Paul Scarron



 
Le roi s’en est allé, son Éminence aussi ;
Le courtisan Escroc sans contenter son hôte
Jurant qu’à son retour il comptera sans faute
Pique le grand chemin en botte de roussi.
 
Les officiers du roi sont fort rares ici ;
Et la gent de justice et celle de Maltôte
A le haut du pavé et va la tête haute
En l’absence du roi qui va vers Beaugency.
 
Les faubourgs ne sont plus infectés de soudrille ;
Enfin toute la cour vers la Guyenne drille :
Les uns disent que si, les uns disent que non.
 
On dit que l’on va faire un exemple en Guyenne,
On dit que sans rien faire il faudra qu’on revienne.
Et moi je voudrais bien avoir un bon melon.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 8 avril 2013 à 10h26


Scarron se fout du roi, et du ministre aussi.
Si le malheur du temps fait le bonheur de l’hôte,
Scarron, si sage et fou, sera heureux, sans faute,
Sur son large fauteuil paisiblement assis.

De guerre et gouvernance, il n’a point le souci,
Mais de bonne salade et de bonne entrecôte,
Et d’un bon seau à glace et d’un bouchon qui saute,
Et que le pain, surtout, ne soit point trop rassis.

Scarron, j’aime ta plume, elle est d’un joyeux drille,
J’imagine ton oeil qui de malice brille
En demandant au roi de cueillir un melon.

Tu as ta belle humeur, le monarque a la sienne,
Et tu te fous du roi, mais qu’à cela ne tienne,
Le roi aime s’asseoir pour rire en ton salon.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Jadis le 1er mars 2020 à 16h18


Désireux d’oublier tant soit peu mes soucis,
J’ai suivi quelques-uns de mes compatriotes
Qui m’ont attiré, dans leur joyeuse ribote,
En ce lieu mal famé. On ne rencontre ici

Que des extravagants, des fêtards endurcis.
Chacun, surexcité, se trémousse et tressaute ;
L’assistance rigole à s’en tenir les côtes
Quand un épais balourd veut du Tino Rossi.        

Et ça jerke et ça swingue, on est loin du quadrille,
Ça beugle impudemment, ça va partir en vrille,
Douze lascars noirauds frappent leur tympanon.

Redoutant quelque peu cette ambiance païenne,
Et malgré l’œil lascif d’une belle Italienne,
Ce bastringue effréné, j’y entre à reculons.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μаuсlаir : Légеndе : «Ιls l’оnt сlоuéе pаr lеs mаins...»

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βаnvillе : «Sсulptеur, сhеrсhе аvес sоin...»

Siеfеrt : Rêvеs, аnхiétés, sоupirs

Sаtiе : Lе Ρiсniс

Νеrvаl : Ρоlitiquе

Viviеn : Εllе pаssе

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Gérаrd : Lеs Саnаrds

Lесоntе dе Lislе : Ιn ехсеlsis

☆ ☆ ☆ ☆

Lаutréаmоnt : «Jе сhеrсhаis unе âmе qui mе rеssеmblât...»

Βаudеlаirе : Lа Vоiх

Frаnс-Νоhаin : Sоlliсitudеs

Sullу Ρrudhоmmе : Lеs Сhаînеs

Vеrlаinе : À Μоnsiеur еt Μаdаmе Τ.

Fаnсhу : Αllоns аu bоis

Rоllinаt : Lе Соnvоi funèbrе

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Αpоllinаirе : Εnfаnсе

Sаmаin : Lе Rеpаs prépаré

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Саughnаwаgа (Fréсhеttе)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt mоrnе (Riсhеpin)

De Сосhоnfuсius sur Lа Ρrièrе d’un Ρаïеn (Βаudеlаirе)

De Сurаrе- sur Сirсоnspесtiоn (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Sоlitudе (Siеfеrt)

De Сurаrе- sur Τhérаpеutiquе (Μénаrd)

De Jаdis sur Соmpаrаisоn du Ρhéniх (Jаmуn)

De Jаdis sur Stаnсеs sur mоn јаrdin dе Βоuсhеrvillе (Quеsnеl)

De Εsprit dе сеllе sur Ρоur un аmi (Sаintе-Βеuvе)

De Lеwis Ρ. Shаnks sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De сindrеl sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе