Aubigné

(1552-1630)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes en vrac

Ô mes yeux abusés, espérance perdue...

Oui, mais ainsi qu’on voit en la guerre civile...

L’Hiver

N’a doncques pu l’amour d’une mignarde rage...

À l’éclair violent de ta face divine...

Guerre ouverte, et non point tant de subtilités...

Ores qu’on voit le ciel en cent mille bouchons...

Nous ferons, ma Diane, un jardin fructueux...

Sort inique et cruel !...

D’un outrageux combat...

Sous la tremblante courtine...

Cessez noires fureurs...

En un petit esquif éperdu, malheureux...

Sonnet au Roi

Oui, je suis proprement à ton nom immortel...

Au temps que la feuille blême...

Sus ! que mon âme donc aille servir son âme...

Quand du sort inhumain les tenailles flambantes...

Déjà la terre avait avorté la verdure...

Barbares en effet...

Je confesse, j’eus tort...

En fendant l’estomac de la Saône argentine...

Ce qui a égalé aux cheveux de la terre...

Contre la présence réelle

Jugement

Accourez au secours de ma mort violente...

Ô combien le repos devrait être plaisant...

Vertonme étant brûlé d’un feu tel que le mien...

Pressé de désespoir, mes yeux flambants je dresse...

Est-il donc vrai qu’il faut que ma vue enchantée...

Ce doux hiver...

Soupirs épars, sanglots en l’air perdus...

Mille baisers perdus, mille et mille faveurs...

On ne voit rien au ciel, en la terre pesante...

Un clairvoyant faucon en volant par rivière...

Bien que la guerre soit âpre, fière et cruelle...

Veux-tu savoir qui peut faire la vie heureuse...

Suzanne m’écoutait soupirer pour Diane...

Combattu des vents et des flots...

Sous un œil languissant et pleurant à demi...

Extase

Nos désirs sont d’amour la dévorante braise...

Ne lisez pas ces vers, si mieux vous n’aimez lire...

Prière du soir

Prière du matin

Je brûle avec mon âme...

Inscription pour une fontaine

Hardi, j’entreprendrai de te rendre éternelle...

Si je pouvais porter dedans le sein, Madame...

Par ses yeux conquérants fut tristement ravie...

Le peintre qui voudrait animer un tableau...

Ronsard si tu as su...

Quand Jodelle arriva soufflant encor sa peine...

Je sens bannir ma peur...

Quiconque sur les os des tombeaux effroyables...

Si vous voyiez mon cœur ainsi que mon visage...

Tous ceux qui ont goûté combien de morts on treuve...

J’ouvre mon estomac...

Pauvre peintre aveuglé, qu’est-ce que tu tracasse’...

Si mes vers innocents...

À longs filets de sang...

Dans le parc de Thalcy, j’ai dressé deux plançons...

Diane, ta coutume est de tout déchirer...

Vous qui avez écrit qu’il n’y a plus en terre...

Les lys me semblent noirs...

Auprès de ce beau teint, le lys en noir se change...

Miséricorde, ô Cieux, ô Dieux impitoyables...

Au tribunal d’amour, après mon dernier jour...

Puisque le corps blessé, mollement étendu...

 


 
Auprès de ce beau teint, le lys en noir se change,
Le lait en basané auprès de ce beau teint,
Du cygne la blancheur auprès de vous s’éteint,
Et celle du papier où est votre louange.
 
[...]

[lire le poème...]


 
Miséricorde, ô Cieux, ô Dieux impitoyables,
Épouvantables flots, ô vous, pâles frayeurs
Qui même avant la mort faites mourir les cœurs,
En horreur, en pitié voyez ces misérables !
 
[...]

[lire le poème...]


Au tribunal d’amour, après mon dernier jour,
Mon cœur sera porté diffamé de brûlures,
Il sera exposé, on verra ses blessures,
Pour connaître qui fit un si étrange tour,
 
À la face et aux yeux de la Céleste Cour
[...]

[lire le poème...]


On ne voit rien au ciel, en la terre pesante,
Au feu, en l’eau, à l’air, qu’en le considérant
Mon esprit affligé n’aille se martyrant,
Et mon âme sur soi cruellise insolente,
 
Quand une âme céleste, une paresse lente
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Lоuÿs : Lеs Sоins јаlоuх

Βоuilhеt : À unе fеmmе

Τristаn L’Hеrmitе : Lа Βеllе еn dеuil

Rоdеnbасh : Vеilléе dе glоirе

Rоdеnbасh : Rеnоnсеmеnt

Rоdеnbасh : Sоlitudе

Βеrtrаnd : Sоnnеt : «À lа Rеinе dеs Frаnçаis...»

Lоrrаin : Déсаdеnсе

Lоrrаin : Αbаndоnnéе

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

☆ ☆ ☆ ☆

Αrvеrs : Sоnnеt à mоn аmi R...

Βоuilhеt : Vеrs à unе fеmmе

Lа Fоntаinе : Lе Сосhоn, lа Сhèvrе еt lе Μоutоn

Lа Сеppèdе : «Vоiсi l’hоmmе, ô mеs уеuх, quеl оbјеt déplоrаblе...»

Lа Сеppèdе : «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...»

Lаfоrguе : L’hivеr qui viеnt

Vаuquеlin dеs Yvеtеаuх : «Αvесquеs mоn аmоur nаît l’аmоur dе сhаngеr...»

Βruаnt : Fаntаisiе tristе

Βеrtrаnd : Lа Rоndе sоus lа сlосhе

Ρоpеlin : Τurеlаirе, turеlurе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Frаnçоis Соppéе

De Сосhоnfuсius sur À unе fеmmе (Βоuilhеt)

De Сосhоnfuсius sur Lа Βеllе еn dеuil (Τristаn L'Hеrmitе)

De Μаdаmе_Βrigittе- sur Vеrs à unе fеmmе (Βоuilhеt)

De Сurаrе- sur «Vоiсi l’hоmmе, ô mеs уеuх, quеl оbјеt déplоrаblе...» (Lа Сеppèdе)

De Εsprit dе сеllе sur «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...» (Lа Сеppèdе)

De Jаllе dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Wоtаn dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lа Rоndе sоus lа сlосhе (Βеrtrаnd)

De Βаilеу sur Соntrе Sаbidius : «D’un gâtеаu trоp brûlаnt...» (Dubоs)

De Jеhаn sur Соnsеil (Βаnvillе)

De Jеhаn sur Lа Μоrt еt lе Μаlhеurеuх. Lа Μоrt еt lе Βûсhеrоn (Lа Fоntаinе)

De Jеhаn sur Εn јustiсе dе pаiх (Rоllinаt)

De Jеhаn sur Μаtеlоts (Соrbièrе)

De Сurаrе- sur L’Αmbitiоn tаnсéе (Τristаn L'Hеrmitе)

De Βlоndеl sur Τеrrе dе Frаnсе (Fаbié)

De Τоrсhоnfuсius sur Lе Сосhоn, lа Сhèvrе еt lе Μоutоn (Lа Fоntаinе)

De Lilith sur «Ô Déеssе, qui pеuх аuх prinсеs égаlеr...» (Du Βеllау)

De Μаlеpеur sur «Jе plаntе еn tа fаvеur сеt аrbrе dе Суbèlе...» (Rоnsаrd)

De Сliеnt sur Sоnnеt du huit févriеr 1915 (Αpоllinаirе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz