Charles Cros

(1842-1888)

Recueils (ou ensembles) complets

1873 : Le Coffret de santal (revu en 1879)

1908 : Le Collier de griffes (posthume)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À grand-papa

À la mémoire de Gambetta

À la plus belle

Almanach

À M. Haussmann

À Madame ***

À ma femme endormie

Aquarelle

L’Archet

À travers la forêt des spontanéités...

À tuer

Au café

Au milieu du sang, au milieu du feu...

À une attristée d’ambition

À une chatte

À une jeune fille

À un Page bleu de la Reine Ysabeau

Au plus grand nombre je déplais...

Aux femmes

Aux imbéciles

Avec un ruban peint

Avenir

 

Ballade de la ruine

Ballade des mauvaises personnes

Ballade des souris

Ballade du dernier amour

Banalité

Bénédiction

Berceuse : Endormons-nous, petit chat noir...

Berceuse : Il y a une heure bête...

Bibelots d’emplois incertains...

Bien que Parisienne en tous points, vous avez...

La Blessée

Bois frissonnants, ciel étoilé...

Bonne fortune

Brave homme

Le But

 

Le Caillou mort d’amour

Caresse

Ceux qui dédaignent les amours...

Chanson de la côte

La Chanson de la plus belle femme

Chanson de route Arya

La Chanson des Hydropathes

Chanson des peintres

Chanson des sculpteurs

Chant éthiopien

Cœur simple

Coin de tableau

Comme tu souffres, mon pays...

Conclusion

Conquérant

Conseil

Le Crapaud

Croquis de dos

Croquis d’hospitalité

Croquis

Cueillette

 

La Dame en pierre

Dans la clairière

Délabrement

Déserteuses

Destinée

Diamant enfumé : Folle d’abord...

Diamant enfumé : Il est des diamants aux si rares lueurs...

Distrayeuse

Don Juan

Drame

 

École buissonnière

Effarement

Elle s’est endormie un soir, croisant ses bras...

En cour d’assises

Endormons-nous, petit chat noir...

Époque perpétuelle

L’Été

Évocation

Excuse

Exquis musicien, devant son chevalet...

 

Fiat Lux

Le Fleuve

Folle d’abord...

 

Gagne-petit

Galatée et Pygmalion

Les Gens de lettres

 

Le Hareng Saur

L’Heure froide

Heures sereines

L’Heure verte

Hiéroglyphe

 

Ignorante ou plutôt dédaigneuse des maux...

Il est des diamants aux si rares lueurs...

Il y a des moments où les femmes sont fleurs...

Il y a la fleur, il y a la femme...

Il y a une heure bête...

Indignation

In morte vita

Inscription

Insomnie

Insoumission

Intérieur

 

Je crois que Mantegna vous a faite en peinture...

Je ne vous ferai pas de vers...

Je sais faire des vers perpétuels. Les hommes...

Je suis un homme mort depuis plusieurs années...

Jeune homme

Je voudrais, en groupant des souvenirs divers...

Le Journal de l’avenir

Jours d’épreuve

J’ai bâti dans ma fantaisie...

J’ai peur de la femme qui dort...

 

Les Langues

La robe de laine a des tons d’ivoire...

Lassitude

Le casque de velours, qui de plumes s’égaie...

Lendemain

Lento

Le rossignol se plaint dans la ramure noire...

Les saphirs durs et froids, voilés par la buée...

Liberté

Lilas

Li-taï-pé

L’aurore naît et la mort vient...

 

Madrigal : Mes vers, sur les lames d’ivoire...

Madrigal viol

Madrigal

Malgré tout

Matin

Maussaderie

Mémento

Mes vers, sur les lames d’ivoire...

Le Meuble

Moi, je vis la vie à côté...

Morale : Orner le monde avec son corps, avec son âme...

Morale : Sur des chevaux de bois enfiler des anneaux...

 

Noceur

Nocturne : Bois frissonnants, ciel étoilé...

Nocturne : Le rossignol se plaint dans la ramure noire...

Novembre

 

L’Orgue

Orner le monde avec son corps, avec son âme...

 

Paquita

Paroles d’un miroir à une belle dame

Paroles perdues

Paysage

Phantasma

Pituite

Plainte

Pluriel féminin

Possession

Préface : Au plus grand nombre je déplais...

Préface : Bibelots d’emplois incertains...

Profanation

Promenade

Le Propriétaire

 

Quatorze vers à Victor Hugo

Les Quatre Saisons

 

Rancœur lasse

Réconciliation

Rendez-vous

Réponse

Résipiscence

Rêve

Révolte

Romance

Ronde flamande

Roses et muguets

 

Sachant qu’Elle est futile, et pour surprendre à l’aise...

Saint Sébastien

Scène d’atelier : Exquis musicien, devant son chevalet...

Scène d’atelier : Sachant qu’Elle est futile, et pour surprendre à l’aise...

Scherzo

La Science de l’amour

Six tercets

Soir éternel

Soir

Songe d’été

Sonnet : À travers la forêt des spontanéités...

Sonnet : Bien que Parisienne en tous points, vous avez...

Sonnet : Ignorante ou plutôt dédaigneuse des maux...

Sonnet : Il y a des moments où les femmes sont fleurs...

Sonnet : Je crois que Mantegna vous a faite en peinture...

Sonnet : Je ne vous ferai pas de vers...

Sonnet : Je sais faire des vers perpétuels. Les hommes...

Sonnet : Je voudrais, en groupant des souvenirs divers...

Sonnet : J’ai bâti dans ma fantaisie...

Sonnet : J’ai peur de la femme qui dort...

Sonnet : La robe de laine a des tons d’ivoire...

Sonnet : Les saphirs durs et froids, voilés par la buée...

Sonnet : Moi, je vis la vie à côté...

Sonnet : Vent d’été, tu fais les femmes plus belles...

Sonnet à Mme Fanny A. P.

Sonnet astronomique

Sonnet cabalistique

Sonnet d’Oaristys

Sonnet madrigal

Sonnet métaphysique

Souvenir d’avril

Sultanerie

Supplication

Sur des chevaux de bois enfiler des anneaux...

Sur la femme

Sur un éventail

Sur un miroir

 

Tableau de sainteté

Tableau

Tant pis pour la vertu ! Polichinelle ivrogne...

Testament

Toute la semaine

Transition

Triolets fantaisistes

Trois quatrains : Au milieu du sang, au milieu du feu...

Trois quatrains : Le casque de velours, qui de plumes s’égaie...

Tsigane

 

Un immense désespoir...

 

Le Vaisseau-piano

Valse

Vanité sous-marine

Vent d’été, tu fais les femmes plus belles...

Vers amoureux

Vertige

La Vie idéale

Villégiature

La Vision du grand canal royal des Deux Mers

Vision

Vocation

Vue sur la cour

 
Sonnet


 
La robe de laine a des tons d’ivoire
Encadrant le buste, et puis, les guipures
Ornent le teint clair et les lignes pures,
Le rire à qui tout sceptique doit croire.
 
[...]

[lire le poème...]

Époque perpétuelle


 
Inscriptions cunéiformes,
Vous conteniez la vérité ;
On se promenait sous des ormes,
En riant aux parfums d’été ;
 
Sardanapale avait d’énormes
Richesses, un peuple dompté,
Des femmes aux plus belles formes,
Et son empire est emporté !
 
Emporté par le vent vulgaire
Qu’amenaient pourvoyeurs, marchands,
[...]

[lire le poème...]

À ma femme endormie


 
Tu dors en croyant que mes vers
Vont encombrer tout l’univers
De désastres et d’incendies ;
Elles sont si rares pourtant
Mes chansons au soleil couchant
Et mes lointaines mélodies.
 
Mais si je dérange parfois
La sérénité des cieux froids,
Si des sons d’acier et de cuivre
Ou d’or, vibrent dans mes chansons,
[...]

[lire le poème...]

À la plus belle


 
Nul ne l’a vue et, dans mon cœur,
Je garde sa beauté suprême ;
(Arrière tout rire moqueur !)
Et morte, je l’aime, je l’aime.
 
J’ai consulté tous les devins,
Ils m’ont tous dit : « C’est la plus belle ! »
Et depuis j’ai bu tous les vins
Contre la mémoire rebelle.
 
Oh ! ses cheveux livrés au vent !
Ses yeux, crépuscule d’automne !
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μussеt : À Μаdеmоisеllе ***

Αutrаn : Un début

Fоurеst : Un hоmmе

Αutrаn : Εugéniе dе Guérin

Sаint-Ρоl-Rоuх : Lа Саrаfе d’еаu purе

Μilоsz : Sуmphоniе dе nоvеmbrе

Jаmmеs : Guаdаlupе dе Αlсаrаz

Νеrvаl : Vеrs dоrés

Hugо : Sаisоn dеs sеmаillеs — Lе Sоir

Βirаguе : «Un pоil blоnd еnlасé dе pеrlеs à l’еntоur...»

☆ ☆ ☆ ☆

Lа Fоntаinе : Lе Viеillаrd еt l’Ânе

Μаrоt : Αu rоi dе Νаvаrrе : «Μоn sесоnd Rоi, ј’аi unе hаquеnéе...»

Sаint-Ρаvin : À un sоt аbbé dе quаlité

Rоnsаrd : «Μignоnnе, lеvеz-vоus, vоus êtеs pаrеssеusе...»

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis né dаns un pоrt еt dеpuis mоn еnfаnсе...»

Μаrоt : À Αntоinе : «Si tu еs pаuvrе...»

Fоurеst : Jаrdins d’аutоmnе

Jаmmеs : Αvес tоn pаrаpluiе

Саrсо : Ιntériеur : «Dеs vоуоus étеints pаr lа nосе...»

Rоnsаrd : «Jе vоуаis, mе соuсhаnt, s’étеindrе unе сhаndеllе...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lа Vаguе еt lа Сlосhе (Соppéе)

De Сurаrе- sur Lеs Rеmоrds (Lоuÿs)

De Сurаrе- sur Un début (Αutrаn)

De Сосhоnfuсius sur Un hоmmе (Fоurеst)

De Сосhоnfuсius sur À un sоt аbbé dе quаlité (Sаint-Ρаvin)

De Ιsis Μusе sur Lа grоssе dаmе сhаntе... (Ρеllеrin)

De Сurаrе- sur «Si ј’étаis dаns un bоis pоursuivi d’un liоn...» (Viаu)

De Dаmе dе flаmmе sur Сhаnsоn dе lа mélаnсоliе (Fоrt)

De Jаdis sur «Lе brоuillаrd indоlеnt dе l’аutоmnе еst épаrs.....» (Rоdеnbасh)

De Μiсhеl sur L’Hоrlоgе : «Lеs Сhinоis vоiеnt l’hеurе dаns l’œil dеs сhаts...» (Βаudеlаirе)

De Xi’аn sur Lе Μаuvаis Μоinе (Βаudеlаirе)

De Xi’Αn sur Εn Αrlеs. (Τоulеt)

De Rоgеr СΟURΤΟΙS sur Villе dе Frаnсе (Régniеr)

De Vinсеnt sur «Jе vоudrаis, si mа viе étаit еnсоrе à fаirе...» (Vеrlаinе)

De Jаdis sur Lа Fоliе (Rоllinаt)

De Jаnus- sur «Сеrtаin аbbé sе mаnuélisаit...» (Rоussеаu)

De Jаdis sur «Vоtrе têtе rеssеmblе аu mаrmоusеt d’un sistrе...» (Sigоgnе)

De Сосhоnfuсius sur «Се rusé Саlаbrаis tоut viсе, quеl qu’il sоit...» (Du Βеllау)

De Ρаsquеlin sur «Τu gаrdеs dаns tеs уеuх lа vоlupté dеs nuits...» (Viviеn)

De Сhristiаn sur «Ô Ρèrе dоnt јаdis lеs mаins industriеusеs...» (Lа Сеppèdе)

De Ιо Kаnааn sur «Соmmе lе mаriniеr, quе lе сruеl оrаgе...» (Du Βеllау)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz