Antoine de Bertin

(1752-1790)

Recueil complet

1780 : Les Amours

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

L’Absence

À Catilie : Dans la contrainte et les alarmes...

À Catilie : Me voici dans le froid séjour...

À Catilie : Quand ton ami se désespère...

À Catilie : Va, ne crains pas que je l’oublie...

Adieux à une terre qu’on était sur le point de vendre

À Eucharis : Deux fois, j’ai pressé votre sein...

À Eucharis : Du nom qui pare mes écrits...

À Eucharis : Est-ce bien vous qui m’écrivez...

À Eucharis : Il fut un temps où vos lettres fidèles...

À Eucharis : Le Ciel, hélas ! veut venger mes injures...

À Eucharis : Ne crains pas qu’à mes côtés...

À Eucharis : Oui, tout Paris sait ta noirceur...

À Eucharis : Que me sert aujourd’hui...

À Eucharis : Que peut demander aux Dieux...

À Eucharis : Qui t’aimera jamais comme je t’aime ?...

À Eucharis : Qui ? Moi ! J’ai pu d’un air farouche...

À Eucharis : Si les vents, la pluie et la foudre...

Ah ! c’en est trop...

Ainsi, lorsque, plongé dans ma douleur mortelle...

À la même : Du fracas de la ville...

À la même : Songes-y bien, ma bergère...

À l’amour

À M. le Chevalier de P**

À M. le Comte de P**

À M. le Vicomte de B** B**

À ma muse

À un ami : Ah ! c’en est trop...

À un rival

Aux manes d’Eucharis

 

Les Baisers

Brisons cette lyre inutile :...

 

C’en est fait, et mon âme émue...

C’est assez d’une faible lyre...

 

Dans la contrainte et les alarmes...

Le Départ

Deux fois, j’ai pressé votre sein...

Du fracas de la ville...

Du nom qui pare mes écrits...

 

Elle est à moi ! Divinités du Pinde...

Éloge de la campagne

Est-ce bien vous qui m’écrivez...

 

Il fut un temps où vos lettres fidèles...

 

Les Jardins du Petit Trianon

Je chantais les combats : étranger au Parnasse...

Je n’ai plus d’Eucharis ! Que m’importe la vie ?...

Je vous revois, ombrage solitaire...

 

Le Ciel, hélas ! veut venger mes injures...

 

La Méridienne

Mes pleurs ne coulaient plus ; mes yeux...

Me voici dans le froid séjour...

La Moisson

 

Ne crains pas qu’à mes côtés...

 

Oui, c’en est fait : je demeure en ces lieux ;...

Oui, tout Paris sait ta noirceur...

Oui ! que des Dieux vengeurs l’implacable courroux...

 

Portrait d’Eucharis

Pourquoi reprocher à ma lyre...

 

Quand je perdais les plus beaux de mes jours...

Quand ton ami se désespère...

Que me sert aujourd’hui...

Que peut demander aux Dieux...

Qui t’aimera jamais comme je t’aime ?...

Qui ? Moi ! J’ai pu d’un air farouche...

 

Si les vents, la pluie et la foudre...

Songes-y bien, ma bergère...

Sur le mariage de Catilie

 

Va, ne crains pas que je l’oublie...

La Veillée

La Vendange

Les Voyages

 
À Eucharis


 
Si les vents, la pluie et la foudre,
La nuit, sous un ciel orageux,
Menacent de réduire en poudre
Nos toits ébranlés dans leurs jeux,
Tu te rapproches, tu me presses ;
Je sens tes membres agités :
Et, triste au sein des voluptés,
« De nos innombrables caresses,
« Les Dieux, dis-tu, sont irrités. »
[...]

[lire le poème...]

À Eucharis


 
          Qui ? Moi ! J’ai pu d’un air farouche
      Te repousser dans mon emportement ?
J’ai pu meurtrir tes bras, noircir ton cou charmant,
Et blesser sans pitié les roses de ta bouche ?
[...]

[lire le poème...]

À Eucharis


 
          Est-ce bien vous qui m’écrivez,
          Vous qui seule avez fait ma peine,
Et dont mes tristes yeux, de larmes abreuvés,
N’ont pu long-temps fléchir ni désarmer la haine ?
[...]

[lire le poème...]


Oui, c’en est fait : je demeure en ces lieux ;
Je borne ici ma course vagabonde.
De ces longs pins le deuil religieux
Convient hélas ! à ma douleur profonde.
Tranquille, au loin, je n’entends sous les cieux
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μilоsz : Τоus lеs Μоrts sоnt ivrеs...

Swаrth : Lеs Αrtistеs

Rоllinаt : Lа Jumеnt Zizi

Αrvеrs : «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...»

Dоnnау : Lаmеntо du trоmpé

Ρоpеlin : Viеuх mаrin, viеil аrtistе

Ρоpеlin : Viеuх mаrin, viеil аrtistе

Ρеllеrin : Lа grоssе dаmе сhаntе...

Βаudеlаirе : Lе Соuсhеr du Sоlеil rоmаntiquе

Αpоllinаirе : Dаns lе јаrdin d’Αnnа

☆ ☆ ☆ ☆

Hеrоld : Lа Саthédrаlе

Rоllinаt : L’Étоilе du fоu

Lа Villе dе Μirmоnt : «Νоvеmbrеs pluviеuх, tristеs аu bоrd dеs flеuvеs...»

Hеrоld : Lа Саthédrаlе

Vаuсаirе : «Hоrs lа dоulеur, l’аmоur nе dоnnе pаs grаnd-сhоsе...»

Swаrth : Αu lесtеur

Suаrès : Μеssаgе dе Ρâris

Lа Βоétiе : «Се јоurd’hui, du sоlеil lа сhаlеur аltéréе...»

Rоllinаt : Lе Τunnеl

Ρiсаrd : Lе Τrоublе

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «J’аvаis lоngtеmps еrré pаr lеs sоmbrеs désеrts...» (Hаbеrt)

De Сосhоnfuсius sur Rêvе : «Jе nе puis m’еndоrmir ; је sоngе...» (Lаfоrguе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Diаblе dаns lа nuit (Fоrt)

De Сliеnt sur Sоnnеt du huit févriеr 1915 (Αpоllinаirе)

De Fоurmi sur Lе Τunnеl (Rоllinаt)

De Julеs dе Βlаnсhеmоrt sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Jеаn dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Αlаntе-Limа sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Ρrivаt d'Αnglеmоnt)

De Νаrсissе Hérоn sur «Соmbiеn durеrоnt nоs аmоurs ?...» (Βаudеlаirе)

De Νiсhоlаs nеwmаn sur Frаnсis Jаmmеs

De Αmigо* sur Dаns lе јаrdin d’Αnnа (Αpоllinаirе)

De Μаlvinа sur «Quаnd l’оmbrе mеnаçа dе lа fаtаlе lоi...» (Μаllаrmé)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur Lеs Ρоrсs : «Αvес lеurs grоins...» (Vеrhаеrеn)

De gаutiеr sur Lеs Αssis (Rimbаud)

De Lа Μusérаntе sur L’Éсhеllе (Αutrаn)

De Didiеr СΟLΡΙΝ sur «Αmоur, је nе mе plаins dе l’оrguеil еndurсi...» (Rоnsаrd)

De Μаriа sur «Αprès unе јоurnéе dе vеnt...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur «Αu prеmiеr trаit, quе mоn œil rеnсоntrа...» (Τуаrd)

De vinсеnt sur «Ν’еs-tu lаssе, аussi, dе rêvеr d’hiеr ?...» (Viеlé-Griffin)

De Vinсеnt sur Lа Grеnоuillе blеuе (Fоrt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz