Rollinat

Les Névroses, 1883


L’Ange gardien


 
Archange féminin dont le bel œil, sans trêve,
Miroite en s’embrumant comme un soleil navré,
Apaise le chagrin de mon cœur enfiévré,
Reine de la douceur, du silence et du rêve.
 
Inspire-moi l’effort qui fait qu’on se relève,
Enseigne le courage à mon corps éploré,
Sauve-moi de l’ennui qui me rend effaré,
Et fourbis mon espoir rouillé comme un vieux glaive.
 
Rallume à ta gaîté mon pauvre rire éteint ;
Use en moi le vieil homme, et puis, soir et matin,
Laisse-moi t’adorer comme il convient aux anges !
 
Laisse-moi t’adorer loin du monde moqueur,
Au bercement plaintif de tes regards étranges,
Zéphyrs bleus charriant les parfums de ton cœur !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 28 mars 2017 à 13h35

Ours-Piaf de gueules
------------------------

L’ours-piaf de nos régions se dresse ici, sans trêve ;
Il ne peut s’envoler, en serait-il navré ?
Son coeur n’est pas amer, ni son oeil enfiévré,
Son esprit ténébreux est prisonnier d’un rêve.

Installé sur son mur, il a, je le relève,
Un visage apaisé, nullement éploré,
Bien loin des cauchemars qui rendent effaré,
Bien loin des ennemis qui brandissent leur glaive.

En son oeil, la lueur qui jamais ne s’éteint ;
Composant des sonnets au soleil du matin,
Pas d’ailes dans son dos, et pourtant c’est un ange.

Il peut vivre sa vie loin du monde moqueur,
Sans nous communiquer les secrets de son coeur,
L’ornithoplantigrade, un animal étrange

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 7 juillet 2021 à 12h28

Mélancolie du gardien
----------

Au milieu de la guerre on décide une trêve,
Le gardien de la tour en est presque navré ;
Il contemple le sol, en homme désoeuvré,
Sa vie soudainement lui semble un mauvais rêve.

Il surveille la plaine, il attend la relève,
Arborant son écu vivement coloré ;
Accablé de malheurs, il les veut déplorer,
Brandissant vers le ciel un inutile glaive.

De son entendement la lumière s’éteint,
Il ne sait plus si c’est le soir ou le matin ;
Il plonge en inframonde et croit y voir des anges.

De tout cela s’amuse un officier moqueur,
De ceux qu’aucun soldat ne porte dans son coeur ;
Ainsi passent les jours de cette guerre étrange.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 4 juillet 2023 à 10h53

L’ange Kobal
----------

Je suis gardien de vos vies brèves,
Pauvres humains désemparés ;
Je vous aide à vous préparer
Au repos dont votre âme rêve.

Un dernier soleil d’or se lève,
Des mots sacrés sont proférés ;
Tous les morts seront transférés
Vers les secteurs dont ils relèvent.

Le dernier soleil d’or s’éteint,
Plus de soirs et plus de matins ;
L’univers en trou noir se change.

Pour les perdants, pour les vainqueurs,
La bienveillance est dans mon coeur ;
Je vous comprends, je suis votre ange.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 13 mars 2024 à 11h58

Ange gris
--------

Je survole une immense grève,
Tel un oiseau désemparé ;
J’ai des projets mal préparés,
Je me déplace comme en rêve.

Je tombe, et  puis je me relève,
Mes gestes sont immodérés ;
Mes mots sont inconsidérés,
Toujours je fus mauvais élève.

Tout me fait perdre mon latin,
Je titube dès le matin ;
J’affronte des démons étranges.

Que ne suis-je un merle moqueur ?
Bien plus léger serait mon coeur ;
Mais je n’y peux rien, je suis ange.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаllаrmé : Sоnnеt : «Ô si сhèrе dе lоin еt prосhе еt blаnсhе, si...»

Сеndrаrs : Éсrirе

Μаrоt : Dе l’Αbbé еt dе sоn Vаlеt

Μаrоt : Dе l’аmоur du Sièсlе Αntiquе

Соrbièrе : Un riсhе еn Βrеtаgnе

Rоllinаt : Lе Сhаt

Соrbièrе : Rоndеl

Jаrrу : Μinérаl

Βоukау : Rеgrеts à Νinоn

Αpоllinаirе : «Εt tоi mоn сœur pоurquоi bаts-tu ?...»

☆ ☆ ☆ ☆

Βruаnt : Sоnnеur

Lаttаignаnt : Βillеt à Μоnsiеur J***

Сrоs : Сrоquis

Jаrrу : Sаint-Βriеuс dеs Сhоuх

Lаfоrguе : Stupеur

Сrоs : Lе Βut

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lеs Βûсhеrs (Sаmаin)

De Сосhоnfuсius sur L’Οffiсе du sоir (Βеrtrаnd)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...» (Μussеt)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Τu еs sеulе mоn сœur, mоn sаng еt mа Déеssе...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе