Abraham de Vermeil

Seconde Partie des Muses françoises ralliées de diverses parts, 1600


              43 /So             

 


 
Ô Dieu qui vois cette roue exécrable,
Horrible objet de ton juste courroux,
Qui vois mon corps rompu de tant de coups,
Chasse de moi ton ire épouvantable.
 
Mes os brisés sous la barre effroyable,
Ma chair mollie et tous mes nerfs dissous,
Mes bras pendants et mes tristes genoux
Auront-ils point leur Seigneur secourable ?
 
Le Forgeron frappe dessus le fer
À coups doublés pour le mieux étoffer,
Et en tirer un outil de service :
 
Et toi, bon Dieu, m’auras-tu abattu
Sous tant de coups témoins de ta vertu,
Pour me laisser éternel au supplice ?
 



Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 18 mai 2019 à 11h39

Filleul du charpentier
----------

Filleul du charpentier, tu n’es pas à la fête,
Et ta mort volontaire, au soleil du Ponant,
Accomplit le malheur voulu par les prophètes ;
Tu n’avais point de choix, le mal t’environnant.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Cochonfucius le 18 mai 2019 à 11h52

Eve et Lilith auprès de l’arbre
-----------------------------

Nous avons pris ces deux fruits délectables,
C’était surtout pour connaître leur goût ;
Que l’Éternel nous épargne ses coups,
S’il peut, du moins, se montrer charitable.

Nous trompe-t-il, ce serpent respectable,
Se pourrait-il qu’il se moquât de nous ?
Son oeil est vif et son langage est doux,
Cet animal n’a rien de redoutable.

L’arbre est plaisant, le fruit n’est pas amer,
De beaux oiseaux nous donnent un concert ;
La vie est simple, au jardin des délices.

Pour un péché ne peut être abattu
Adam, cet homme aux divines vertus ;
Ni d’inframonde endurer les supplices.

[Lien vers ce commentaire]

Déposé par Esprit de celle le 18 mai 2019 à 17h21

"L’homme n’est pas maître de ses pulsions,
mais il est maître de son destin___ S. Freud.


Multivers

L’Inframonde est mirage ou détectable
L’univers est multiple ou bien constant
Dieu est l’Éternel mais il est distant
Très peu convaincant ni très charitable

Ton être est présent mon âme effroyable
Se moquant de tout et surtout de nous
De toi de ta foi ta ferveur des coups
Qui pleuvent sur nous par l’ire d’1 diable

Dieu ou Diable au choix leur fruit est amer
Le désir global à ton vain concert
Est fort peu parlant d’1 monde supplice

Où nous nous testons de vers défendus
Tu vis au présent moi d’inattendus
Notre Amour fait moult mystère en délice ___    


___En réponse au chercheur de lumière
mais pour Aurélien Barrau sur les mondes multivers

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rimbаud : «Qu’еst-се pоur nоus, mоn сœur...»

Ρоnсhоn : Lе Gigоt

Τоulеt : «Étrаngеr, је sеns bоn...»

Riсhеpin : Сhаnsоn dеs сlосhеs dе bаptêmеs

Régniеr : Lа Lunе јаunе

Rаmuz : Lе Viеuх Jеаn-Lоuis

Βаudеlаirе : Саusеriе

Βruаnt : À Μоntpеrnаssе

Rimbаud : Βаrbаrе

Rоnsаrd

☆ ☆ ☆ ☆

Gоudеаu : Lа Rоndе du rеmоrds

Viоn Dаlibrау : «Quеl еmbаrrаs à сеttе pоrtе !...»

Βrissаrt : Lа Dаmе а un аmi

Μоntеsquiоu :

Αpоllinаirе : Αnniе

Ρrоust : «Αfin dе mе соuvrir dе fоurrurе еt dе mоirе...»

Rоstаnd : Ρаstоrаlе dеs сосhоns rоsеs

Lоuvigné du Dézеrt : «Guillоt, tiеn сеstе сhеsvrе à lа соrnе dоréе...»

Vеrlаinе : Αrt pоétiquе

Εlskаmp : Μаis соmmе еn imаgе à présеnt

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Αmоur vоmit sur mоi sа furеur еt sа rаgе...» (Jоdеllе)

De Τhundеrbird sur L’Éсlаtаntе viсtоirе dе Sаrrеbruсk (Rimbаud)

De Jаdis sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Сосhоnfuсius sur Lе Viеuх Ρоnt (Rоllinаt)

De Сосhоnfuсius sur Ρrinсе dеs јоiеs défеnduеs (Sеgаlеn)

De Jаdis sur «Βuvоns, аmis ; lе tеmps s’еnfuit...» (Hоudаr dе Lа Μоttе)

De Jаdis sur «Ô mеr immеnsе...» (Μоréаs)

De Сurаrе- sur «Εllе а bеаuсоup dе l’аir d’unе аntiquе mаrоttе...» (Sigоgnе)

De Vinсеnt sur «Соmmе un соrps féminin...» (Ρаpillоn dе Lаsphrisе)

De Élеvеur sur Sоnnеt : «Ιl у а dеs mоmеnts оù lеs fеmmеs sоnt flеurs...» (Сrоs)

De Quеlсаin sur «Dаphné sе vit еn lаuriеr соnvеrtiе...» (Sсаliоn dе Virblunеаu)

De Сurаrе- sur Végétаl (Jаrrу)

De Ρlutоrquе sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Εsprit dе сеllе sur «Τоn оrguеil pеut durеr аu plus dеuх оu trоis аns...» (Viаu)

De Сurаrе- sur Sоlitudе (Μilоsz)

De Τh. dе Viаu sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Сосhоnnе Furius sur Sоnnеt : «J’аi pеur dе lа fеmmе qui dоrt...» (Сrоs)

De Αrсhivistе sur Βаllаdе dе l’аrbrе d’аmоur (Сhаrtiеr)

De Duguinе sur Αmstеrdаm (Jаmmеs)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Суоrаnе- sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz