Scalion de Virbluneau



Si en partant, seul vous m’avez laissé,
Sans m’avoir dit l’adieu que je désire,
Vous en avez augmenté le martyre,
Qui me retient de regrets oppressé.
 
Je me senti aussitôt offensé
En vous oyant la vérité dédire,
Car on ne peut mon amour contredire
Que je ne soi dans l’âme courroucé.
 
Quel crève-cœur ! après si longue preuve
De mon devoir, qu’il faille que j’abreuve
Mon lit en l’eau du ruisseau de mes pleurs !
 
Quelle fureur conduit ma destinée,
D’être sujet aux lois d’une obstinée
Qui s’éjouit quand pour elle je meurs ?

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 15 octobre 2018 à 20h58

Château perdu
---------------

Un escargot son château doit laisser,
Je ne sais pas si c’est ce qu’il désire ;
Il a prévu de parcourir l’Empire,
Ce sera long, mais il n’est pas pressé.

Il combattra ceux qui l’ont offensé,
C’est sa promesse, il ne peut s’en dédire :
Noir est l’exil, le déshonneur est pire.
Il dit adieu à tout son cher passé.

Cet escargot ne craint pas les épreuves,
De la potion des Gaulois il s’abreuve,
Donnant l’assaut et poussant des clameurs.

Un dieu vaillant conduit sa destinée ;
Nous admirons cette bête obstinée
Dont le courage au grand jamais ne meurt.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 31 mai 2022 à 12h40

Manoir de l’escargot
----------

De ce seigneur, qui n’est guère pressé,
Je chanterai le logis sur ma lyre ;
C’est  son abri, c’est son recoin d’empire,
Pour l’admirer nous devons nous baisser.

C’est très étroit, soit dit sans l’offenser,
Mais c’est assez pour ce modeste sire ;
De la limace est le destin bien pire,
Qu’en tenue d’Ève on peut voir progresser.

Fort lentement ces animaux se meuvent,
Tout à loisir ils mangent et s’abreuvent ;
Aucun d’entre eux ne pousse de clameurs.

Porter son toit, telle est sa destinée,
En profitant des fraîches matinées ;
Il a déjà son cercueil quand il meurt.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 9 août 2022 à 12h24

Sobre manoir
----------

Bâti loin des chemins, ce gîte est délaissé,
Nul seigneur ne voulut pour demeure l’élire ;
Tu n’y entendras point les rumeurs de l’empire,
Toi qui dis qu’il est vain de s’y intéresser.

Tu n’y verras jamais nulle dame danser,
Car cet endroit n’a rien, vraiment, qui les attire ;
Soit dit sans offenser les gens qui le bâtirent,
Je pense qu’ils se sont vainement dépensés.

Les rhapsodes jamais en ce lieu ne s’abreuvent,
Mais à l’estaminet, sur la rive du fleuve ;
L’aimable tavernière accueille ces rimeurs.

-- Édifice oublié, quelle est ta destinée ?
-- Moi, je la définis comme indéterminée,
Ça me convient fort bien d’être un manoir dormeur.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Ρizаn : «À qui dirа-t-еllе sа pеinе...»

Sаint-Αmаnt : «Jе viеns dе rесеvоir unе bеllе missivе...»

Αubеspinе : Lе luth

Rасаn : Stаnсеs sur lа rеtrаitе

Du Βеllау : «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...»

Gаutiеr : Lе Βаnс dе piеrrе

Sigоgnе : «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...»

Sigоgnе : «Vоtrе têtе rеssеmblе аu mаrmоusеt d’un sistrе...»

Rоnsаrd : «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...»

Μаrоt : «Jоuissаnсе vоus dоnnеrаi...»

☆ ☆ ☆ ☆

Μаrbеuf : «Βеаuх уеuх оù luisеz-vоus, mеs sоlеils quе ј’аdоrе...»

Viviеn : «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...»

Μаrоt : Dе l’Αbbé еt dе sоn Vаlеt

Μаrоt : «Νе sаis соmbiеn lа hаinе еst durе...»

Viviеn : Ρоèmе d’аmоur

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Rêvаnt pаrmi сеs bоis, је vоis s’еntrеbаisеr...» (Αubеspinе)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Frèrеs аînés (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сосhоnfuсius sur L’Αnсоliе (Sоulаrу)

De Jаdis sur Sur quеlquеs mаuvаisеs mаnièrеs dе pаrlеr (Μаrоt)

De Сосhоnfuсius sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ρаsquеlin sur «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...» (Viviеn)

De Сurаrе- sur Lе Dоnјоn (Rоllinаt)

De Сhristiаn sur «Ô Ρèrе dоnt јаdis lеs mаins industriеusеs...» (Lа Сеppèdе)

De Ιо Kаnааn sur «Соmmе lе mаriniеr, quе lе сruеl оrаgе...» (Du Βеllау)

De Ιо Kаnааn sur «Ô Ρrisоn dоuсе, оù саptif је dеmеurе...» (Du Βеllау)

De Vinсеnt sur «Rоssignоl, rоi dеs bоis, vоus, tоurtrе sоlitаirе...» (Ρаssеrаt)

De Xi’Αn sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Αlех Sаndrin sur «Μаrаud, qui n’еs mаrаud quе dе nоm sеulеmеnt...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur «Qu’оn m’аrrасhе lе сœur, qu’оn mе fаssе еndurеr...» (Dеspоrtеs)

De Jаdis sur Βоuts rimés (Sсhwоb)

De Сrасhеtоnmuсus sur «Si pаr pеinе еt suеur еt pаr fidélité...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Μusе Vénаlе (Βаudеlаirе)

De Сésаr Βistruklа sur «Lеs еsсаdrоns аilés du сélеstе pоurpris...» (Lа Сеppèdе)

De Jаdis sur Lа Βеrgе (Μérаt)

De Соnсоurs Lépinе sur L’Égоïstе (Sсhwоb)

De Xi’аn sur Lа Μоrt еt lе Μаlhеurеuх. Lа Μоrt еt lе Βûсhеrоn (Lа Fоntаinе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz