Villon

Le Testament, 1461


Ballade


 
En réalgar, en arsenic rocher,
En orpiment, en salpêtre et chaux vive,
En plomb bouillant pour mieux les émorcher,
En suif et poix détrempés de lessive
Faite d’étrons et de pissat de juive,
En lavailles de jambes à meseaux,
En raclure de pieds et vieux houseaux,
En sang d’aspic et drogues venimeuses,
En fiel de loups, de renards et blaireaux,
Soiënt frites ces langues enuieuses.
 
En cervelle de chat qui hait pêcher,
Noir, et si vieil qu’il n’ait dent en gencive ;
D’un vieil mâtin, qui vaut bien aussi cher,
Tout enragé, en sa bave et salive ;
En l’écume d’une mule poussive,
Détranchéë menu à bons ciseaux,
En eau où rats plongent groins et museaux,
Raines, crapauds et bêtes dangereuses,
Serpents, lézards et tels nobles oiseaux,
Soiënt frites ces langues enuieuses.
 
En sublimé, dangereux à toucher,
Et au nombril d’une couleuvre vive ;
En sang qu’on voit ès palettes sécher
Chez les barbiers quand pleine lune arrive,
Dont l’un est noir, l’autre plus vert que cive,
En chancre et fic, et en ces ords cuveaux
Où nourrices essangent leurs drapeaux,
En petits bains de filles amoureuses,
(Qui ne m’entend n’a suivi les bordeaux),
Soiënt frites ces langues enuieuses.
 
Prince, passez tous ces friands morceaux,
S’étamine, sacs n’avez ou bluteaux,
Parmi le fond d’unes braiës bréneuses ;
Mais, par avant, en étrons de pourceaux,
Soiënt frites ces langues enuieuses.
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Swаrth : Сасhе-Сасhе

Villоn : Ρrоblèmе [Βаllаdе dе fоrtunе]

Сrоs : Li-tаï-pé

Dеubеl : Détrеssе

Viviеn : Dеvаnt lе соuсhаnt

Viviеn : Lа Соnquе

Vеrlаinе : Соllоquе sеntimеntаl

Βrulé : «Ρоur mаl tеmps ni pоur gеléе...»

Dеsсhаmps : «Jе dеviеns соurbеs еt bоssu...»

Αndré Sаlmоn

Μас Οrlаn : Lе Μаnègе d’аérоplаnеs

☆ ☆ ☆ ☆

Jаmmеs : Lеs Сеrisеs

Vеrlаinе : «J’аllаis pаr dеs сhеmins pеrfidеs...»

Βаudеlаirе : Lеs Сhаts

Dеrèmе : «À quоi bоn tе сhеrсhеr, glоirе, viеillе étiquеttе !...»

Βirаguе : «Grоttеs, Саvеrnеs, Ρrés, Τеrtrеs, Fоrêts, Rivаgеs...»

Νаvаrrе : «J’аimе unе аmiе еntièrеmеnt pаrfаitе...»

Соppéе : Désir dе glоirе

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Si fruits, rаisins еt blés, еt аutrеs tеllеs сhоsеs...» (Du Βеllау)

De Jаdis sur À unе lаidе аmоurеusе dе l’аutеur (Αuvrау)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Αrbrеs (Viviеn)

De Jаdis sur Rоndе (Sаlmоn)

De Сосhоnfuсius sur Stèlе аu désir (Sеgаlеn)

De Jаdis sur Lа Сigаlе (Βеllеаu)

De Duguinе sur Αmstеrdаm (Jаmmеs)

De Gаrdiеn dеs саnаrds sur Μа dаnsе (Сеndrаrs)

De Суоrаnе- sur «Ρаr l’аmplе mеr, lоin dеs pоrts еt аrènеs» (Sаint-Gеlаis)

De Τhundеrbird sur Lе Ρоètе соntumасе (Соrbièrе)

De Μаgélаnt sur Αiguillеs dе саdrаn (Sаint-Ρоl-Rоuх)

De Vinсеnt sur Lе Μоrt јоуеuх (Βаudеlаirе)

De Simоn Hоаrаu sur Sсаrbо : «Οh ! quе dе fоis је l’аi еntеndu еt vu...» (Βеrtrаnd)

De Εsprit dе сеllе sur L’Éсоlе buissоnnièrе (Durосhеr)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Сhаpеllе dе lа mоrtе (Νеlligаn)

De Сurаrе- sur «Lе sоn du соr s’аffligе vеrs lеs bоis...» (Vеrlаinе)

De Τutus ΙΙ bis sur Vénus Αnаdуоmènе (Rimbаud)

De Сurаrе- sur «Jе vоguе sur lа mеr, оù mоn âmе сrаintivе...» (Gоmbаud)

De Сurаrе- sur Lе Vœu (Hеrеdiа)

De hiаtus sur Ρоur lе Vаissеаu dе Virgilе (Hеrеdiа)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе