Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
 

1


 
Plus étroit que la Vigne à l’Ormeau se marie
              De bras souplement forts,
Du lien de tes mains, Maîtresse, je te prie,
              Enlace-moi le corps.
 
 

2


 
Et feignant de dormir, d’une mignarde face
              Sur mon front penche-toi :
Inspire, en me baisant, ton haleine et ta grâce
              Et ton cœur dedans moi.
 
 

3


 
Puis appuyant ton sein sur le mien qui se pâme,
              Pour mon mal apaiser,
Serre plus fort mon col, et me redonne l’âme
              Par l’esprit d’un baiser.
 
 

4


 
Si tu me fais ce bien, par tes yeux je te jure,
              Serment qui m’est si cher,
Que de tes bras aimés jamais nulle aventure
              Ne pourra m’arracher.
 
 

5


 
Mais souffrant doucement le joug de ton empire,
              Tant soit-il rigoureux,
Dans les champs Élysés une même navire
              Nous passera tous deux.
 
 

6


 
Là morts de trop aimer, sous les branches Myrtines
              Nous verrons tous les jours
Les Héros près de nous avec les Héroïnes
              Ne parler que d’amours.
 
 

7


 
Tantôt nous danserons par les fleurs des rivages
              Sous les accords divers,
Tantôt lassés du bal, irons sous les ombrages
              Des Lauriers toujours verts :
 
 

8


 
Où le mollet Zéphire en haletant secoue
              De soupirs printaniers
Ores les Orangers, ores mignard se joue
              Parmi les Citronniers.
 
 

9


 
Là du plaisant Avril la saison immortelle
              Sans échange se suit :
La terre sans labeur de sa grasse mamelle
              Toute chose y produit.
 
 

10


 
D’en bas la troupe sainte, autrefois amoureuse,
              Nous honorant sur tous,
Viendra nous saluer, s’estimant bienheureuse
              De s’accointer de nous.
 
 

11


 
Et nous faisant assoir dessus l’herbe fleurie
              De toutes au milieu,
Nulle, et fût-ce Procris, ne sera point marrie
              De nous quitter son lieu.
 
 

12


 
Non celles qui s’en vont toutes seules ensemble,
              Artémise et Didon :
Non cette belle Grecque, à qui ta beauté semble
              Comme tu fais de nom.
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μérу : Lе Βаllеt dеs hеurеs

Ρеllеrin : Lа Ρеtitе Βеrgèrе

Hоuvillе : Οffrаndе funérаirе

Μоntrеuil : Lеs Rêvеs mоrts

Rоllinаt : Lа Ρеtitе Sоuris

Τоulеt : «Се n’еst pаs drôlе dе mоurir...»

Rimbаud : Соntе

Τоulеt : «Се n’еst pаs drôlе dе mоurir...»

☆ ☆ ☆ ☆

Lаfоrguе : Соmplаintе sur сеrtаins еnnuis

Dеubеl : Dеmаin

Lа Сеppèdе : «Lеs еsсаdrоns аilés du сélеstе pоurpris...»

Ρirоn : «Εn Frаnсе оn fаit, pаr un plаisаnt mоуеn...»

Lе Fèvrе dе Lа Βоdеriе : «L’Hоmmе, lе fоrt Liоn ; lе Βœuf, еt l’Αiglе еn pоintе...»

Gеоrgin : Τristеssе аu bоrd dе l’еаu

Hауеm-Grеgh : Ιnvосаtiоn

Βеrtrаnd : Jеаn dе Τillеs

Βruаnt : Grеlоttеuх

Ρаillеttе : Lе Rеssаutеur

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Τоur (Αpоllinаirе)

De Сurаrе- sur Lа Μusе Vénаlе (Βаudеlаirе)

De Сосhоnfuсius sur «Τоut Οrguеil fumе-t-il du sоir...» (Μаllаrmé)

De Сосhоnfuсius sur Dеmаin (Dеubеl)

De Сésаr Βistruklа sur «Lеs еsсаdrоns аilés du сélеstе pоurpris...» (Lа Сеppèdе)

De Jаdis sur Lа Βеrgе (Μérаt)

De Сurаrе- sur «Μаdаmе, се mаtin је vоus оffrе unе flеur...» (Lа Rоquе)

De Соnсоurs Lépinе sur L’Égоïstе (Sсhwоb)

De Jаdis sur Lа Μоrt еt lе Μаlhеurеuх. Lа Μоrt еt lе Βûсhеrоn (Lа Fоntаinе)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Sоnnеt : «Ιgnоrаntе оu plutôt dédаignеusе dеs mаuх...» (Сrоs)

De Αntigrippе sur Lа Τоrсhе (Νizеt)

De Ιо Kаnааn sur Lа Ρiеuvrе (Sаtiе)

De 15 bоurrеs sur Sоlliсitudеs (Frаnс-Νоhаin)

De Μоdо sur Lеs Ιngénus (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Αutrе sоnnеt sur lе mêmе vоl (Sаint-Αmаnt)

De JR Τrоll sur Éléphаnt dе Ρаris. (Τоulеt)

De Xiаn sur «Si сеlui qui s’аpprêtе à fаirе un lоng vоуаgе...» (Du Βеllау)

De Xiаn sur Sоnnеt : «Dеuх sоnnеts pаrtаgеnt lа villе...» (Соrnеillе)

De Xiаn sur Vеrs imprоvisés sur un аlbum (Lаmаrtinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе