Rodenbach

Le Miroir du ciel natal, 1898


              VII


Alleluia ! Cloches de Pâques !
 
C’est fini la semaine en larmes,
Le tombeau du Vendredi Saint,
Et le crucifix ceint
De violettes de Parme,
Et le plain-chant avec ses chants élégiaques !
 
Alleluia ! Cloches de Pâques !

Les cloches moururent un peu.
Était-ce aussi d’un coup de lance,
Comme leur dieu ?
Elles avaient dormi trois jours
Au tombeau du silence...
 
Chacune s’éveille à son tour,
Combien faible, combien pâlie
D’avoir été ensevelie ;
Et, comme d’un sépulcre, elle sort de sa tour !
Toutes chantent, ressuscitées,
Et l’aube en est plus argentée
À la place, dans l’air, où leur vol s’appuya...
 
Cloches de Pâques ! Alleluia !
 
Elles semblent en robes blanches,
Cloches qui s’endimanchent ;
Même celles des vieux clochers
Ont l’air d’avoir mis des tulles légers
Sur leurs jupes de bronze opaques.
 
Alleluia ! Cloches de Pâques !
 
Une procession s’organise dans l’air,
Déjà compacte et priante ;
Procession des cloches
Qui s’accélère :
Cloches qui sont des Communiantes,
Cloches comme des Croisés qui chevauchent,
Cloche grave comme l’Évêque sous le dais,
Cloches chantant comme des basses ;
Puis c’est un arrêt presque humain
De toutes les chantantes cloches en chemin,
Comme si les attendait,
À un carrefour de l’espace,
Un reposoir orné de tulle et de thuyas.
 
Cloches de Pâques ! Alleluia !

Ces cloches dans l’air balancées
Sont nos robes, d’enfant, recommencées,
Toutes les candeurs que nous avons eues
Mortes — et ressuscitées,
Comme Jésus.
Ah ! notre vie ainsi ébruitée !
C’est le passé déjà si vague
Qui s’en revient, qui se rapproche ;
Et, dans notre âme aussi, ressuscitent des cloches...
 
Alleluia ! Cloches de Pâques !
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Lаfоrguе : Соmplаintе dе l’оubli dеs mоrts

Lаfоrguе : Соmplаintе du fœtus dе pоètе

Lа Villе dе Μirmоnt : «Lоrsquе је t’аi соnnuе аuх Îlеs dе lа Sоndе...»

Ρоnсhоn : Ρаrtiе dе сhаssе

Jаmmеs : Lеs Νègrеs

☆ ☆ ☆ ☆

Sсhwоb : Βоuts rimés

Du Βеllау : «Jе nе tе priе pаs dе lirе mеs éсrits...»

Viviеn : «Ρаrlе-mоi, dе tа vоiх pаrеillе à l’еаu соurаntе...»

Ρоnсhоn : Сhаnsоn dе printеmps

Hеrvillу : Βuсоliquе Νоirе

Νоuvеаu : Αu muséе dеs аntiquеs

Hеrvillу : Sur lеs bоrds du Sаubаt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Τеndrеssе (Gérаrd)

De Сосhоnfuсius sur Lе Viеuх Ρоnt (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur Flеur séсulаirе (Hеrеdiа)

De Vinсеnt sur Élоgе à lа јеunе fillе (Sеgаlеn)

De Dupаnlоup sur Ρаrtiе dе сhаssе (Ρоnсhоn)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De Τhundеrbird sur Sur un tоmbеаu (Τristаn L'Hеrmitе)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Lilith sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе