Jean Pellerin

Le Copiste indiscret, 1919


Le Retour


 
Dis, la môm’, dis, quoi c’est qu’t’as fait
Pendant qu’j’m’enfonçais la tranch’caille ?
Bon Dieu ! c’que j’l’avais à la caille
Quand j’me d’mandais quoi qu’y s’passait !
T’es un si meugnon morceau d’poule,
T’as des chass’s qui font tant rêver...
Non ! c’est pas des bobards d’femm’ saoule,
Quiens ! Môm’, je t’aime à en crever.
Ah ! j’m’en suis fait, là-bas, j’te jure !
Quand qu’on a un si beau Jasus,
Un p’tit goyau, une bath affure,
On n’bequ’te pus, n’en écras’ pus !
Qu’est-c’ tu dis ? Ben oui, tes bafouilles
Et puis ? Le jour où c’ qu’elle est raid’
Une méness’, j’sais comment qu’ça grouille
En douc’ doc... « T’as l’bonjour d’Alfred ! »
J’les ai eus à la r’tourn’, la môme.
Lors t’es entrée dans les obus.
Là n’dans, gn’a des tas d’mecs qui paument
Des bourrins... Et les autobus
C’est plein d’cavés qui fout’nt un sigue
En faisant « Gardez tout ! » quand c’est
Un lot comm’ ç’ui-là à mézigue,
Dix-sept piges et pis pas d’ corset !
J’me pensais : « C’est pour cett’ semaine !
Va radiner un installeur
Et moi j’ suis bon comm’la romaine ! »
J’toussais, j’caissais, j’roussais ! Malheur !
T’ entrav’s si j’l’ai eue, quiens ! la crise !
J’ leur disais : « J’ taupe el dur, c’est tout !
Faudra pas qu’a ramèn’ sa c’rise !
On s’ra deux à espliquer l’coup... ».
Qu’es-tu bonnis à ton nhonhomme ?
Tu dis qu’j’ai des visions d’ciné ?
— On va s’envoyer un blanc-gomme —
Vrai ? Tout ça, tu l’as pas donné ?
C’est sûr que tu t’es gardée toute ?
Blair’ moi ! Ah ! c’est maous, j’ men r’ssens !
Tu t’es rapp’lé l’soir, sus la route,
Où s’qu’on s’est marida au sang !
Quand j’vois tes tifs, ton enfant d’mourre,
C’est fou, la banan’ ! c’est l’ soleil !
Sans char, ma gueul’, c’est pas du pourre
Et toi, toi, c’est-y du pareil ?
T’as dit ? Je t’aime ? Ah ! pour l’entendre
C’mot, faut qu’on soye nous deux, rien qu’nous !
Ça fait si rich’, si doux, si tendre,
J’sais pas porquoi j’suis pas à g’noux !
On va s’planquer d’dans not’carrée,
Not’ tit’ carrée des Quat’-Chemins,
Tu verras qu’tu t’es pas gourrée.
On va s’occuper d’ici d’main !
Voilà ! tu vas boucler la lourde.
Et ce « J’t’aim’ » qui m’a chaviré,
Pour bien m’convainqu’ que j’suis paré
R’balanc’-le moi dans les esgourdes !
 

             
(Jehan RICTUS)

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τаvаn : Lаssitudе

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Νоuvеаu : Lеs Μаlсhаnсеuх

Νоuvеаu : Humilité

Τаvаn : Lаssitudе

Τаvаn : Sоir d’été

Lа Villе dе Μirmоnt : Ρrоmеnаdе

Βruаnt : Lézаrd

Ρеnquеr : Lе Vаllоn dе Kеrsаint

Hugо : Εt nох fасtа еst

Hugо : Guitаrе : «Gаstibеlzа, l’hоmmе à lа саrаbinе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Lе Μоnstrе

Lаfоrguе : Ρiеrrоts : «Εllе disаit...»

Βаudеlаirе : Déјà !

Νоuvеаu : Lа Ρоudrе

Τаvаn : Lаssitudе

Hаrаuсоurt : Αu tеmps dеs féеs

Νоuvеаu : Fêtеs gаlаntеs

Vеrlаinе : «Âmе, tе sоuviеnt-il, аu fоnd du pаrаdis...»

Τаvаn : Lа Rоndе dеs mоis

Dеrèmе : «Νоus nоus tаisоns. Lе vеnt bаlаnсе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Ô bеаuх сhеvеuх d’аrgеnt mignоnnеmеnt rеtоrs !...» (Du Βеllау)

De Siхtе sur «D’un оutrаgеuх соmbаt...» (Αubigné)

De Сосhоnfuсius sur «Lа сrаintе dе lа mоrt inсеssаmmеnt mе trоublе...» (Соignаrd)

De lасоtе sur «Jе sаis biеn qu’оn dirа quе је suis témérаirе...» (Βirаguе)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt à Sеinе еt à sеs rivаgеs (Vеrmеil)

De mdrlоl sur Lеs Léprеuх (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur Ρаrsifаl (Vеrlаinе)

De Vinсеnt sur «Μаdаmе, si tu vеuх mе prêtеr tоn оrеillе...» (Βirаguе)

De Lа piаnistе sur Αlmаnасh (Сrоs)

De Vinсеnt sur «Се n’еst pаs dе mоn gré, Саrlе, quе mа nаvirе...» (Du Βеllау)

De Jеаnnе-d’Αrс sur «Се quе ј’аimе аu printеmps, је tе vеuх dirе Μêmе...» (Μаgnу)

De vinсеnt sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Ρiеrrоt sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt : «Hа ! nе mе blâmе plus, mаis blâmе mоn dеstin...» (Viviеn)

De Ρiеrrоt sur Ρsеudо-sоnnеt quе lеs аmаtеurs dе plаisаntеriе fасilе (Fоurеst)

De Βеnеdеtti еt Sаundеr sur «Ô musе inсоrrigiblе, оù fаut-il quе tu аillеs !...» (Rоllinаt)

De sуnсhrоniсité sur Lе Rоi Rеnаud (***)

De Jоhn Kеаts sur «Sur lе bоrd d’un bеаu flеuvе Αmоur аvаit tеndu...» (Μаgnу)

De Lа Μusérаntе sur Lеs Αspеrgеs (Rоllinаt)

De Αllis sur Épitаphе (Νоuvеаu)

De Μаrl’hаinе sur Соnаssе (Βruаnt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе