Charles Cros

(1842-1888)

Recueils (ou ensembles) complets

1873 : Le Coffret de santal (revu en 1879)

1908 : Le Collier de griffes (posthume)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V

 

À grand-papa

À la mémoire de Gambetta

À la plus belle

Almanach

À M. Haussmann

À Madame ***

À ma femme endormie

Aquarelle

L’Archet

À travers la forêt des spontanéités...

À tuer

Au café

Au milieu du sang, au milieu du feu...

À une attristée d’ambition

À une chatte

À une jeune fille

À un Page bleu de la Reine Ysabeau

Au plus grand nombre je déplais...

Aux femmes

Aux imbéciles

Avec un ruban peint

Avenir

 

Ballade de la ruine

Ballade des mauvaises personnes

Ballade des souris

Ballade du dernier amour

Banalité

Bénédiction

Berceuse : Endormons-nous, petit chat noir...

Berceuse : Il y a une heure bête...

Bibelots d’emplois incertains...

Bien que Parisienne en tous points, vous avez...

La Blessée

Bois frissonnants, ciel étoilé...

Bonne fortune

Brave homme

Le But

 

Le Caillou mort d’amour

Caresse

Ceux qui dédaignent les amours...

Chanson de la côte

La Chanson de la plus belle femme

Chanson de route Arya

La Chanson des Hydropathes

Chanson des peintres

Chanson des sculpteurs

Chant éthiopien

Cœur simple

Coin de tableau

Comme tu souffres, mon pays...

Conclusion

Conquérant

Conseil

Le Crapaud

Croquis de dos

Croquis d’hospitalité

Croquis

Cueillette

 

La Dame en pierre

Dans la clairière

Délabrement

Déserteuses

Destinée

Diamant enfumé : Folle d’abord...

Diamant enfumé : Il est des diamants aux si rares lueurs...

Distrayeuse

Don Juan

Drame

 

École buissonnière

Effarement

Elle s’est endormie un soir, croisant ses bras...

En cour d’assises

Endormons-nous, petit chat noir...

Époque perpétuelle

L’Été

Évocation

Excuse

Exquis musicien, devant son chevalet...

 

Fiat Lux

Le Fleuve

Folle d’abord...

 

Gagne-petit

Galatée et Pygmalion

Les Gens de lettres

 

Le Hareng Saur

L’Heure froide

Heures sereines

L’Heure verte

Hiéroglyphe

 

Ignorante ou plutôt dédaigneuse des maux...

Il est des diamants aux si rares lueurs...

Il y a des moments où les femmes sont fleurs...

Il y a la fleur, il y a la femme...

Il y a une heure bête...

Indignation

In morte vita

Inscription

Insomnie

Insoumission

Intérieur

 

Je crois que Mantegna vous a faite en peinture...

Je ne vous ferai pas de vers...

Je sais faire des vers perpétuels. Les hommes...

Je suis un homme mort depuis plusieurs années...

Jeune homme

Je voudrais, en groupant des souvenirs divers...

Le Journal de l’avenir

Jours d’épreuve

J’ai bâti dans ma fantaisie...

J’ai peur de la femme qui dort...

 

Les Langues

La robe de laine a des tons d’ivoire...

Lassitude

Le casque de velours, qui de plumes s’égaie...

Lendemain

Lento

Le rossignol se plaint dans la ramure noire...

Les saphirs durs et froids, voilés par la buée...

Liberté

Lilas

Li-taï-pé

L’aurore naît et la mort vient...

 

Madrigal : Mes vers, sur les lames d’ivoire...

Madrigal viol

Madrigal

Malgré tout

Matin

Maussaderie

Mémento

Mes vers, sur les lames d’ivoire...

Le Meuble

Moi, je vis la vie à côté...

Morale : Orner le monde avec son corps, avec son âme...

Morale : Sur des chevaux de bois enfiler des anneaux...

 

Noceur

Nocturne : Bois frissonnants, ciel étoilé...

Nocturne : Le rossignol se plaint dans la ramure noire...

Novembre

 

L’Orgue

Orner le monde avec son corps, avec son âme...

 

Paquita

Paroles d’un miroir à une belle dame

Paroles perdues

Paysage

Phantasma

Pituite

Plainte

Pluriel féminin

Possession

Préface : Au plus grand nombre je déplais...

Préface : Bibelots d’emplois incertains...

Profanation

Promenade

Le Propriétaire

 

Quatorze vers à Victor Hugo

Les Quatre Saisons

 

Rancœur lasse

Réconciliation

Rendez-vous

Réponse

Résipiscence

Rêve

Révolte

Romance

Ronde flamande

Roses et muguets

 

Sachant qu’Elle est futile, et pour surprendre à l’aise...

Saint Sébastien

Scène d’atelier : Exquis musicien, devant son chevalet...

Scène d’atelier : Sachant qu’Elle est futile, et pour surprendre à l’aise...

Scherzo

La Science de l’amour

Six tercets

Soir éternel

Soir

Songe d’été

Sonnet : À travers la forêt des spontanéités...

Sonnet : Bien que Parisienne en tous points, vous avez...

Sonnet : Ignorante ou plutôt dédaigneuse des maux...

Sonnet : Il y a des moments où les femmes sont fleurs...

Sonnet : Je crois que Mantegna vous a faite en peinture...

Sonnet : Je ne vous ferai pas de vers...

Sonnet : Je sais faire des vers perpétuels. Les hommes...

Sonnet : Je voudrais, en groupant des souvenirs divers...

Sonnet : J’ai bâti dans ma fantaisie...

Sonnet : J’ai peur de la femme qui dort...

Sonnet : La robe de laine a des tons d’ivoire...

Sonnet : Les saphirs durs et froids, voilés par la buée...

Sonnet : Moi, je vis la vie à côté...

Sonnet : Vent d’été, tu fais les femmes plus belles...

Sonnet à Mme Fanny A. P.

Sonnet astronomique

Sonnet cabalistique

Sonnet d’Oaristys

Sonnet madrigal

Sonnet métaphysique

Souvenir d’avril

Sultanerie

Supplication

Sur des chevaux de bois enfiler des anneaux...

Sur la femme

Sur un éventail

Sur un miroir

 

Tableau de sainteté

Tableau

Tant pis pour la vertu ! Polichinelle ivrogne...

Testament

Toute la semaine

Transition

Triolets fantaisistes

Trois quatrains : Au milieu du sang, au milieu du feu...

Trois quatrains : Le casque de velours, qui de plumes s’égaie...

Tsigane

 

Un immense désespoir...

 

Le Vaisseau-piano

Valse

Vanité sous-marine

Vent d’été, tu fais les femmes plus belles...

Vers amoureux

Vertige

La Vie idéale

Villégiature

La Vision du grand canal royal des Deux Mers

Vision

Vocation

Vue sur la cour

 
À la plus belle


 
Nul ne l’a vue et, dans mon cœur,
Je garde sa beauté suprême ;
(Arrière tout rire moqueur !)
Et morte, je l’aime, je l’aime.
 
J’ai consulté tous les devins,
Ils m’ont tous dit : « C’est la plus belle ! »
Et depuis j’ai bu tous les vins
Contre la mémoire rebelle.
 
Oh ! ses cheveux livrés au vent !
Ses yeux, crépuscule d’automne !
[...]

[lire le poème...]

La Chanson des Hydropathes


 
Hydropathes, chantons en chœur
La noble chanson des liqueurs.
 
Le Vin est un liquide rouge
— Sauf le matin quand il est blanc.
On en boit dix, vingt coups, et v’lan !
Quand on en a trop bu, tout bouge.
Buvons donc le vin rigolo,
Blanc le matin, rouge à la brune
Qu’il fasse (nous souffrons de l’eau)
[...]

[lire le poème...]

Banalité


 
L’océan d’argent couvre tout
Avec sa marée incrustante.
Nous avons rêvé jusqu’au bout
Le legs d’un oncle ou d’une tante.
 
Rien ne vient. Notre cerveau bout
Dans l’Idéal, feu qui nous tente,
Et nous mourons. Restent debout
Ceux qui font le cours de la rente.
 
Étouffé sous les lourds métaux
Qui brûlèrent toute espérance,
[...]

[lire le poème...]

Sonnet


 
Je ne vous ferai pas de vers,
Madame, blonde entre les blondes,
Vous réduiriez trop l’univers,
Vous seriez reine sur les mondes.
 
Vos yeux de saphir, grands ouverts,
Inquiètent comme les ondes
Des fleuves, des lacs et des mers
Et j’en ai des rages profondes.
 
Mais je suis pourtant désarmé
Par la bouche, rose de mai,
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Hugо : «Jеunеs gеns, prеnеz gаrdе аuх сhоsеs quе vоus ditеs...»

Саmillе Μаuсlаir

Βruаnt : Fins dе sièсlе

Dеlillе : Lе Соin du fеu

Lаfоrguе : Dаns lа ruе

Sаtiе : Lе Τrаînеаu

Τаilhаdе : Ιnitiаtiоn

Du Βеllау : «Νоuvеаu vеnu, qui сhеrсhеs Rоmе еn Rоmе...»

Μilоsz : «Sur mа guitаrе dоnt lеs ассоrds...»

Βruаnt : Lеs Lоupiоts

☆ ☆ ☆ ☆

Du Βеllау : «Μаudit sоit millе fоis lе Βоrgnе dе Libуе...»

Hugо : Répоnsе à un асtе d’ассusаtiоn

Βruаnt : Fins dе sièсlе

Gréсоurt : Lе biеn viеnt еn dоrmаnt

Vitré : «Μоn âmе еst un rоsеаu fаiblе, sес еt stérilе...»

Hugо : À dеs оisеаuх еnvоlés

Diеrх : Εn сhеmin

Rоllinаt : Lа Сhаnsоn dеs Αmоurеusеs

Сrоs : Sоir

Βеаumаrсhаis : Αu bаs dеs stаtuеs dе Ρlаtоn еt dе l’еsсlаvе Сimbаlеnо

Cоmmеntaires récеnts

De Jаdis sur Sоnnеt bоuts-rimés (Gаutiеr)

De Сосhоnfuсius sur Lе Ρаrеssеuх (Sаint-Αmаnt)

De Jаdis sur Lа Сhаnsоn dеs Αmоurеusеs (Rоllinаt)

De Lеmiеuх Sеrgе sur «Vоtrе rirе еst éсlаtаnt...» (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сосhоnfuсius sur Αutаnt quе Vаliаnе аvаit dе bеаutés (Μаrbеuf)

De Сurаrе- sur «Μоn âmе а sоn sесrеt, mа viе а sоn mуstèrе...» (Αrvеrs)

De Jаdis sur «Vоus sоuviеnt-il dе l’аubеrgе...» (Τоulеt)

De Сосhоnfuсius sur Εugéniе dе Guérin (Αutrаn)

De Сhristiаn sur Rêvеriе sur tа vеnuе (Αpоllinаirе)

De Diсkо rimеur sur «Jе rêvе dе vеrs dоuх еt d’intimеs rаmаgеs...» (Sаmаin)

De Νаguèrе sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Vinсеnt sur «Ô qu’hеurеuх еst сеlui qui pеut pаssеr sоn âgе...» (Du Βеllау)

De Εsprit dе сеllе sur Сhаnsоn (Οmbrе du bоis) (Lоuÿs)

De Αlbеrtus sur Сhаnsоn : «Ô biеnhеurеuх qui pеut pаssеr sа viе...» (Dеspоrtеs)

De mаl еntеndеur sur Sоnnеt à Μаdаmе Μ.Ν. : «Quаnd, pаr un јоur dе pluiе, un оisеаu dе pаssаgе...» (Μussеt)

De Μеillеur trаduсtеur sur Lе Βоis аmiсаl (Vаlérу)

De Vinсеnt sur «Αfin quе pоur јаmаis...» (Βаïf)

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

De Сurаrе- sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De Τоurniсоti-tоurniсоt sur Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir (Rimbаud)

De аrаmis sur Lа Βеllе Guеusе (Τristаn L'Hеrmitе)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz