Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
À l’aller, au parler, au flamber de tes yeux,
Je sens bien, je vois bien que tu es immortelle :
La race des humains en essence n’est telle :
Tu es quelque Démon, ou quelque Ange des cieux.
 
Dieu, pour favoriser ce monde vicieux,
Te fit tomber en terre, et dessus la plus belle
Et plus parfaite idée il traça la modèle
De ton corps, dont il fut lui-même envieux.
 
Quand il fit ton esprit, il se pilla soi-même :
Il print le plus beau feu du ciel le plus suprême
Pour animer ta masse, ainçois ton beau printemps.
 
Hommes, qui la voyez de tant d’honneur pourvue,
Tandis qu’elle est çà-bas, soûlez-en votre vue.
Tout ce qui est parfait ne dure pas long temps.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 26 juin 2017 à 12h50

Sagesse du loup blanc
-----------------------

Le loup blanc, reflétant le monde en ses grands yeux,
Dissimule au public sa sagesse immortelle ;
Car celle des humains, en général, n’est telle
Qu’ils veuillent partager ce don venu des cieux.

Ce carnassier comprend que se taire vaut mieux
Que d’offrir aux passants des sentences trop belles,
De parfaites idées, d’impressionnants modèles ;
Un prophète, souvent, ne devient pas bien vieux.

Son savoir personnel, il le garde en soi-même :
Il admire le feu du ciel le plus suprême
Qui produit en son âme un éternel printemps.

Cette créature est de finesse pourvue,
Mais, bien soigneusement, se dérobe à la vue
Des nuisibles humains, connus depuis longtemps.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 14 novembre 2021 à 13h57

Un peu sage et presque fou
----------

Ce vieillissant cochon, le monde est, à ses yeux,
Comme un grand réservoir de sagesse immortelle ;
Ses paroles jamais ne font dans la dentelle,
Même, il peut se moquer de l’enfer et des cieux

Nous lui disons souvent que se taire vaut mieux
Que tenir des propos dignes d’un infidèle ;
Il nous répond qu’il prend Diogène pour modèle,
Celui qui méprisait les nobles et les dieux.

Certains traitent ce porc de faiseur de poèmes,
Lui qui ne fut jamais auteur d’un théorème ;
De sa plume il nous sort des mots d’un autre temps.

Ses amours de jadis, il les passe en revue,
Mais de toute rancoeur son âme es dépourvue ;
Car Cuoidon le laisse en paix depuis longtemps.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 7 juillet 2023 à 16h08

Loup qui plaisante
-----------

Ce fauve est modeste, il est vieux,
Il voit venir l’heure mortelle ;
Mais d’amusantes bagatelles
De réconfort lui tiennent lieu.

Il dit que se moquer vaut mieux
Que d’être tristement rebelle ;
Il dit que les langues sont belles,
Qui savent refléter les cieux.

Une blague est comme un poème,
Moins pesante qu’un théorème ;
Elle peut transcender le temps.

Ce vieux loup les passe en revue,
Lui dont la mémoire est pourvue
D’un goût pour les neiges d’antan.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Βаudеlаirе : Lеs Ρlаintеs d’un Ιсаrе

Βаnvillе : À Αdоlphе Gаïffе

Du Ρеrrоn : «Αu bоrd tristеmеnt dоuх dеs еаuх...»

Βlаisе Сеndrаrs

Rоnsаrd : Dе l’Élесtiоn dе sоn Sépulсrе

Νuуsеmеnt : «Lе vаutоur аffаmé qui du viеil Ρrоméthéе...»

Lа Сеppèdе : «Сеpеndаnt lе sоlеil fоurnissаnt sа јоurnéе...»

Τоulеt : «Dаns lе silеnсiеuх аutоmnе...»

Μussеt : À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...»

Vеrlаinе : «Lа mеr еst plus bеllе...»

Jасоb : Lе Dépаrt

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Lе Sаnglоt univеrsеl

Сrоs : Ρituitе

Jаmmеs : Lа sаllе à mаngеr

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rоdеnbасh : «Αllеluiа ! Сlосhеs dе Ρâquеs !...»

Lаfоrguе : Соmplаintе d’un аutrе dimаnсhе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur L’Étоilе du fоu (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur «Vоiсi lе mоis d’Αvril, оù nаquit lа mеrvеillе...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Quаtrе-Соins (Sаtiе)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе- sur Sur l’Hélènе dе Gustаvе Μоrеаu (Lаfоrguе)

De Dаmе dе flаmmе sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «Qu’еst-се dе vоtrе viе ? unе bоutеillе mоllе...» (Сhаssignеt)

De Dаmе dе flаmmе sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

De Dаmе dе flаmmе sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur «J’аdоrе lа bаnliеuе аvес sеs сhаmps еn friсhе...» (Соppéе)

De Rоzès sur Lе Сhеmin dе sаblе (Siсаud)

De Sеzоr sur «Jе vоudrаis biеn êtrе vеnt quеlquеfоis...» (Durаnt dе lа Βеrgеriе)

De KUΝG Lоuisе sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Xi’аn sur Jеhаn Riсtus

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе