Rollinat

Paysages et paysans, 1899


Le Cri du cœur


 
Rondement, Mathurin
Mène dans sa carriole
La Dame qui s’affole
De filer d’un tel train.
 
Elle crie au trépas !
Le vieux dit : « Not’ maîtresse,
N’soyez point en détresse
Puisque moi j’y suis pas.
 
Si yavait du danger
Vous m’verriez m’affliger
Tout comm’ vous, encor pire !
 
Pac’que, j’m’en vas vous dire :
J’tiens à vos jours, mais j’tiens
P’têt’ encor plus aux miens. »
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 20 avril 2013 à 08h48


Le charretier est sage,
Il parle calmement ;
Il donne du courage
À la dame en tourment.

La dame, ayant confiance
Au rassurant propos,
Dans le char qui s’élance
A le coeur en repos.

Et bien souvent nos âmes,
(Ainsi que cette dame)
S’effarent en chemin ;

Mais un rien les rassure,
Un amical murmure,
Le rire d’un humain.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 1er mai 2020 à 12h31

Sagesse d’une locomotive
--------------------------

Loco pleine d’entrain,
Qui va, qui court, qui vole ;
Dames sages et folles,
Venez, prenez le train.

Je chante ces quatrains
En allant à l’école,
Des mots que je bricole
Et rien ne m’y contraint

Les trains sont sans danger,
Ils sont bien arrangés ;
Jamais on n’y transpire.

Vraiment, rien à redire ;
Puisque ça roule bien,
Je n’y ajoute rien.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 17 octobre 2020 à 12h54

Véhicule archaïque
----------

Une douce émotion étreint
Ce garagiste bénévole
Devant l’engin des Années Folles
Qui fut un rival pour le train.

Son rayon d’action est restreint,
Il peut rouler jusqu’à l’école ;
Un bon grand-père le bricole,
Il est aimable et plein d’entrain.

Je le conduis, non sans danger,
Mais ne voudrais point l’échanger
Ni le casser (ce serait pire).

C’est confortable, on y respire
Un vent qui nous refroidit bien,
Même un peu trop (ça ne fait rien).

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Klingsоr : Lеs Ânеs

Τristаn Klingsоr

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Εrik Sаtiе

Lаbé : «Τоut аussitôt quе је соmmеnсе à prеndrе...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

Sаtiе : Lа Ρêсhе

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

☆ ☆ ☆ ☆

Rimbаud : Βаl dеs Ρеndus

Viviеn : Sоnnеt à unе Εnfаnt

Klingsоr : Klingsоr

Τоulеt : «Сеttе frаîсhеur du sоir...»

Ghil : Lеs Yеuх dе l’аïеulе

Sсhwоb : Βоuts rimés

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Νуmphéе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Αu Μêmе (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Ρоurrièrеs (Νоuvеаu)

De Vinсеnt sur Jаsоn еt Μédéе (Hеrеdiа)

De lасоtе sur D’un bоuquеt d’œillеts gris еt rоugеs (Sаint-Gеlаis)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Βаllаdе dеs Εnfаnts sаns sоuсi (Glаtignу)

De Vinсеnt sur «Si vоus vоуiеz mоn сœur аinsi quе mоn visаgе...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur «Ρrélаt, à qui lеs сiеuх се bоnhеur оnt dоnné...» (Du Βеllау)

De Gаrdеur dе саnаrds sur Vuе (Vаlérу)

De Τhundеrbird sur «Dеpuis quе ј’аi lаissé mоn nаturеl séјоur...» (Du Βеllау)

De lасоtе sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Τhundеrbird sur Fin d’еmpirе (Sаmаin)

De Vinсеnt sur «Gоrdеs, ј’аi еn hоrrеur un viеillаrd viсiеuх...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Vоуоns, d’оù viеnt lе vеrbе ?...» (Hugо)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Сurаrе- sur Сhаnsоn : «Lе bаtеаu sеntаit lе thé...» (Dоminiquе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sisinа (Βаudеlаirе)

De Ρiеrrе Lаmу sur Μа Βоhèmе (Rimbаud)

De Ρiеrrе Lаmу sur Sоnnеt аu Lесtеur (Μussеt)

De јоh.lisа sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе