Rollinat

Les Névroses, 1883


Les Bienfaits de la nuit


 

À Raoul Lafagette.


Quand le chagrin, perfide et lâche remorqueur,
Me jette en ricanant son harpon qui s’allonge,
La Nuit m’ouvre ses bras pieux où je me plonge
Et mêle sa rosée aux larmes de mon cœur.
 
À son appel sorcier, l’espoir, lutin moqueur,
Agite autour de moi ses ailes de mensonge,
Et dans l’immensité de l’espace et du songe
Mes regrets vaporeux s’éparpillent en chœur.
 
Si j’évoque un son mort qui tourne et se balance,
Elle sait me chanter la valse du silence
Avec ses mille voix qui ne font pas de bruit ;
 
Et lorsque promenant ma tristesse moins brune,
Je souris par hasard et malgré moi, — la Nuit
Vole, pour me répondre, un sourire à la lune.
 

Commentaire (s)
Déposé par le 5 juin 2014 à 11h30

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 25 mai 2018 à 12h02

Un rapace au printemps
---------------------------

Planant sur mon jardin de son vol de vainqueur,
Il se montre serein dans le jour qui s’allonge ;
La Nuit ouvre ses bras, bientôt, pour qu’il y plonge
Et mêle au bruit du vent celui de son vieux coeur.

Cet oiseau n’entend pas le rossignol moqueur,
Ni ne voit le goupil aux habits de mensonge ;
Et dans l’obscurité de l’espace et du songe,
Volent ses souvenirs, et se taisent en choeur.

Si j’évoque ce roi qui dans l’air se balance,
C’est qu’il danse pour moi la valse du silence
Sur ses ailes d’azur qui ne font pas de bruit ;

Aussi, me regardant de sa pupille brune,
Il chante par hasard, et tout autour, la nuit
Lance, pour lui répondre, un rire de la lune.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 26 mai 2018 à 19h15

Décrocher la lune

Contre la faucheuse nul ne sera vainqueur,
On ne peut qu’espérer que notre vie s’allonge,
Dans cette réflexion tout être humains se plonge,
Même aux suicidaires mourir fait mal au coeur.

Personne n’est vraiment de la mort un moqueur,
J’ai tendance à penser qu’ils disent des mensonges,
Ceux qu’on entends dire « Sereinement j’y songe »,
Quand bien même ils ressemblent à des enfants des choeurs.

Cependant s’il est vrai que nul ne s’en balance,
C’est en y méditant, en rentrant en silence,
Que petit à petit moins obscure est la nuit.

Parfois même on la voit comme une belle brune
Qui viendrait vers nous nue, la prunelle qui luit
D’un désir impérieux de décrocher la lune.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Vincent le 26 mai 2018 à 19h36

Contre la faucheuse nul ne sera vainqueur,
On ne peut qu’espérer que notre vie s’allonge,
Dans cette réflexion tout être humains se plonge,
Même aux suicidaires mourir fait mal au coeur.
Décrocher la lune

Personne n’est vraiment, de la mort, un moqueur,
J’ai tendance à penser qu’ils disent des mensonges,
Ceux qu’on entends dire « Sereinement j’y songe »,
Quand bien même ils ressemblent à des enfants des choeurs.

Cependant s’il est vrai que nul ne s’en balance,
Nous pouvons faire en sorte, en rentrant en silence,
Qu’arrive une lueur au milieu de la nuit.

Parfois même on la voit comme une belle brune
Qui viendrait vers nous nue, la prunelle qui luit
Du désir impérieux de décrocher la lune.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 20 août 2022 à 11h35

Lutin d’été
--------

Les fruits des vieux jardins ont des goûts de liqueurs,
Je viens les savourer quand les ombres s’allongent ;
Par-delà l’horizon le rouge soleil plonge,
Hypnos dans peu de temps sera notre vainqueur.

Je suis un vieux lutin, jadis un peu moqueur,
Mais guère maintenant, car j’ai jeté l’éponge ;
Mes années révolues me font l’effet d’un songe,
Vous ne me verrez point m’en faire chroniqueur.

Je contemple un fruit mûr que la brise balance,
J’écoute du verger le bienheureux silence ;
Les oiseaux sont partis, l’astre nocturne luit.

Ici venait danser la farfadette brune,
Ensemble nous goûtions la saveur de la nuit ;
Mais elle a disparu, je n’ai plus que la lune.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : Ultimа vеrbа

Hоuvillе : Lа Sоlitudе dеs fеmmеs

Соppéе : «С’еst vrаi, ј’аimе Ρаris d’unе аmitié mаlsаinе...»

Βruаnt : À Grеnеllе

Du Βеllау : «Τеls quе l’оn vit јаdis lеs еnfаnts dе lа Τеrrе...»

Βеrtrаnd : Μоn Βisаïеul

Соppéе : «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...»

Rоllinаt : Lа Ρrièrе du silеnсе

Ρеllеrin : L’Αutоbus ivrе

Vignу : Élоа, оu Lа Sœur dеs Αngеs

☆ ☆ ☆ ☆

Соppéе : «Сhаmpêtrеs еt lоintаins quаrtiеrs, је vоus préfèrе...»

Du Βеllау : «Τеls quе l’оn vit јаdis lеs еnfаnts dе lа Τеrrе...»

Саrсо : Lаissеz-mоi

Νоuvеаu : Сru

Τоulеt : «Lе sаblе оù nоs pаs оnt сrié...»

Dеlаruе-Μаrdrus : Εrrеmеnts

Frаnс-Νоhаin : Αllеgrо dеs Соаltаrs

Hеrеdiа : L’Épéе

Vеrlаinе : Dédiсасе

Сhаtеаubriаnd : Lе Μоntаgnаrd ехilé

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Сlоwn dе l’irоniе (Gоudеаu)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Dе vоs уеuх tоut divins, dоnt un Diеu sе pаîtrаit...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Ρоur lе rеtоur du Sоlеil hоnоrеr...» (Lаbé)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Сurаrе- sur «Épоuvаntаblе Νuit, qui tеs сhеvеuх nоirсis...» (Dеspоrtеs)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

De Villеrеу јеаn -pаul sur Détrеssе (Dеubеl)

De ΒооmеrаngΒS sur «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...» (Μаgnу)

De Hаikukа sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Gаrdiеn dеs Суmеs sur Сhаnt dе Νоël (Νоël)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Сurаrе- sur Jоurnаlistе piеuх (Fréсhеttе)

De аunrуz sur Rêvеriе (Lаrguiеr)

De Сhristiаn sur Сrépusсulе dе dimаnсhе d’été (Lаfоrguе)

De Τhundеrbird sur Αgnus Dеi (Vеrlаinе)

De L’hеndéсаpé sуllаbis sur Lа Ρаssаntе (Νеlligаn)

De Сhristiаn sur «Lе сhеmin qui mènе аuх étоilеs...» (Αpоllinаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе