Jean de Sponde



 
Ne vous étonnez point si mon esprit, qui passe
De travail en travail par tant de mouvements,
Depuis qu’il est banni dans ces éloignements,
Tout agile qu’il est, ne change point de place.
 
Ce que vous en voyez, quelque chose qu’il fasse,
Il s’est planté si bien sur si bons fondements,
Qu’il ne voudrait jamais souffrir de changements,
Si ce n’est que le feu ne pût changer de place.
 
Ces deux contraires sont en moi seul arrêtés,
Les faibles mouvements, les dures fermetés :
Mais voulez-vous avoir plus claire connaissance
 
Que mon esprit se meut et ne se change point ?
Il tournoie à l’entour du point de la constance
Comme le Ciel tournoie à l’entour de son point.
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 3 janvier 2015 à 11h33

Pouvoir du rêve
--------------------

Le bureau encombré se reflète en la glace,
Inversant les contours et tous les mouvements,
Faisant s’accroître aussi quelques éloignements.
Alice en rêve part explorer cet espace.

L’autre monde est tordu, quelque pas qu’elle y fasse ;
Car tout y est pourvu d’étranges fondements,
Toute stabilité y vient du changement
Et vite il faut courir pour bien rester sur place.

La logique d’ici ne s’y applique point,
La sphère de Chronos s’y réduit en un point
Et les identités n’y ont pas de constance.

Ah, pouvoir, comme Alice, en ces lieux m’attarder
Loin du monde normal, ne plus le regarder,
Et dissoudre mon âme en cette inconnaissance !

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 31 décembre 2018 à 21h14

L’oie travaille
----------

Sa besogne en hiver est de briser la glace,
Or, c’est ce qu’elle fait d’un puissant mouvement,
Et sa soeur migratrice, en son éloignement,
A reçu pour mission de traverser l’espace.

Aucune des deux oies de son métier n’est lasse,
Qui de toute existence est le vrai fondement ;
Aucune ne voudrait vivre des changements :
Chaque chose en son temps, chaque chose à sa place.

Leur règle me rassure et ne me surprend point,
J’aime qu’un élément se situe en un point
Où l’investigateur le trouve avec constance.

Mais sur cette leçon, pourquoi nous attarder ?
Si vous n’y croyez pas, vous pouvez regarder
Combien d’inconvénients produit l’inconsistence.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Οrléаns : «Ρuis çà, puis là...»

Νоuvеаu : «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...»

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt inасhеvé

Νоаillеs : Lе Jеunеssе dеs mоrts

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Αpоllinаirе : Un pоèmе

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Riсhеpin : Βеrсеusе

Dеrèmе : «Ρuisquе је suis аssis sоus се pin vеrt еt sоmbrе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Соrbièrе : Lе Μоussе

Νеlligаn : Évаngélinе

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Βruаnt : À lа Glасièrе

Dеlillе : Vеrs fаits dаns lе јаrdin dе mаdаmе dе Ρ...

Τоulеt : «Τrоttоir dе l’Élуsé’-Ρаlасе...»

Gill : Lе Ρаillаssоn

Gill : Εхhоrtаtiоn

Gill : Lа Lеvrеttе еt lе gаmin

Μаеtеrlinсk : «Ιls оnt tué trоis pеtitеs fillеs...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lе Μаuvаis Οuvriеr (Frаnсе)

De Jаdis sur Βоnsоir (Соrbièrе)

De Сосhоnfuсius sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

De Jаdis sur Lе Rеtоur dе Jésus (Riсtus)

De Сосhоnfuсius sur Αntérоs (Νеrvаl)

De Jаdis sur Lе Сidrе (Νоuvеаu)

De Snоwmаn sur À Zurbаrаn (Gаutiеr)

De Саrlа Οliviеr sur Émilе Νеlligаn

De Vinсеnt sur «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur Âmе dе nuit (Μаеtеrlinсk)

De Εsprit dе сеllе sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Сhristiаn sur Un јеunе pоètе pеnsе à sа biеn-аiméе qui hаbitе dе l’аutrе сôté du flеuvе (Βlémоnt)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Lе Rоsе (Gаutiеr)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

De Sаint Τripоdе sur Lеs Litаniеs dе Sаtаn (Βаudеlаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz