Ronsard

Sonnets pour Hélène, 1578



 
Vous me dites, Maîtresse, étant à la fenêtre,
Regardant vers Montmartre et les champs d’alentour :
La solitaire vie, et le désert séjour
Valent mieux que la Cour, je voudrais bien y être.
 
À l’heure mon esprit de mes sens serait maître,
En jeûne et oraisons je passerais le jour :
Je défi’rais les traits et les flammes d’Amour :
Ce cruel de mon sang ne pourrait se repaître.
 
Quand je vous répondis, Vous trompez de penser
Qu’un feu ne soit pas feu, pour se couvrir de cendre :
Sur les cloîtres sacrés la flamme on voit passer :
 
Amour dans les déserts comme aux villes s’engendre.
Contre un Dieu si puissant, qui les Dieux peut forcer,
Jeûnes ni oraisons ne se peuvent défendre.
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 10 mai 2014 à 10h58

Trois jeunes tambours
--------------------------------

C’est la fille du roi qui est à la fenêtre ;
Sur la route on entend les trois jeunes tambours
S’en revenant de guerre et beaux comme l’Amour ;
La guerre ? Ils sont contents d’avoir cessé d’y être !

-- Donne-moi, beau garçon, si je peux me permettre,
La rose que tu tiens, douce comme velours.
-- Fille du roi, je veux que vous me donniez pour
La rose, votre coeur, et que j’en sois le maître.

-- Allons, petit tambour, mais qu’oses-tu penser ?
Le roi ne voudra point d’un miséreux pour gendre.
-- Mais j’ai plus de trésors qu’on n’en peut dépenser :

Trois vaisseaux sur la mer, et de l’or à revendre.
-- Joli tambour, viens donc, et nous irons danser.
-- Non, car chez moi m’attend une fille plus tendre.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 2 octobre 2016 à 18h09

Tétracéros de sinople
--------------------------

Maître Tétracéros se tient à sa fenêtre ;
Dans la rue, c’est la fête, on entend les tambours,
Ira-t-il dans la foule en quête de l’Amour ?
Ce soir, il n’y tient pas, un jour prochain, peut-être.

Il n’a jamais laissé Cupidon le soumettre,
Il n’a jamais goûté sa flèche de velours,
Et puis, il avait peur qu’on pût le trouver lourd ;
De son coeur de sinople, il veut être le maître.

Son âme cependant ne cesse d’y penser :
Si d’un homme très sage il devenait le gendre,
Vers la Grande Lumière, il pourrait avancer.

Car, n’ayant pas en lui de sapience à revendre.
Il sait que son esprit n’est pas bien agencé.
Mais changer maintenant de vie... mieux vaut attendre.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrhаеrеn : Lеs Ρоrсs

Vеrhаеrеn : Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...»

Dеrèmе : «Μоn Diеu, mаdаmе, il fаut nоus соnsоlеr...»

Fаbié : Sаvоir viеillir

Sоulаrу : L’Αnсоliе

Sаmаin : Sоir : «С’еst un sоir tеndrе соmmе un visаgе dе fеmmе...»

Rоdеnbасh : Sеs уеuх

Βаudеlаirе : Βrumеs еt Ρluiеs

Vаn Lеrbеrghе : «С’еst lе prеmiеr mаtin du mоndе...»

Сhаrlеs Vаn Lеrbеrghе

☆ ☆ ☆ ☆

Αubigné : Ρrièrе du sоir

Μоréаs : «Été, tоus lеs plаisirs...»

Viviеn : Lа Ρlеurеusе

Sоulаrу : Sоnnеt dе Déсеmbrе

Sсudérу : L’Hivеr

Dеrèmе : «J’аvаis tоuјоurs rêvé d’étеrnеllеs аmоurs...»

Rоdеnbасh : Lе Sоir dаns lеs vitrеs

Rоdеnbасh : «Lа lunе dаns lе сiеl nосturnе s’étаlаit...»

Fоurеst : Histоirе (lаmеntаblе еt véridiquе) d’un pоètе subјесtif еt inédit

Lаbé : «Ρоur lе rеtоur du Sоlеil hоnоrеr...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Unе prоmеnаdе аu Jаrdin dеs Ρlаntеs (Μussеt)

De Сосhоnfuсius sur À unе mуstériеusе (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur Vеrs dоrés (Νеrvаl)

De Lа fоuinе sur «J’аimе lа sоlitudе еt mе rеnds sоlitаirе...» (Νеrvèzе)

De ΙsisΜusе sur Соuplеs prédеstinés (Νоuvеаu)

De Lа fоuinе sur Ρâlе sоlеil d’hivеr (Lаfоrguе)

De piсh24 sur Μуrthо (Νеrvаl)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur «Unе flеur pаssаgèrе, unе vаinе pеinturе...» (Gоmbаud)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αutоmnе (Αpоllinаirе)

De piсh24 sur Sеnsаtiоn (Rimbаud)

De piсh24 sur Lе Gоût dеs lаrmеs (Rоllinаt)

De Gоrdеаuх sur Ρsеudо-sоnnеt quе lеs аmаtеurs dе plаisаntеriе fасilе (Fоurеst)

De Сhristiаn sur «Quiсоnquе, mоn Βаillеul, fаit lоnguеmеnt séјоur...» (Du Βеllау)

De ΟUSSΕΝΙ sur «Étrаngеr, је sеns bоn...» (Τоulеt)

De Сurаrе- sur Lе Сhênе еt lе Rоsеаu (Lа Fоntаinе)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs sur «Sаns sоupirеr vivrе iсi је n’аi pu...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur «L’аutоmnе suit l’été еt lа bеllе vеrdurе...» (Grévin)

De Сurаrе- sur Rеmоntrаnсе à un Ρоètе buvеur d’еаu (Соllеtеt)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs- sur «Lе pеintrе qui vоudrаit аnimеr un tаblеаu...» (Αubigné)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Lе Ρêсhеur d’éсrеvissеs (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur L’Εссlésiаstе (Lесоntе dе Lislе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе