еt vоus, сlаirеs Fоntаinеs...» (Сhаndiеu)

De Αrаmis sur Βаllаdе dеs grоs dindоns (Rоstаnd)

De Lе Gаrdiеn sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur Républiquе Αrgеntinе — Lа Ρlаtа (Lеvеу)

De Quimpérоisе-Νаrquоis sur «Τоutе сhоsе аimе еt n’у а riеn quе vоus...» (Τоurs)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе