Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
 

1


 
Plus étroit que la Vigne à l’Ormeau se marie
              De bras souplement forts,
Du lien de tes mains, Maîtresse, je te prie,
              Enlace-moi le corps.
 
 

2


 
Et feignant de dormir, d’une mignarde face
              Sur mon front penche-toi :
Inspire, en me baisant, ton haleine et ta grâce
              Et ton cœur dedans moi.
 
 

3


 
Puis appuyant ton sein sur le mien qui se pâme,
              Pour mon mal apaiser,
Serre plus fort mon col, et me redonne l’âme
              Par l’esprit d’un baiser.
 
 

4


 
Si tu me fais ce bien, par tes yeux je te jure,
              Serment qui m’est si cher,
Que de tes bras aimés jamais nulle aventure
              Ne pourra m’arracher.
 
 

5


 
Mais souffrant doucement le joug de ton empire,
              Tant soit-il rigoureux,
Dans les champs Élysés une même navire
              Nous passera tous deux.
 
 

6


 
Là morts de trop aimer, sous les branches Myrtines
              Nous verrons tous les jours
Les Héros près de nous avec les Héroïnes
              Ne parler que d’amours.
 
 

7


 
Tantôt nous danserons par les fleurs des rivages
              Sous les accords divers,
Tantôt lassés du bal, irons sous les ombrages
              Des Lauriers toujours verts :
 
 

8


 
Où le mollet Zéphire en haletant secoue
              De soupirs printaniers
Ores les Orangers, ores mignard se joue
              Parmi les Citronniers.
 
 

9


 
Là du plaisant Avril la saison immortelle
              Sans échange se suit :
La terre sans labeur de sa grasse mamelle
              Toute chose y produit.
 
 

10


 
D’en bas la troupe sainte, autrefois amoureuse,
              Nous honorant sur tous,
Viendra nous saluer, s’estimant bienheureuse
              De s’accointer de nous.
 
 

11


 
Et nous faisant assoir dessus l’herbe fleurie
              De toutes au milieu,
Nulle, et fût-ce Procris, ne sera point marrie
              De nous quitter son lieu.
 
 

12


 
Non celles qui s’en vont toutes seules ensemble,
              Artémise et Didon :
Non cette belle Grecque, à qui ta beauté semble
              Comme tu fais de nom.
 

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Αјаlbеrt : Ρеtitеs оuvrièrеs

Τоulеt : «Sur l’осéаn соulеur dе fеr...»

Βаtаillе : Lеs Sоuvеnirs

Rоnsаrd : «Lе Сiеl nе vеut, Dаmе, quе је јоuissе...»

Μаgnу : «Αnnе, је vоus suppliе, à bаisеr аpprеnеz...»

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Dеshоulièrеs : Stаnсеs : «Εh ! quе tе sеrs, аmоur, dе mе lаnсеr dеs trаits ?...»

Dеshоulièrеs : Stаnсеs : «Αgréаblеs trаnspоrts qu’un tеndrе аmоur inspirе...»

Αntоinеttе Dеshоulièrеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Sеrrеs еt lеs Βоis

☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Libеrté

Αpоllinаirе : Dаmе à lа sеrvаntе

Rоllinаt : Lа Grаndе Саsсаdе

Rоllinаt : Vаpеurs dе mаrеs

Μоlièrе : Stаnсеs gаlаntеs : «Sоuffrеz qu’Αmоur...»

Μаgnу : «Αnnе, је vоus suppliе, à bаisеr аpprеnеz...»

Du Βеllау : «Vоуаnt l’аmbitiоn, l’еnviе еt l’аvаriсе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Αstrеs сruеls, еt vоus diеuх inhumаins...» (Du Βеllау)

De Сосhоnfuсius sur Lа Sоurсе (Gаlоу)

De Сосhоnfuсius sur Αutоmnе (Sаmаin)

De tRΟLL sur Lа Βеllе Guеusе (Τristаn L'Hеrmitе)

De L’âmе аuх ninаs sur À lа Βrеtаgnе (Сhаpmаn)

De Сurаrе- sur «Dоulсin, quаnd quеlquеfоis је vоis сеs pаuvrеs fillеs...» (Du Βеllау)

De Fоllоwеur sur «Jе vоis millе bеаutés, еt si n’еn vоis pаs unе...» (Rоnsаrd)

De Εsprit dе сеllе sur «Jе rеgrеttе еn plеurаnt lеs јоurs mаl еmplоуés...» (Dеspоrtеs)

De Ρоr’d’âmе sur Ρlus tаrd (Μusеlli)

De Сurаrе- sur «Βаrquе, qui vаs flоttаnt sur lеs éсuеils du mоndе...» (Duplеssis-Μоrnау)

De Сhr... sur Αu Соllègе (Évаnturеl)

De Vinсеnt sur À unе Villе mоrtе (Hеrеdiа)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Diеu qui vоis сеttе rоuе ехéсrаblе...» (Vеrmеil)

De Lа Fаisаnе sur Lа Соlоmbе pоignаrdéе (Lеfèvrе-Dеumiеr)

De Μоrin dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Fоrаin dе Βlаnсhеmоr sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Jеhаn Çètоù sur Lе Τаlismаn (Νеlligаn)

De Сhаrlus Ρоpulаirе sur Viеuх mаrin, viеil аrtistе (Ρоpеlin)

De Αrаmis sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Αrаmis sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе