Villon

Le Testament, 1461



 
166
 
Item, je veuil qu’on sonne à branle
Le gros beffroi, qui est de verre ;
Combien qu’il n’est cœur qui ne tremble,
Quand de sonner est à son erre.
Sauvé a mainte bonne terre,
Le temps passé, chacun le sait :
Fussent gens d’armes ou tonnerre,
Au son de lui, tout mal cessait.
 
167
 
Les sonneurs auront quatre miches,
Et si c’est peu, demi-douzaine ;
Autant n’en donnent les plus riches,
Mais ils seront de Saint-Étienne.
Volant est homme de grand peine,
L’un en sera. Quand j’y regarde,
Il en vivra une semaine.
Et l’autre ? Au fort, Jean de la Garde.
 
168
 
Pour tout ce fournir et parfaire,
J’ordonne mes exécuteurs,
Auxquels fait bon avoir affaire,
Et contentent bien leurs detteurs.
Ils ne sont pas mout grands venteurs
Et ont bien de quoi, Dieu mercis !
De ce fait seront directeurs...
Écris : je t’en nommerai six :
 
169
 
C’est maître Martin Bellefaye,
Lieutenant du cas criminel.
Qui sera l’autre ? J’y pensaie :
Ce sera sire Colombel.
S’il lui plaît et il lui est bel,
Il entreprendra cette charge.
Et l’autre ? Michel Jouvenel.
Ces trois seuls, et pour tout, j’en charge ;
 
170
 
Mais au cas qu’ils s’en excusassent,
En redoutant les premiers frais,
Ou totalement récusassent,
Ceux qui s’ensuivent ci-après
Instituë, gens de bien très,
Philippe Brunel, noble écuyer,
Et l’autre ? son voisin d’emprès,
Si est maître Jacques Raguier.
 
171
 
Et l’autre, maître Jacques James :
Trois hommes de bien et d’honneur,
Désirant de sauver leurs âmes,
Et doutant Dieu Notre Seigneur.
Plus tôt y mettraient du leur :
Que cette ordonnance ne baillent.
Point n’auront de contreroleur;
Mais à leur bon plaisir en taillent.
 
172
 
Des testaments qu’on dit le maître,
De mon fait n’aura qui në quod ;
Mais ce sera un jeune prêtre
Qui est nommé Thomas Tricot.
Volontiers busse à son écot
Et qu’il me coûtât ma cornette !
S’il sût jouer en un tripot,
Il eût de moi le Trou Perrette.
 
173
 
Quant au regard du luminaire,
Guillaume du Ru j’y commets.
Pour porter les coins du suaire,
Aux exécuteurs le remets.
Mais plus mal me font qu’oncques mais
Barbe, cheveux, pénil, sourcils.
Mal me presse ; temps désormais
Que crie à toutes gens, merci !
 

Commentaire(s)
Déposé par Cochonfucius le 24 avril 2014 à 11h27

Cérémonie pour Villon
-----------------------------

Allez, sonneurs de la commune,
Ainsi le réclame Villon :
Faites tinter le carillon
Pour consoler son infortune ;

Puis de pain mangez une tranche
Que son testament vous offrit ;
Ce sont miches valant leur prix,
Pétries de farine bien blanche.

Allez, lieutenants et gendarmes,
Faire justice aux créanciers,
Plus nombreux que vous ne pensiez
(Point n’est besoin qu’on s’en alarme).

Puis de vin buvez la carafe
Qu’il vous donne, en bon souvenir ;
Grand vin qui a de qui tenir,
Ainsi qu’il l’écrit et paraphe.

Allez, prêtres et dignitaires,
Dire pour lui une oraison ;
Et puis rentrez en vos maisons,
Villon dormira sous la terre.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrhаеrеn : Lеs Ρоrсs

Vеrhаеrеn : Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...»

Dеrèmе : «Μоn Diеu, mаdаmе, il fаut nоus соnsоlеr...»

Fаbié : Sаvоir viеillir

Sоulаrу : L’Αnсоliе

Sаmаin : Sоir : «С’еst un sоir tеndrе соmmе un visаgе dе fеmmе...»

Rоdеnbасh : Sеs уеuх

Βаudеlаirе : Βrumеs еt Ρluiеs

Vаn Lеrbеrghе : «С’еst lе prеmiеr mаtin du mоndе...»

Сhаrlеs Vаn Lеrbеrghе

Νоаillеs : J’éсris

Lа Villе dе Μirmоnt : «Ιl а plu tоut un јоur dе grisаillе еt dе brumе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Βаudеlаirе : Βrumеs еt Ρluiеs

Αubigné : Ρrièrе du sоir

Μоréаs : «Été, tоus lеs plаisirs...»

Viviеn : Lа Ρlеurеusе

Sоulаrу : Sоnnеt dе Déсеmbrе

Sсudérу : L’Hivеr

Dеrèmе : «J’аvаis tоuјоurs rêvé d’étеrnеllеs аmоurs...»

Rоdеnbасh : Lе Sоir dаns lеs vitrеs

Rоdеnbасh : «Lа lunе dаns lе сiеl nосturnе s’étаlаit...»

Fоurеst : Histоirе (lаmеntаblе еt véridiquе) d’un pоètе subјесtif еt inédit

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur L’Αthlètе (Μénаrd)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Βаnliеuеs (Μusеlli)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αpоllinаirе

De Сосhоnfuсius sur L’Αbеillе (Vаlérу)

De Lа fоuinе sur «J’аimе lа sоlitudе еt mе rеnds sоlitаirе...» (Νеrvèzе)

De ΙsisΜusе sur Соuplеs prédеstinés (Νоuvеаu)

De Lа fоuinе sur Ρâlе sоlеil d’hivеr (Lаfоrguе)

De piсh24 sur Μуrthо (Νеrvаl)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur «Unе flеur pаssаgèrе, unе vаinе pеinturе...» (Gоmbаud)

De Gаrdiеn dеs Αlbаtrоs sur Αutоmnе (Αpоllinаirе)

De piсh24 sur Sеnsаtiоn (Rimbаud)

De piсh24 sur Lе Gоût dеs lаrmеs (Rоllinаt)

De Gоrdеаuх sur Ρsеudо-sоnnеt quе lеs аmаtеurs dе plаisаntеriе fасilе (Fоurеst)

De Сhristiаn sur «Quiсоnquе, mоn Βаillеul, fаit lоnguеmеnt séјоur...» (Du Βеllау)

De ΟUSSΕΝΙ sur «Étrаngеr, је sеns bоn...» (Τоulеt)

De Сurаrе- sur Lе Сhênе еt lе Rоsеаu (Lа Fоntаinе)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs sur «Sаns sоupirеr vivrе iсi је n’аi pu...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur «L’аutоmnе suit l’été еt lа bеllе vеrdurе...» (Grévin)

De Сurаrе- sur Rеmоntrаnсе à un Ρоètе buvеur d’еаu (Соllеtеt)

De Μаrсеlinе Dеsbоrdеs- sur «Lе pеintrе qui vоudrаit аnimеr un tаblеаu...» (Αubigné)

De Rоllinаt sur Lе Ρêсhеur d’éсrеvissеs (Rоllinаt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе