Raoul Ponchon

in Le Journal, 1903


Trente bocks à l’ombre


 
Seigneur du cèdre et de l’hysope,
Pitié pour vos pithécanthropes,
Tant de misère les galope !
 
Seigneur, de grâce, épargnez-leur
Cette épouvantable chaleur
Qui dessèche l’âme et la fleur.
 
Épargnez à Paris qui rogne
Cette puanteur de charogne,
Vous qui sentez l’eau de Cologne !
 
Intercédez, reine des lys,
Auprès de votre divin fils.
Vierge mère, ora pro nobis !
 
Dites-lui qu’il soit moins farouche.
Je suis sûr que rien ne le touche
Comme un seul mot de votre bouche.
 
Notre Dame de Bon-Conseil,
Dites-lui que de son orteil
Il éteigne un peu le soleil
 
Qui pompe nos pauvres méninges,
Tandis que suant sous des linges
Il faut travailler pour nos singes.
 
Travailler ! Ah ! mes pauvres gens !
Faut-il que le cas soit urgent
Pour nous de gagner de l’argent,
 
En ces heures de canicule !
Il y faut la force d’Hercule...
Pour quant est de moi, je recule.
 
Je n’aurais pas cette vertu.
Serais-je seulement f...ichu
De cogner le moindre fétu ?
 
Je suis une loque, une chiffe...
La chaleur me boit et me briffe,
De toute humanité me biffe.
 
Tenez : Rothschild me mettrait là
Tour l’or et les talbins qu’il a,
En me disant : « Voici, voilà :
 
» Tout cela, je te le résigne,
Pour peu que tu fasses un signe »,
Je ne bougerais d’une ligne.
 
Aujourd’hui, c’est facile à voir,
Faire un papier est mon devoir ?...
Eh bien ! je ne veux rien savoir ;
 
Je suis un foudre de paresse.
En vain, ma muse, en sa détresse,
Réclamerait une caresse.
 
Aussi bien, mon cher directeur,
Excusez près de son lecteur
Votre marmiteux rédacteur ;
 
Cependant que, dans un lieu sombre,
Il va boire, ou plutôt son ombre —
Dix bocks à l’heure, comme au nombre.
 

[Gazette rimée du 13 juillet 1903]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Dеrèmе : «Сhаmbrе d’hôtеl mоrоsе еt vidе. Un œillеt pеnсhе...»

Rоnsаrd : «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...»

Klingsоr : Lеs Ânеs

Τristаn Klingsоr

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаupаssаnt : Τеrrеur

Rоllinаt : Lе Vаl dеs Rоnсеs

Сrоs : Ρаrоlеs pеrduеs

Сrоs : Dаns lа сlаirièrе

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Viviеn : Sоnnеt à unе Εnfаnt

Klingsоr : Klingsоr

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Féеriе (Vаlérу)

De Соrnu sur Μоn tеstаmеnt (Ρirоn)

De Сосhоnfuсius sur Flеur d’Αrt (Соrbièrе)

De Сосhоnfuсius sur «Sоus un сiеl аmbigu...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur «Dе vоtrе Diаnеt (dе vоtrе nоm ј’аppеllе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Βеl аlbâtrе vivаnt qu’un fin сrêpе nоus сасhе...» (Lа Rоquе)

De Hоrаtius Flассus sur Αriаnе (Hеrеdiа)

De Ιо Kаnааn sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...» (Rоnsаrd)

De lасоtе sur D’un bоuquеt d’œillеts gris еt rоugеs (Sаint-Gеlаis)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Βаllаdе dеs Εnfаnts sаns sоuсi (Glаtignу)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе