Marc Stéphane

(1870-1944)

D’autrеs pоèmеs :

Lе Lаrrоn d’аmоur

Un pеu d’аubе

 

 

Marc Stéphane

Savants devis et joyeux rythmes d’un buveur de soleil, 1894


Évocation

Des galères et des tartanes, le corsaire est descendu, noir de peau et l’âme sombre,

Et par le travers des ombres, yatagans et coutelas brandis dans des hurlements, il s’est élancé, farouche !

Cris, fureur et tremblement !

 

La ville est bientôt surprise, les hommes du guet égorgés, et par rues et par dédales, les sacripants croulent en torrent !

Cris, menaces et tremblement !

 

Portes closes ni ferrures ne résistent à ces démons !

Et jusqu’au fond des chambres mortes, où se tapissent pauvres hères et femmes en pleurs, les turbans terribles font irruption !

Cris, massacre et hurlements !

 

Les têtes volent, les gorges râlent, et les entrailles fumantes, comme de monstrueux vers, s’épandent et coulent au bord des couches !

Cris, massacre et hurlements !

 

Le carnage est rude, et l’acier s’ébrèche. Mais la surprise a foudroyé les courages les plus fermes. La curée devient trop facile, les bras se lassent et frappent mou.

Et tant de sang coule à bouillons des pierres des seuils jusqu’à la mer, que tous ces anges du massacre peuvent s’abreuver largement !

Cris, supplications et râles !

 

Les cervelles farandolent, car le sang est un vin d’enfer qui grise jusqu’à la folie, et les femmes sont violées, et les vieux avares tourmentés !

Cris, pillage et hurlements !

 

Puis l’Ogre Rouge achève l’œuvre, et les ruines s’amoncèlent !

Comme gorets, en leur couvent moines et moinillons sont grillés, et les nonnes sont éventrées, et le bailli est court branché !

Joie des mourants presque vengés !

 

Le butin est considérable, et les galères et les tartanes jusqu’aux sabords creusent le flot, sous le faix de tous les trésors, des perles, des marbres et de l’or, enlevés à de vieux grigous !

Querelles et couteaux tirés !

 

Mais le corsaire met le holà ! « Par l’alcoran, mes joyeux drilles, que nous importe ces fadaises ! Nous avons besogne plus douce ! »

Et l’on amène sur le pont, cent belles filles aux blancs tétons !

Vivats, baisers et pamoisons !

 


Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μас Οrlаn : «Соmmе ј’étаis mаl...»

Rаоul Ρоnсhоn

Hugо : Lа Vасhе

Μаrоt : «Un grоs priеur sоn pеtit-fils bаisаit...»

Μаrоt : Dеs nоnnеs, qui sоrtirеnt du соuvеnt pоur аllеr sе réсréеr

Μаrоt : Βаllаdе dе frèrе Lubin

Τоulеt : «Соmmе lеs diеuх gаvаnt lеur pаnsе...»

Βаrbеу d’Αurеvillу : À Vаlоgnеs

Viviеn : «Ô fоrmе quе lеs mаins...»

Τоulеt : Sur lа Hаltе dе сhаssе dе Vаn Lоо.

☆ ☆ ☆ ☆

Соignаrd : Соntrе lа сhаir

Gаlоу : Νаturе pаrisiеnnе

Μаrоt : À Αntоinе : «Si tu еs pаuvrе...»

Jаmmеs : Dаns l’аubеrgе fumеusе...

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Βérоаldе : «Dе fеu, d’hоrrеur, dе mоrt, dе pеinе, dе ruinе...»

Sаiх : «Соmmе еn lа flеur dеsсеnd dоuсе rоséе...»

Αсkеrmаnn : Lе Сri

Vеrlаinе : Εх imо

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сосhоnfuсius sur Lе Lас еt lе Sаulе (Rоllinаt)

De Jаdis sur Sоnnеt à Μаdаmе Μ.Ν. : «Jе vоus аi vuе еnfаnt, mаintеnаnt quе ј’у pеnsе...» (Μussеt)

De Сосhоnfuсius sur «Οù quе је tоurnе l’œil, sоit vеrs lе Саpitоlе...» (Du Βеllау)

De Jаdis sur Dеlfiса (Νеrvаl)

De Сосhоnfuсius sur «Ô саlmе nuit, qui dоuсеmеnt соmpоsеs...» (Τуаrd)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Сurаrе- sur Sоnnеt à Sir Βоb (Соrbièrе)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

De Сhristiаn sur Lézаrd (Βruаnt)

De Dаmе Sаlаmаndrе sur «J’аi pоur mаîtrеssе unе étrаngе Gоrgоnе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn-Ρаul ΙΙΙ sur «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...» (Ρеllеrin)

De јеаn-pаul sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Βirgittе sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz