Tristan Corbière

(1845-1875)

Recueil complet

1873 : Les Amours jaunes

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À la douce amie

À la mémoire de Zulma

À l’Éternel Madame

À l’Etna

À ma jument Souris

À mon chien Pope

À mon cotre Le Négrier

Après la pluie

À une Camarade

À une demoiselle

À une Rose

À un Juvénal de lait

Aurora

Au vieux Roscoff

 

La Balancelle

Bambine

Bohème de chic

Bonne fortune et fortune

Bonsoir

Le Bossu Bitor

 

Cap’taine Ledoux

Ça ?

Chanson en si

Chapelet

La Cigale et le poète

Le Convoi du pauvre

Le Crapaud

Cris d’aveugle

 

Déclin

Décourageux

Déjeuner de soleil

Do, l’enfant, do...

Donc Madame, une nuit, un jour que j’étais ivre...

Le Douanier

Duel aux camélias

 

Elizir d’Amor

Épitaphe

 

Féminin singulier

Femme

Le Fils de Lamartine et de Graziella

La Fin

Fleur d’Art

Frère et sœur jumeaux

 

Gente dame

La Goutte

Grand Opéra

Guitare

 

Heures

Hidalgo !

 

Idylle coupée

Insomnie

I Sonnet, avec la manière de s’en servir

 

Laisser-courre

Lettre du Mexique

Libertà

Litanie du sommeil

Litanie

 

Male-fleurette

Matelots

Mirliton

Moi ton amour ? — Jamais ! — Je fesais du théâtre...

Le Mousse

 

Nature morte

Le Naufrageur

Le Novice en partance

 

Parade

Paria

Paris diurne

Paris nocturne

Paris

La pastorale de Conlie

Pauvre garçon

Paysage mauvais

Petit coucher

Petit mort pour rire

Le Phare

Pièce à carreaux

Pierrot pendu

La Pipe au poète

Le Poète contumace

Le Poète et la Cigale

Point n’ai fait un tas d’océans...

Portes et fenêtres

Pudentiane

 

La Rapsode foraine et le Pardon de Sainte-Anne

Rapsodie du sourd

Le Renégat

Rescousse

Rondel

 

Saint Tupetu

Soneto a Napoli

Sonnet à Sir Bob

Sonnet de nuit

Sonnet posthume

Sous un portrait de Corbière

Steam-Boat

 

Toit

 

Une mort trop travaillée

Un jeune qui s’en va

Un riche en Bretagne

 

Veder Napoli poi mori

Vendetta

Vénerie

Vésuves et Cie

 
Saint Tupetu

de
tu-pe-tu


C’est au pays de Léon. — Est une petite chapelle à saint Tupetu. (En breton : D’un côté ou de l’autre.)
Une fois l’an, les croyants — fatalistes chrétiens — s’y rendent en pèlerinage, afin d’obtenir, par l’entremise du Saint, le dénoûment fatal de toute affaire nouée : la délivrance d’un malade tenace ou d’une vache pleine ; ou, tout au moins, quelque signe de l’avenir : tel que c’est écrit là-haut. — Puisque cela doit être, autant que cela soit de suite... d’un côté ou de l’autre — Tu-pe-tu. [...]

[lire le poème...]

Cris d’aveugle


 


 
    L’œil tué n’est pas mort
    Un coin le fend encor
Encloué je suis sans cercueil
On m’a planté le clou dans l’œil
    L’œil cloué n’est pas mort
    Et le coin entre encor
 
    Deus misericors
    Deus misericors
Le marteau bat ma tête en bois
Le marteau qui ferra la croix
[...]

[lire le poème...]

À l’Éternel Madame


 
Mannequin idéal, tête-de-turc du leurre,
Éternel Féminin !... repasse tes fichus ;
Et viens sur mes genoux, quand je marquerai l’heure,
Me montrer comme on fait chez vous, anges déchus.
 
[...]

[lire le poème...]

À une Rose


 
Rose, rose-d’amour vannée,
    Jamais fanée,
Le rouge-fin est ta couleur,
    Ô fausse-fleur !
 
Feuille où pondent les journalistes
    Un fait-divers,
Papier-Joseph, croquis d’artistes :
    — Chiffres ou vers —
 
Cœur de parfum, montant arôme
    Qui nous embaume...
Et ferait même avec succès,
    Après décès ;
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Fiеfmеlin : «Се Μоndе, соmmе оn dit, еst unе саgе à fоus...»

Сосtеаu : Βаttеriе

Μilоsz : Lе Соnsоlаtеur

Lа Villе dе Μirmоnt : «Lа mеr еst infiniе еt mеs rêvеs sоnt fоus...»

Vеrlаinе : Сrоquis pаrisiеn

Fоurеst : Sоuvеnir оu аutrе rеpаs dе fаmillе

Μаgnу : «Βiеnhеurеuх sоit lе јоur, еt lе mоis, еt l’аnnéе...»

Rоnsаrd : «Αmоur еst sаns miliеu, с’еst unе сhоsе ехtrêmе...»

Régniеr : Épitаphе

Vеrlаinе : «Ιl plеurе dаns mоn сœur...»

Vеrlаinе : «Lе сiеl еst, pаr-dеssus lе tоit...»

Vеrlаinе : Сhаnsоn d’аutоmnе

☆ ☆ ☆ ☆

Dеspоrtеs : «Rесhеrсhе qui vоudrа lеs аppаrеnts hоnnеurs...»

Μеndès : Sоrоr dоlоrоsа

Rоnsаrd : «Μignоnnе, lеvеz-vоus, vоus êtеs pаrеssеusе...»

Hауеm-Grеgh : Jеunеs fillеs

Fоurеst : Βаllаdе еn l’hоnnеur dе lа fаmillе Τrоulоуаuх

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Lе Rishi (Μénаrd)

De Сосhоnfuсius sur «Се Μоndе, соmmе оn dit, еst unе саgе à fоus...» (Fiеfmеlin)

De Сurаrе- sur «Ô fоrmе quе lеs mаins...» (Viviеn)

De Jаdis sur Lа nеigе еst tristе (Riсhеpin)

De Сurаrе- sur Épitаphе (Νоuvеаu)

De Jаdis sur Vitrаil (Hеrеdiа)

De Сосhоnfuсius sur Ρrièrе (Νоuvеаu)

De Сосhоnfuсius sur «Εstоurnеаu, је nе puis аimеr unе puсеllе...» (Βrаntômе)

De Сurаrе- sur Μаzurkа (Νеlligаn)

De Τhundеrbird sur «Dе vоir mignоn du Rоi un соurtisаn hоnnêtе...» (Du Βеllау)

De Τhundеrbird sur Sur l’аrс-еn-сiеl (Drеlinсоurt)

De Τhundеrbird sur L’Αngе pâlе (Rоllinаt)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Hélаs ! mеs tristеs уеuх sоnt сhаngés еn fоntаinеs...» (Βirаguе)

De Сhristiаn sur Αu lесtеur (Μurgеr)

De Αrсhivistе sur Lе Μénétriеr (Μеrrill)

De Vinсеnt sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Αdа еn Hérаldiе sur Αntоinе еt Сléоpâtrе (Hеrеdiа)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lе Суgnе (Vаlérу)

De Un аutrе fаbulistе sur Lе Соrbеаu еt lе Rеnаrd (Lа Fоntаinе)

De Εsprit dе сеllе sur «À lа nuе ассаblаntе tu...» (Μаllаrmé)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz