Jean Richepin

La Chanson des gueux, 1876


Sonnet morne


 
Il pleut, et le vent vient du nord.
Tout coule. Le firmament crève.
Un bon temps pour noyer son rêve
Dans l’Océan noir de la mort !
 
Noyons-le. C’est un chien qui mord.
Houp ! lourde pierre et corde brève !
Et nous aurons enfin la trêve,
Le sommeil sans vœu ni remord.
 
Mais on est lâche ; on se décide
À retarder le suicide ;
On lit ; on bâille ; on fait des vers ;
 
On écoute, en buvant des litres,
La pluie avec ses ongles verts
Battre la charge sur les vitres.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 4 avril 2014 à 11h02

Septentrion
---------------

J’aime la lumière du Nord
Qui baigne l’horizon, sans trêve,
Où d’immenses nuages rêvent,
Qui flottent comme du bois mort ;

Et j’aime aussi le vent qui mord
En chantant une note brève,
Et l’averse qui soudain crève
Le firmament plein à ras bord.

J’aime l’inspiration limpide
Qui, dans son passage rapide,
Vient me dicter ces quelques vers ;

J’aime, en parcourant un vieux livre,
Entendre les feuillages verts
Recevoir l’eau qui les fait vivre.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 29 octobre 2018 à 14h24

Duc du mur du Nord
---------------------------

Voici le Duc du mur du Nord
Qui goûte le bon vin, sans trêve :
Ça lui procure de beaux rêves,
Mais aussi des rêves de mort ;

Il ne craint pas le vent qui mord
Son créneau par rafales brèves,
Ni l’averse qui parfois crève,
Emplissant l’étang jusqu’au bord.

Il aime les boissons limpides,
Ce n’est pas  un buveur rapide,
Il aime aussi chanter des vers ;

J’ai lu son nom dans un vieux livre,
Ce vieux seigneur en habit vert
Qui m’apprit le plaisir de vivre.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 17 août 2019 à 11h34


J’ai le nez comme un groin de porc
Qui coule. C’est sûr, j’ai la crève.
Pourtant, faudrait que je me lève,
Mais bon dieu, ça ne va pas fort.

Mes poumons sont en désaccord,
Mes bras, mes jambes font la        grève.
J’ai des haut-le-coeur et j’endêve :
C’est pas Valmy, c’est Pearl Harbor !

Je me sens tout bizarroïde,
La gorge en feu, moite du bide,
Et je crois bien que j’ai des vers.

Enfin, debout, d’une humeur d’huître,
J’erre, clochant, tout de travers –
Et qu’ai-je à faire ici le pitre ?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 juillet 2020 à 12h26

Empereur des quatre mers
----------

Ce monarque vit loin des ports,
Loin des golfes et loin des grèves ;
Nul ne descendra, même en rêve,
Vers son palais de marbre et d’or.

Proche de l’empire des morts,
Il sait que toute vie est brève ;
C’est une bulle qui se crève,
Un coeur fatigué qui s’endort.

C’est un homme à l’esprit limpide
Et cependant pas très rapide ;
Il aime écouter l’univers.

Tous ses murs sont couverts de livres,
Mais qui rarement sont ouverts ;
Car il lui faut le temps de vivre.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Lеs Ânеs

Τristаn Klingsоr

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

Sаtiе : Lа Ρêсhе

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Klingsоr

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Ghil : Lеs Yеuх dе l’аïеulе

Sсhwоb : Βоuts rimés

Cоmmеntaires récеnts

De Gаrdеur dе саnаrds sur Βаllаdе dеs Εnfаnts sаns sоuсi (Glаtignу)

De Сосhоnfuсius sur Αu Τrаgédiеn Ε. Rоssi (Hеrеdiа)

De Vinсеnt sur «Si vоus vоуiеz mоn сœur аinsi quе mоn visаgе...» (Αubigné)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt à Μаdаmе Μ.Ν. : «Jе vоus аi vuе еnfаnt, mаintеnаnt quе ј’у pеnsе...» (Μussеt)

De Сосhоnfuсius sur Jаsоn еt Μédéе (Hеrеdiа)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De Τhundеrbird sur «Dеpuis quе ј’аi lаissé mоn nаturеl séјоur...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur Fin d’еmpirе (Sаmаin)

De Vinсеnt sur «Gоrdеs, ј’аi еn hоrrеur un viеillаrd viсiеuх...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur Lе Βibliоphilе (Βеrtrаnd)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе