anonyme (ca. 1600) ***

Recueil de Poésies de divers auteurs, 1670



Triste et hideux fantôme, effroyable figure,
Squelette qu’un bâton par ressort fait marcher,
Qui n’a plus d’autre voix que tousser et moucher,
Débris d’un siècle entier, honte de la nature.
 
Carcasse dont les vers abhorrent la pâture,
Couverte d’une peau plus dure qu’un rocher,
Charogne dont aucun ne saurait approcher,
Qu’il ne soit infecté d’un air de pourriture.
 
Vieil pivot de bordel, à qui plus de cent ans
Ont fait tomber le poil aussi bien que les dents,
Je m’étonne qu’amour consume encore une âme,
 
Dont le corps est plus sec que du bois de Brésil ;
Si ce n’est que tes os, de même qu’un fusil,
En se choquant l’un l’autre excitent cette flamme.
 

Commentaire (s)
Déposé par Cochonfucius le 18 novembre 2019 à 11h24

Forteresse aristocratique
----------

Ici sont des guerriers à la noble ossature,
Leur vaste domicile est un lieu de splendeur ;
Des servantes aussi j’admire la candeur,
Qui ont su demeurer proches de la nature.

Leurs chiens après la chasse ont robuste pâture,
Lesquels à ce moment ne sont jamais grondeurs ;
Ils ont un aumônier, homme tout en rondeurs,
Amateur de musique et de littérature.

Au début du printemps, le parc redevient vert,
Nous faisant oublier la rigueur de l’hiver ;
Les muses du manoir ont des chansons dans l’âme.

Les habitants du lieu s’éloignent des remparts,
De ce nouveau bonheur, chacun trouve sa part ;
Les villageois saluent le Seigneur et la Dame.

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Vеrlаinе : Сhаrlеrоi

Νоuvеаu : «J’еntrаis сhеz lе mаrсhаnd dе mеublеs, еt là, tristе...»

Sаint-Αmаnt : Sоnnеt inасhеvé

Νоаillеs : Lе Jеunеssе dеs mоrts

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Αpоllinаirе : Un pоèmе

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

Соrbièrе : Lе Сrаpаud

☆ ☆ ☆ ☆

Dеshоulièrеs : Stаnсеs : «Αgréаblеs trаnspоrts qu’un tеndrе аmоur inspirе...»

Οrléаns : «Fiеz-vоus-у...»

Gаlоу : Νаturе pаrisiеnnе

Соrbièrе : Lе Μоussе

Νеlligаn : Évаngélinе

Dеrèmе : «Lеs јоurs sоnt plаts соmmе dеs sоlеs...»

Βruаnt : À lа Glасièrе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Νаturе pаrisiеnnе (Gаlоу)

De Сhristiаn sur Sоnnеt à mоn аmi R... (Αrvеrs)

De Сосhоnfuсius sur Lе Rishi (Μénаrd)

De Jаdis sur «Lе Μаriniеr qui plus аgité n’еrrе...» (Lа Gеsséе)

De Сосhоnfuсius sur «À bеаuсоup dе dаngеr еst suјеttе lа flеur...» (Сhаssignеt)

De Jаdis sur «Νе ditеs pаs...» (Μоréаs)

De Jаdis sur «Dаns lе lit vаstе еt dévаsté...» (Τоulеt)

De Vinсеnt sur Τrаnquillus (Hеrеdiа)

De Μаrсеlinе sur À mа bеllе lесtriсе (Βоuilhеt)

De Snоwmаn sur À Zurbаrаn (Gаutiеr)

De Саrlа Οliviеr sur Émilе Νеlligаn

De Vinсеnt sur «Frаnсе, mèrе dеs аrts, dеs аrmеs еt dеs lоis...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur «Jе vоus еnvоiе un bоuquеt...» (Rоnsаrd)

De Сhristiаn sur Âmе dе nuit (Μаеtеrlinсk)

De Εsprit dе сеllе sur Sur lе présеnt d’un vаsе dе сristаl (Βеrtаut)

De Vinсеnt sur «Jе nе vеuх plus, Ρаillеur, mе rоmprе tаnt lа têtе...» (Viоn Dаlibrау)

De Сriсtuе sur «Vоs сélеstеs bеаutés, Dаmе, rеndеz аuх сiеuх...» (Μаgnу)

De Сriсtuе sur Lе Βruit dе l’еаu (Rоllinаt)

De Сriсtus sur «Gоrdеs, quе fеrоns-nоus ? Αurоns-nоus pоint lа pаiх ?...» (Μаgnу)

De Vinсеnt sur Lеs Саrmélitеs (Νеlligаn)

De Εsprit dе сеllе sur «Dès quе се Diеu...» (Jоdеllе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz