(folklore) ***


La Jeune Fille


 
  Un jour que j’étais seulette,
  Seulette avec mon berger
  Ma mère est venue me dire
  Qu’il y avait du danger.
 
Comment voulez-vous que je file
Et ne puis pas toujours filer !
 
  Ma mère est venue me dire
  Qu’il y avait du danger,
  Elle ne fut plutôt partie
  Mon amant m’a embrassée.
 
Comment voulez-vous que je file
Et ne puis pas toujours filer !
 
  Elle ne fut pas plutôt partie,
  Mon amant m’a embrassée.
  Je ne l’ai point dit à ma mère,
  Je l’ai dit qu’à mon curé.
 
Comment voulez-vous que je file
Et ne puis pas toujours filer !
 
  Il m’a donné pour pénitence
  De souvent recommencer,
  Allez donc mes jeunes filles,
  En confesse à notre curé.
 
Comment voulez-vous que je file
Et ne puis pas toujours filer !
 
  Allez donc mes jeunes filles
  En confesse à notre curé,
  Il vous donnera des pénitences
  Bien faciles à pratiquer.
 
Comment voulez-vous que je file
Et ne puis pas toujours filer !
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 18 mars 2014 à 10h07

Dupanloup à Rome
---------------------------

Dupanloup n’était point le plus célibataire.
Un cardinal, chez lui ne trouvant qu’un seul lit,
Interroge une dame, et celle-ci lui dit :
« C’est (que Dieu nous bénisse) un lit communautaire. »

Le nonce au pape Pie va conter ce mystère ;
Dupanloup au courrier reçoit un bel édit
Où, par l’autorité dont il est investi,
Pie le convoque à Rome, à fins disciplinaires.

Dupanloup s’inquiéta : « Dois-je plaider coupable ? »
Par chance il rencontre un cardinal secourable
Qui dit : « Une moniale est avec Pie au pieu. »

Félix va dans la chambre et dit à Pie : « Ma femme
Envoie tous ses respects à votre noble dame. »
La nonne crie « Pour qui se prend-elle, mon Dieu ! »

[Lien vers ce commentaire]


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Viviеn : «Ô fоrmе quе lеs mаins...»

Τоulеt : Sur lа Hаltе dе сhаssе dе Vаn Lоо.

Μаrоt : Dе sоi-mêmе

Rоnsаrd : «Yеuх, qui vеrsеz еn l’âmе, аinsi quе dеuх Ρlаnètеs...»

Соppéе : «Sеptеmbrе аu сiеl légеr tасhé dе сеrfs-vоlаnts...»

Ρеllеrin : «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...»

Соrbièrе : Lе Ρоètе еt lа Сigаlе

Соrbièrе : Lа Сigаlе еt lе pоètе

Fоrt : Εn rеvеnаnt dе Sаint-Μаrtin

☆ ☆ ☆ ☆

*** : «Μа bеrgèrе Νоn légèrе...»

Rоllinаt : À l’inассеssiblе

Ρоpеlin : Lеs Сеrisеs

Сrоs : Vеrtigе

Αpоllinаirе : «Τu tе sоuviеns, Rоussеаu, du pауsаgе аstèquе...»

Vеrlаinе : «Lе sоlеil, mоins аrdеnt, luit сlаir аu сiеl mоins dеnsе...»

Dеlаruе-Μаrdrus : Ρоssеssiоn

Dеlаruе-Μаrdrus : Ρоssеssiоn

Vignу : Lеs Dеstinéеs

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Αu bоrd dе l’еаu (Sullу Ρrudhоmmе)

De Сосhоnfuсius sur «Vаguе еt nоуéе аu fоnd du brоuillаrd hiémаl...» (Sаmаin)

De Jаdis sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt mаdrigаl (Сrоs)

De Сосhоnfuсius sur L’Αubе à l’Εnvеrs (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Αquаrеllе (Ρоpеlin)

De Ιхеu.е sur À l’inассеssiblе (Rоllinаt)

De Vinсеnt sur Un Ρеintrе (Hеrеdiа)

De Lе Gаrdеur d’Οiеs sur Ρоssеssiоn Frаnçаisе (Lеvеу)

De Frаnсisсо sur Dаns l’аubеrgе fumеusе... (Jаmmеs)

De Vinсеnt sur Lа Τоur dе Νеslе (Βеrtrаnd)

De Сhristiаn sur Lézаrd (Βruаnt)

De Dаmе Sаlаmаndrе sur «J’аi pоur mаîtrеssе unе étrаngе Gоrgоnе...» (Rоnsаrd)

De Jеаn-Ρаul ΙΙΙ sur «Εllе аimаit сеuх dоnt lе gоussеt...» (Ρеllеrin)

De јеаn-pаul sur «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...» (Νоuvеаu)

De Сhristiаn sur Lа dеrnièrе rоndе (Frаnс-Νоhаin)

De Βirgittе sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

De Μаrсеlinе sur À mа bеllе lесtriсе (Βоuilhеt)

De Snоwmаn sur À Zurbаrаn (Gаutiеr)

De Саrlа Οliviеr sur Émilе Νеlligаn

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz