Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
Cent et cent fois le jour l’Orange je rebaise,
Et le pâle Citron qui viennent de ta main,
Doux présent amoureux, que je loge en mon sein,
Pour leur faire sentir combien je sens de braise.
 
Quand ils sont demi-cuits, leur chaleur je rapaise,
Versant des pleurs dessus, dont triste je suis plein :
Et de ta mauvaistié avec eux je me plain,
Qui cruelle te ris de me voir à malaise.
 
Oranges et Citrons sont symboles d’Amour :
Ce sont signes muets ; que je puis quelque jour
T’arrêter, comme fit Hippomène Atalante.
 
Mais je ne le puis croire : Amour ne le veut pas,
Qui m’attache du plomb pour retarder mes pas,
Et te donne à fuir des ailes à la plante.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 6 novembre 2017 à 12h21

Abeilles aquitaines
---------------------

Piaf-Tonnerre en a fait le sujet de sa thèse :
Il les laissa souvent se poser sur ses mains,
Il aime aussi les voir se former en essaim,
Ou, pendant tout l’hiver, vivre entre parenthèses.

Le soleil les ravit, la brise les apaise,
Je les entend chanter quand leurs greniers sont pleins;
L’abeille est un forçat qui jamais ne se plaint,
Car son labeur n’est point la source d’un malaise.

Abeilles et bourdons sont symboles d’Amour :
Ce sont signes parlants, créatures de jour
Menant avec les fleurs une danse galante.

La thèse, cependant, ne se termine pas ;
Piaf-Tonnerre a du mal à franchir un tel pas,
Il préfère observer un insecte, une plante.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 25 août 2021 à 12h38

Plumes érudites
--------

Cet oiseau bien souvent sut encadrer des thèses,
D’un étonnant savoir il montra le chemin ;
Aux murs de son bureau trônent cent parchemins,
Ces travaux font l’objet d’une vaste synthèse.

Maintenant il est vieux, sa soif d’agir s’apaise,
De ses livres souvent il vide le trop-plein ;
Or, d’être retraité, jamais il ne s’en plaint,
Ne gardant du passé nulle impression mauvaise.

Dans un rêve il revit ses anciennes amours,
Cela rend lumineux les vestiges du jour ;
Il n’écrit pourtant plus de ces proses galantes.

De marcher dans sa ville il ne se lasse pas,
Il va comme un pigeon, faisant de petits pas ;
Un ange suit des yeux sa promenade lente.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Vеrlаinе : «Τu bоis, с’еst hidеuх ! prеsquе аutаnt quе mоi...»

Βаudеlаirе : «Vоus аvеz, соmpаgnоn dоnt lе сœur еst pоètе...»

Βаïf : «À lа fоntаinе је vоudrаis...»

Hugо : «Εllе étаit déсhаusséе, еllе étаit déсоifféе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis né dаns un pоrt еt dеpuis mоn еnfаnсе...»

Rоllinаt : À quоi pеnsе lа Νuit

Сrоs : Désеrtеusеs

Hugо : «Jеunеs gеns, prеnеz gаrdе аuх сhоsеs quе vоus ditеs...»

Rimbаud : «Jе préfèrе sаns dоutе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Ρауsаgе

Vеrlаinе : Соlоmbinе

Vеrlаinе : Сésаr Βоrgiа

Ρаrnу : Lе Lеndеmаin : «Εnfin, mа сhèrе Éléоnоrе...»

Τоulеt : «Lе miсrоbе : Βоtulinus...»

Rоllinаt : L’Εnviе

Αpоllinаirе : Εхеrсiсе

Βаnvillе : Lа Соrdе rоidе

Соurtеlinе : Lе Соup dе mаrtеаu

Сеndrаrs : Βоmbау-Εхprеss

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Sur сеs mоts : Sоuviеnnе-tоi, Hоmmе, quе tu еs сеndrе (Sеlvе)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Lе Τеpidаrium (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur À Μаdаmе *** : «Jеunе аngе аuх dоuх rеgаrds, à lа dоuсе pаrоlе...» (Μussеt)

De Αntigrippе sur Lа Τоrсhе (Νizеt)

De Ιо Kаnааn sur Lа Ρiеuvrе (Sаtiе)

De Сurаrе- sur Sоlliсitudеs (Frаnс-Νоhаin)

De Μоdо sur Lеs Ιngénus (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Αutrе sоnnеt sur lе mêmе vоl (Sаint-Αmаnt)

De Jаdis sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De JR Τrоll sur Éléphаnt dе Ρаris. (Τоulеt)

De Jаdis sur «Quаnd lеs оs sоnt pаrеils...» (Τоulеt)

De Xiаn sur «Si сеlui qui s’аpprêtе à fаirе un lоng vоуаgе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Si tu viеns (Dеlаruе-Μаrdrus)

De Сurаrе- sur Lе Βаtеаu ivrе (Rimbаud)

De Xiаn sur Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...» (Соrnеillе)

De Xiаn sur Vеrs imprоvisés sur un аlbum (Lаmаrtinе)

De Саnаrd sur Sur Jоnаs (Drеlinсоurt)

De Sаuvеtеur sur À Μаdаmе G., Sоnnеt (Μussеt)

De Μоnrоsе sur «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...» (Αpоllinаirе)

De FΕDΕRΜΑΝΝ sur Lа Guеrrе (Sаint-Ρоl-Rоuх)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе