Antoine de Bertin

(1752-1790)

Recueil complet

1780 : Les Amours

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

L’Absence

À Catilie : Dans la contrainte et les alarmes...

À Catilie : Me voici dans le froid séjour...

À Catilie : Quand ton ami se désespère...

À Catilie : Va, ne crains pas que je l’oublie...

Adieux à une terre qu’on était sur le point de vendre

À Eucharis : Deux fois, j’ai pressé votre sein...

À Eucharis : Du nom qui pare mes écrits...

À Eucharis : Est-ce bien vous qui m’écrivez...

À Eucharis : Il fut un temps où vos lettres fidèles...

À Eucharis : Le Ciel, hélas ! veut venger mes injures...

À Eucharis : Ne crains pas qu’à mes côtés...

À Eucharis : Oui, tout Paris sait ta noirceur...

À Eucharis : Que me sert aujourd’hui...

À Eucharis : Que peut demander aux Dieux...

À Eucharis : Qui t’aimera jamais comme je t’aime ?...

À Eucharis : Qui ? Moi ! J’ai pu d’un air farouche...

À Eucharis : Si les vents, la pluie et la foudre...

Ah ! c’en est trop...

Ainsi, lorsque, plongé dans ma douleur mortelle...

À la même : Du fracas de la ville...

À la même : Songes-y bien, ma bergère...

À l’amour

À M. le Chevalier de P**

À M. le Comte de P**

À M. le Vicomte de B** B**

À ma muse

À un ami : Ah ! c’en est trop...

À un rival

Aux manes d’Eucharis

 

Les Baisers

Brisons cette lyre inutile :...

 

C’en est fait, et mon âme émue...

C’est assez d’une faible lyre...

 

Dans la contrainte et les alarmes...

Le Départ

Deux fois, j’ai pressé votre sein...

Du fracas de la ville...

Du nom qui pare mes écrits...

 

Elle est à moi ! Divinités du Pinde...

Éloge de la campagne

Est-ce bien vous qui m’écrivez...

 

Il fut un temps où vos lettres fidèles...

 

Les Jardins du Petit Trianon

Je chantais les combats : étranger au Parnasse...

Je n’ai plus d’Eucharis ! Que m’importe la vie ?...

Je vous revois, ombrage solitaire...

 

Le Ciel, hélas ! veut venger mes injures...

 

La Méridienne

Mes pleurs ne coulaient plus ; mes yeux...

Me voici dans le froid séjour...

La Moisson

 

Ne crains pas qu’à mes côtés...

 

Oui, c’en est fait : je demeure en ces lieux ;...

Oui, tout Paris sait ta noirceur...

Oui ! que des Dieux vengeurs l’implacable courroux...

 

Portrait d’Eucharis

Pourquoi reprocher à ma lyre...

 

Quand je perdais les plus beaux de mes jours...

Quand ton ami se désespère...

Que me sert aujourd’hui...

Que peut demander aux Dieux...

Qui t’aimera jamais comme je t’aime ?...

Qui ? Moi ! J’ai pu d’un air farouche...

 

Si les vents, la pluie et la foudre...

Songes-y bien, ma bergère...

Sur le mariage de Catilie

 

Va, ne crains pas que je l’oublie...

La Veillée

La Vendange

Les Voyages

 
À un rival


 
Tu ris, dans ta barbare ivresse,
Des maux qu’endure mon amour :
Objet des caprices d’un jour,
Triomphe, insulte à ma détresse ;
Triomphe, crois-moi : le temps presse ;
Demain ta crédule tendresse
Gémira peut-être à son tour.
Crois-tu déjà que l’infidèle
Pour toi parfume ses cheveux ?
On sait quel jeune ambitieux
Est en secret préféré d’elle.
[...]

[lire le poème...]

La Veillée


 
          J’avais signalé ma tendresse ;
L’amour applaudissait ; j’étais égal aux Dieux.
Accablé de langueurs, de fatigue et d’ivresse,
          Entre les bras de ma maîtresse
      Le doux sommeil avait fermé mes yeux.
[...]

[lire le poème...]

Aux manes d’Eucharis


 
Depuis que tu n’es plus, depuis que je te pleure,
Le soleil a fini, recommencé son tour :
          Je puis enfin vers ta demeure
Tourner mes tristes yeux lassés de voir le jour.
Ô toi, jadis l’objet du plus ardent amour,
[...]

[lire le poème...]


Oui, c’en est fait : je demeure en ces lieux ;
Je borne ici ma course vagabonde.
De ces longs pins le deuil religieux
Convient hélas ! à ma douleur profonde.
Tranquille, au loin, je n’entends sous les cieux
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Jаmmеs : Ρrièrе pоur dеmаndеr unе étоilе

Hеrеdiа : Épigrаmmе funérаirе

Rоnsаrd : «L’аutrе јоur quе ј’étаis sur lе hаut d’un dеgré...»

Hugо : «Ιl lui disаit : Vоis-tu, si tоus dеuх nоus pоuviоns...»

Riсhеpin : Lа Flûtе

Lа Fоntаinе : Lа Сigаlе еt lа Fоurmi

Οrléаns : «Lе tеmps а lаissé sоn mаntеаu...»

Μаrоt : Dе sоi-mêmе

Rоnsаrd : «Μignоnnе, аllоns vоir si lа rоsе...»

Rоnsаrd : «Quаnd vоus sеrеz biеn viеillе, аu sоir à lа сhаndеllе...»

☆ ☆ ☆ ☆

Αpоllinаirе : «Αmi, је vоus éсris du fоnd d’unе саntinе...»

Jаmmеs : Lе pаuvrе сhiеn

Ρоnсhоn : Сhаnsоn dе lа Μоrt

Sаmаin : Lеs Sirènеs

Lаfоrguе : Fаrсе éphémèrе

Νоuvеаu : «Si nоus étiоns mоrts quаnd nоus étiоns mômеs...»

Lаutréаmоnt : «Unе pоtеnсе s’élеvаit sur lе sоl...»

Flаuх : Lеs Jеunеs Fillеs dе Stосkhоlm

Lоrrаin : Sеignеurs

Μаеtеrlinсk : «Lеs trоis sœurs оnt vоulu mоurir ...»

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur «Ρоur vоus sеrvir...» (Vоiturе)

De Сосhоnfuсius sur Lеs Τrаins (Vеrhаеrеn)

De Jаdis sur «Μаis qui vоus mеut, Sеignеur, dе sоrtir à сеttе hеurе...» (Lа Сеppèdе)

De Сосhоnfuсius sur «Сеlui qui dе plus près аttеint lа déité...» (Du Βеllау)

De Τhundеrbird sur Αrums dе Ρаlеstinе (Viviеn)

De Jаdis sur Соrs dе сhаssе (Αpоllinаirе)

De Сосhоnfuсius sur «Ρаssаnts, nе сhеrсhеz plus dеssоus l’Οrquе infеrnаl...» (Νuуsеmеnt)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Сhristiаn sur Αu lесtеur (Μurgеr)

De Τhundеrbird sur «Εntrе tоus lеs hоnnеurs dоnt еn Frаnсе еst соnnu...» (Du Βеllау)

De Αrсhivistе sur Lе Μénétriеr (Μеrrill)

De Vinсеnt sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Un mаndаrin sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Сurаrе- sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

De Εsprit dе сеllе sur «L’оisеаu dоnt l’Αrаbiе а fаit si grаndе fêtе...» (Lа Сеppèdе)

De Un lесtеur sur «L’аrbrе qui mеt à сrоîtrе, а lа plаntе аssuréе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Sur unе Сhutе саuséе pаr un béliеr (Соllеtеt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz