Villon

Le Testament, 1461



 
141
 
Item, à Marion l’Idole
Et la grand Jeanne de Bretaigne,
Donne tenir publique école
Où l’écolier le maître enseigne.
Lieu n’est où ce marché ne tienne,
Sinon à la grille de Meun ;
De quoi je dis : « Fi de l’enseigne,
Puisque l’ouvrage est si commun ! »
 
142
 
Item, et à Noël Jolis,
Autre chose je ne lui donne,
Fors plein poing d’osiers frais cueillis
En mon jardin ; je l’abandonne.
Châtoy est une belle aumône ;
Âme n’en doit être marri.
Onze-vingt coups lui en ordonne,
Livrés par la main de Henri.
 
143
 
Item, ne sais qu’à l’Hôtel-Dieu
Donner, n’à pauvres hôpitaux ;
Bourdes n’ont ici temps në lieu,
Car pauvres gens ont assez maux.
Chacun leur envoië leurs os.
Les Mendiants ont eu mon oie ;
Au fort, ils en auront les aulx,
À menue gent menue monnoie.
 
144
 
Item, je donne à mon barbier,
Qui se nomme Colin Galerne,
Près voisin d’Angelot l’Herbier,
Un gros glaçon... (Pris où ? En Marne),
Afin qu’à son aise s’hiverne :
De l’estomac le tienne près.
Si l’hiver ainsi se gouverne,
Il aura chaud l’été d’après.
 
145
 
Item, rien aux Enfants-Trouvés ;
Mais les Perdus faut que console,
Si doivent être retrouvés,
Par droit, chez Marion l’Idole.
Une Leçon de mon école
Leur lairai, qui ne dure guère.
Tête n’aiënt dure në folle,
Écoute : et voici la dernière :
 

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Rаmuz : Lе Ρауs

Rоllinаt : Lе Сhаt

Соrbièrе : Rоndеl

Jаrrу : Μinérаl

Βоukау : Rеgrеts à Νinоn

Αpоllinаirе : «Εt tоi mоn сœur pоurquоi bаts-tu ?...»

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Villiеrs dе L’Ιslе-Αdаm : Αu bоrd dе lа mеr

Αpоllinаirе : Lа Grеnоuillèrе

Νеrvаl : Lеs Éсrivаins

☆ ☆ ☆ ☆

Сrоs : Сrоquis

Rаmuz : Lе Ρауs

Jаrrу : Sаint-Βriеuс dеs Сhоuх

Lаfоrguе : Stupеur

Сrоs : Lе Βut

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Vаguе еt lа Сlосhе (Соppéе)

De Сосhоnfuсius sur Сhоsеs fаtаlеs (Rоdеnbасh)

De Сосhоnfuсius sur «Si tu vеuх vivrе еn Соur, Dilliеrs, sоuviеnnе-tоi...» (Du Βеllау)

De Dаmе dе flаmmе sur «Du tristе сœur vоudrаis lа flаmmе étеindrе...» (Sаint-Gеlаis)

De Сurаrе- sur «С’еst оrеs, mоn Vinеus, mоn сhеr Vinеus, с’еst оrе...» (Du Βеllау)

De Сurаrе- sur Lа Ρеtitе Ruе silеnсiеusе (Fоrt)

De Сurаrе- sur «Τu еs sеulе mоn сœur, mоn sаng еt mа Déеssе...» (Rоnsаrd)

De Dаmе dе flаmmе sur «Τоi qui trоublеs lа pаiх dеs nоnсhаlаntеs еаuх...» (Βеrnаrd)

De Jаdis sur À l’еnvеrs (Sеgаlеn)

De Xi’аn sur Μirlitоn (Соrbièrе)

De Jаdis sur Lа Сhèvrе (Rоllinаt)

De Xi’аn sur «Αimеz-vоus l’оdеur viеillе...» (Μilоsz)

De Dаmе dе flаmmе sur Vеrlаinе

De Сurаrе= sur Οisеаuх dе pаssаgе (Riсhеpin)

De Wеb-dеvеlоppеur sur «Ιl n’еst riеn dе si bеаu соmmе Саlistе еst bеllе...» (Μаlhеrbе)

De Xi’аn sur Lе Gigоt (Ρоnсhоn)

De Jаdis sur «Lе Sоlеil l’аutrе јоur sе mit еntrе nоus dеuх...» (Rоnsаrd)

De Xiаn sur À sоn lесtеur : «Lе vоilà сеt аutеur qui sаit pinсеr еt rirе...» (Dubоs)

De Yеаts sur Ρаul-Jеаn Τоulеt

De Ιо Kаnааn sur «Μаîtrеssе, quаnd је pеnsе аuх trаvеrsеs d’Αmоur...» (Rоnsаrd)

De Rоzès sur Μédесins (Siсаud)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе