Rollinat

Les Névroses, 1883


Le Cauchemar d’un ascète


 
La vipère se tint debout sur ma savate,
Me fascina, fondit sur moi du premier coup,
Et se laissant glisser de ma tête à mon cou,
Me fit une onduleuse et sifflante cravate.
 
Puis elle déroula ses longs anneaux ; et fou,
Tout mon corps, possédé du monstre à tête plate,
Ressentit au milieu d’une brume écarlate
La froide ubiquité d’un enlacement mou.
 
Mais voilà que la bête, humectant son œil louche,
Prit des seins, des cheveux, des membres, une bouche,
Et resserra ses nœuds d’un air passionné :
 
« Oh ! redeviens serpent ! hurlai-je, horrible dame,
J’aime mieux, si je dois mourir empoisonné,
Cent morsures d’aspic qu’un seul baiser de femme ! »
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 28 mars 2019 à 12h20

Gardien attentif
----------

Ce gardien très modeste est chaussé de savates,
Il est fort vigilant, sauf s’il va boire un coup ;
Il porte un uniforme, auquel il tient beaucoup,
Mais il oublie souvent d’arborer sa cravate.

Il aime les sergents, bien que ce soient des fous,
N’ayant point de bon sens sous leur casquette plate ;
Il aime le major au foulard écarlate
Et le vieux général coiffé d’un chapeau mou.

Ce gardien est honnête, il ne fait rien de louche,
N’ayant pas plus d’argent que la solde qu’il touche,
N’ayant point le désir de se voir galonné ;

Il écrit quelquefois des vers pour une dame,
Et je crois qu’un baiser par elle fut donné,
Qui d’un beau lieutenant est cependant la femme.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 8 novembre 2020 à 14h31

Gardien du sanctuaire babylonien
------------

Il a les pieds sur terre, il n’est pas acrobate,
Il ne porte jamais d’ornements à son cou ;
Il ne dort pas souvent, ne mange pas beaucoup,
Il fut, me dit un prêtre, instruit dans la Vulgate.

Une louve est sa mère, et son père un chien fou,
Il fut jadis épris de sa cousine Agathe ;
Mais elle voulut vivre avec un pélobate,
Il a juste pensé « C’est bon, chacun ses goûts ».

L’orgue le fait vibrer, la prière le touche,
Ce vigilant gardien pour écouter se couche,
Il a compris que Dieu ne peut l’abandonner.

Il fréquente parfois la maison d’une dame,
À la boisson, tous deux, je les crois adonnés,
Et que  ferait-il d’autre, en face d’une femme ?

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 8 novembre 2020 à 20h17

Corvées d’ange gardien
----------

Du père Dupanloup l’ange n’apprécie guère
D’avoir à voleter près d’une montgolfière,
Surtout laissant traîner on ne sait quoi par terre.

Du père Dupanloup l’ange apprécie fort peu
D’avoir à rencontrer l’ondine aux longs cheveux
Qui fait vibrer son âme et larmoyer ses yeux.

Du père Dupanloup l’ange n’aime pas trop
Voir l’angle sous lequel il ressemble au taureau,
Ce qui fut vrai, dit-on, dès l’âge du berceau.

Du père Dupanloup l’ange portant le deuil
Regrettait qu’on ne pût bien fermer le cercueil,
Bien que ce fût un homme, et non pas un chevreuil.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τуаrd : «Jе vis rоugir sоn blаnс pоli ivоirе...»

Βаïf : «Sоngе hеurеuх еt divin, trоmpеur dе mа tristеssе...»

Αpоllinаirе : Réсlаmе pоur lа mаisоn Wаlk оvеr

Lа Fоntаinе : Lе Lоup еt l’Αgnеаu

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Lоrrаin : Déсаdеnсе

Βаudеlаirе : Саusеriе

Lоrrаin : Lа Μоrt dеs lуs

Сrоs : Αu саfé

Сrоs : À unе сhаttе

☆ ☆ ☆ ☆

Lоuvеnсоurt : «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...»

Viviеn : Lеs Lèvrеs pаrеillеs

Spоndе : «Qui sоnt, qui sоnt сеuх-là, dоnt lе сœur idоlâtrе...»

Gаutiеr : «Dаns un bаisеr, l’оndе аu rivаgе...»

Lоrrаin : Μiss Μisеr

Hugо : Сhаnsоn еn саnоt

Viаu : «Τоut у сhеvаuсhе, tоut у fоut...»

Соppéе : «Αuprès dе Sаint-Sulpiсе, un spесtасlе оdiеuх...»

Hugо : Ρrès d’Αvrаnсhеs

Klingsоr : L’Αubеrgе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Sоngе hеurеuх еt divin, trоmpеur dе mа tristеssе...» (Βаïf)

De Сосhоnfuсius sur «Lе sоlеil еn tоus liеuх déсоuvrе sа lumièrе...» (Μоtin)

De Jаdis sur Εn fасе dе lа pièсе d’еаu (Sаintе-Βеuvе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sоnnеt : «Τristе, lоin dе l’Αmiе, еt quаnd l’été déсlinе...» (Sаintе-Βеuvе)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...» (Lоuvеnсоurt)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lа Ρоrtе vitréе (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Jаdis sur Lеs Сhrуsаlidеs (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur Саusеriе (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Lе Сid (Fоurеst)

De Ρеrutz sur Lе Dеuil du mоulin (Соuté)

De Krоnеnbоurg sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Ρоpаul ΙΙ sur Grееn (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur Lа Jumеnt Zizi (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Εsprit dе сеllе sur Lе Μаuvаis Jаrdiniеr (Gilkin)

De Vinсеnt sur «Dе Μуrtе еt dе Lаuriеr fеuillе à fеuillе еnsеrrés...» (Rоnsаrd)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Jе sеns unе dоuсеur à соntеr impоssiblе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Dеvаnt dеuх pоrtrаits dе mа mèrе (Νеlligаn)

De Соrbеаu sur Lе Сосhоn (Rеnаrd)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur L’Εspоir еn Diеu (Μussеt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе