Rollinat

Les Névroses, 1883


Le Tunnel


 
Au milieu d’un tunnel profond comme le vide,
Où l’horreur et la nuit pendent leurs attirails,
Une femme, tordant sa nudité livide,
Est couchée en travers sur les terribles rails.
 
La voûte et les murs froids, pleins de larmes funèbres,
Écoutent s’étouffer de longs cris surhumains ;
Et coupé par le vent qui court dans ces ténèbres,
Un homme est là qui grince en se frottant les mains.
 
Tout à coup, un bruit sourd et deux prunelles rouges
Naissent à l’horizon. — « Misérable ! tu bouges,
Tu geins, et tu te mords ; mais, le train marche, lui !
 
« La descente le pousse et le retard l’active !
Entends-tu le sifflet de la locomotive ?... »
Et la campagne dort et la lune reluit.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 25 novembre 2018 à 22h37

Locomotive de dix-huit mètres
----------------------------------

Son moteur se nourrit de l’énergie du vide,
D’ailleurs, cela demande un sérieux attirail.
On l’entend consumer des neutrinos livides,
Dont parfois, l’un s’échappe et transperce les rails.

Le moteur est gourmand, mais il n’est pas avide,
Ses rouages sont faits d’un solide corail ;
Or, ce dispositif est décrit par Ovide
Et présent, bien souvent, au centre d’un vitrail.

Tout ce vide parfois prend des nuances rouges
Et dans ses environs l’antimatière bouge,
Ça se produit souvent sur le coup de minuit.

Le vieux mécanicien très rarement s’active,
Il compte sur l’effort de la locomotive ;
Moins on en fait, dit-il, et moins on a d’ennuis.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Bachot le 26 novembre 2018 à 11h19

Une locomotive
de dix-huit mètres
ça n’existe pas

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Fourmi le 26 novembre 2018 à 22h08

Un cloporte de dix-huit mètres

Avec un chapeau sur la tête

Ça n’existe pas ça n’existe pas.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 20 juillet 2019 à 17h59

Locomotive exoplanétaire
------------------------

Je progresse le long d’un tunnel plein de vide,
Traînant des voyageurs en léger attirail ;
Les uns sont rubiconds, les autres sont livides,
Contemplant trois soleils que reflètent les rails.

Au wagon-restaurant, personne n’est avide,
Ils se rattraperont au caravansérail ;
Quant à moi, j’obéis au chauffeur impavide
Qui naquit dans une île aux récifs de corail.

Le brave contrôleur vient de la lune rouge,
Il reste au wagon-bar dont rarement il bouge ;
Il s’en ira dormir quand sonnera minuit.

Mes quarks chauffent un peu, mes neutrinos s’activent,
Je t’invoque souvent, dieu des locomotives ;
Mon coeur s’en satisfait, qui ne craint pas l’ennui.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βruаnt : À lа Glасièrе

Αpоllinаirе : Un pоèmе

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Riсhеpin : Βеrсеusе

Dеrèmе : «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...»

Соppéе : «Quеlquеfоis tu mе prеnds lеs mаins еt tu lеs sеrrеs...»

Τоulеt : Éléphаnt dе Ρаris.

Μаllаrmé : «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...»

Riсtus : Βеrсеusе pоur un Ρаs-dе-Сhаnсе

☆ ☆ ☆ ☆

Βruаnt : À lа Glасièrе

Dеlillе : Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ...

Τоulеt : «Lе соuсоu сhаntе аu bоis qui dоrt....»

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Gill : Lа Lеvrеttе еt lе gаmin

Μаеtеrlinсk : «Ιls оnt tué trоis pеtitеs fillеs...»

Rоllinаt : Βаlzас

Μаrоt : Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Sоnnеur (Μаllаrmé)

De Jаdis sur Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ... (Dеlillе)

De Сhristiаn sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Dаns un pеsаnt rеpоs d’аprès-midi vеrmеil...» (Vеrhаеrеn)

De Сосhоnfuсius sur «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Νоblеs еt vаlеts (Νеrvаl)

De Jаdis sur «Εn plеin sоlеil, lе lоng du сhеmin dе hаlаgе...» (Соppéе)

De Сhristiаn sur Âmе dе nuit (Μаеtеrlinсk)

De Εsprit dе сеllе sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Lе Rоsе (Gаutiеr)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

De Vinсеnt sur Lе Dоrmеur du vаl (Rimbаud)

De Sаint Τripоdе sur Lеs Litаniеs dе Sаtаn (Βаudеlаirе)

De Εsprit dе сеllе sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе