Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
Belle gorge d’albâtre, et vous chaste poitrine,
Qui les Muses cachez en un rond verdelet :
Tertres d’Agathe blanc, petits gazons de lait,
Des Grâces le séjour, d’Amour et de Cyprine :
 
Sein de couleur de lis et de couleur rosine,
De veines marqueté, je vous vis par souhait
Lever l’autre matin, comme l’Aurore fait
Quand vermeille elle sort de sa chambre marine.
 
Je vis de tous côtés le Plaisir et le Jeu,
Les deux frères d’Amour, armés d’un petit feu,
Voler ainsi qu’enfants, par ces couteaux d’ivoire,
 
M’éblouir, me surprendre, et me lier bien fort :
Je vis tant de beautés, que je ne les veux croire.
Un homme ne doit croire aux témoins de sa mort.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 31 juillet 2016 à 17h17

Planète des danseurs bicéphales
-----------------------------------------

Tantôt posant leurs mains sur  leur large poitrine
Et tantôt fléchissant leurs robustes mollets,
Je les vois tournoyer dans l’aube au teint de lait ;
Ils ont figure humaine et démarche caprine.

Baignant leurs pieds fourchus dans les eaux méandrines,
Ils offrent aux regards un antique ballet,
Tel que Poséidon en eut en son palais
Bâti dans les grands fonds de l’étendue marine.

Or, la vie est pour eux ce plaisir et ce jeu
Que leur bel enthousiasme anime de ses feux,
Faisant valser leurs corps qui semble fait d’ivoire.

Tant qu’ils seront heureux et tant qu’ils seront forts,
Ils prendront leur plaisir sans penser à la mort,
Chargeant leur double chef du fardeau de leur gloire.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Εlskаmp : «J’аi tristе d’unе villе еn bоis...»

Frаnсе : Sоnnеt : «Εllе а dеs уеuх d’асiеr ; sеs сhеvеuх nоirs еt lоurds...»

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Rimbаud : Sоlеil еt сhаir

Jеаn Dоminiquе

Αpоllinаirе : «Μоn аiméе аdоréе аvаnt quе је m’еn аillе...»

Βаudеlаirе : Lе Μоrt јоуеuх

Сrоs : Sоnnеt : «Jе vоudrаis, еn grоupаnt dеs sоuvеnirs divеrs...»

Fаbié : Τеrrе dе Frаnсе

Vеrlаinе : Lа Ρuсеllе

Gérаrd : «Βоnnе аnnéе à tоutеs lеs сhоsеs...»

☆ ☆ ☆ ☆

Vеrhаеrеn : Lе Ρаssеur d’еаu

Hugо : Lа Сhаnsоn d’Hасquоil lе mаrin

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Lа nuit m’еst соurtе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur «Μusiquеs оmbrеusеs vеrtеs...» (Dаuphin)

De Сurаrе- sur L’Αngе (Lоuÿs)

De Сосhоnfuсius sur Lе Ρаpillоn (Lаmаrtinе)

De Αlbаtrосе sur «Dоuсе plаgе оù nаquit mоn âmе...» (Τоulеt)

De Τhundеrbird sur Unе flаmmе (Соrаn)

De Ιо Kаnааn sur Sur lа Сrоiх dе nоtrе Sеignеur — Sа Саusе (Drеlinсоurt)

De Rаtzingеr sur Lа Соmplаintе dе Μоnsiеur Βеnоit (Frаnс-Νоhаin)

De Сurаrе- sur À Μ. Α. Τ. : «Αinsi, mоn сhеr аmi, vоus аllеz dоnс pаrtir !...» (Μussеt)

De Gеf sur Villеs : «Се sоnt dеs villеs !...» (Rimbаud)

De Jаdis sur Τаblеаu (Сrоs)

De Βibоsаurе sur À Αlf. Τ. : «Qu’il еst dоuх d’êtrе аu mоndе, еt quеl biеn quе lа viе !...» (Μussеt)

De Βоurg sur «Lоngtеmps si ј’аi dеmеuré sеul...» (Τоulеt)

De nоn sur Vеrlаinе

De Jаdis sur Épigrаmmе d’аmоur sur sоn nоm (Αubеspinе)

De Jаdis sur Un hоmmе (Fоurеst)

De Сurаrе- sur Lеs Rеmоrds (Lоuÿs)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

De Xi’аn sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе