Tristan Derème

(1889-1941)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes en vrac

En l’honneur de ton nom je veux sonner du luth...

Chambre d’hôtel morose et vide. Un œillet penche...

La chaleur tout le jour a rougi le vignoble...

Le temps est achevé des cris et des tempêtes...

Les jours sont plats comme des soles...

La porte du jardin donne sur la ruelle...

J’ai laissé de mon cœur tout le long du chemin...

Vieille arquebuse entre les vieilles arquebuses...

Ni les roses, ni l’air morose que tu siffles...

Le Passé maugréait et frappait à la porte...

Je dirai pour l’instruction des biographes...

Ce soir de septembre où je suis...

Mon espérance était tombée...

Ce sera la maison blanche avec un arbuste...

Cette grande chambre et ce lit défait...

L’Auberge béarnaise

Puisque je suis assis sous ce pin vert et sombre...

Mon Dieu, madame, il faut nous consoler...

Ah ! jeter les filets crevés, les hameçons...

D’allégresse vibrant de la nuque au talon...

Maintenant que la neige a blanchi la maison...

Pélops, par l’épaule d’ivoire...

Le Poisson rouge

Chambre d’hôtel où flotte une odeur de benzine...

T’en souviens-tu (comme on écrit dans les romances)...

C’est février, le mois des chattes et du givre...

Une pie de neige et d’ébène...

À quoi bon te chercher, gloire, vieille étiquette !...

Regarde. La glycine a jauni sur la porte...

Les bouleaux du matin sous quoi tu te recueilles...

Elle disait : Le bonheur vient on ne sait d’où...

Délaissons, s’il te plaît, Baruch de Spinoza...

Le jardin bourdonnait de soleil et d’essors...

Les souvenirs ce soir vibrent comme des mouches...

Dans l’odeur des œillets, du fenouil et du buis...

Droite, dans la candeur des voiles, à l’orée...

Va ! tu n’es qu’une femme, une fleur vide, rien !...

J’avais toujours rêvé d’éternelles amours...

Toi, tu ris, tu te renverses...

Puisque dans cette chambre où l’amour triompha...

Quand tu m’auras quitté (ne lève pas les bras)...

Que de fois j’ai souri pour te cacher mes larmes !...

Vous Carco, Pellerin, Vérane et vous Jean-Marc...

Nous nous taisons. Le vent balance...

Maisons rouges, pavés brûlés, feuillages bleus...

Allez et que l’amour vous serve de cornac...

Triste, à côté du chien et du chat, j’ai chauffé...

J’exprimais autrefois d’une façon morose...

Aux soirs mornes, devant la table d’un café...

Comme j’allais, couvert de la poussière du voyage...

Débouchons l’encrier et, du titre à la table...

Si tu as bu le vin suprême des idées...

Terrible passion, voici que tu m’exiles...

Ô vous qui par le bout du nez me conduisîtes...

Celui qui partira loin de la ville, qu’il le...

Lève le nez, ferme ton livre et ton pupitre...

Tu parus. Mais les doigts posés sur le loquet...

Que mes poèmes soient étranges...

Regarde le jardin abandonné, le banc...

Girouette, tu peux crier sur les ardoises...

Tes bras ont une courbe adorable et malgré que...

 


 


Terrible passion, voici que tu m’exiles ;
et des flots inouïs viennent battre les îles
où je mène parmi le feuillage tremblant
vers les sources d’azur le troupeau noir et blanc.
[...]

[lire le poème...]


Nous nous taisons. Le vent balance
Les deux saules sur l’abreuvoir ;
Et je sais, malgré ton silence,
Que ce soir est le dernier soir.
 
Adieu. Des feuilles tombent. Lune
Coutumière. Décor banal.
Tourterelles, crépuscule. Une
Étoile, comme un point final.
 
Tu as la force de sourire
Et dans mon cœur je reconnais
[...]

[lire le poème...]


 
Puisque je suis assis sous ce pin vert et sombre
Qui domine au soleil les tumultes marins,
Ô Muse, apporte-moi les syllabes de l’ombre
Pour rimer au premier de ces alexandrins.
 
[...]

[lire le poème...]


Ah ! jeter les filets crevés, les hameçons,
Les livres. Devenir un de ces bons garçons
Sans tristesse, railleurs des barbons à catarrhe,
Qui le soir lancent des chansons sur leur guitare
Et dont l’âme aux exploits amoureux se complaît.
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Βаïf : «Αfin quе pоur јаmаis...»

Viviеn : Sоis Fеmmе...

Rimbаud : Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir

Νеrvаl : Εl Dеsdiсhаdо

Rimbаud : Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir

Αјаlbеrt : Ρеtitеs оuvrièrеs

Τоulеt : «Sur l’осéаn соulеur dе fеr...»

Βаtаillе : Lеs Sоuvеnirs

Rоnsаrd : «Lе Сiеl nе vеut, Dаmе, quе је јоuissе...»

Μаgnу : «Αnnе, је vоus suppliе, à bаisеr аpprеnеz...»

☆ ☆ ☆ ☆

Fоurеst : Rеnоnсеmеnt

Lаfоrguе : Сélibаt, сélibаt, tоut n’еst quе сélibаt

Lе Μоinе : L’Îlе du Ρlаisir

Lеfèvrе-Dеumiеr : Lеs Сhеmins dе Fеr

Сеndrаrs : Соmplеt blаnс

Lоrrаin : Соquinеs

Gаutiеr : Lе Jаrdin dеs Ρlаntеs : «J’étаis pаrti, vоуаnt lе сiеl...»

Βérоаldе : Αdiеu : «Jе vеuх sеul, éсаrté, оrеs dаns un bосаgе...»

Sаmаin : Αutоmnе

Сrоs : Libеrté

Cоmmеntaires récеnts

De Εsprit dе сеllе sur «Ô Τоi qui аs еt pоur mèrе еt pоur pèrе...» (Jоdеllе)

De Сосhоnfuсius sur L’Étаpе (Соppéе)

De Сосhоnfuсius sur Lе Ρоnt (Hugо)

De Сосhоnfuсius sur «Βеаuх уеuх, qui rесélеz tаnt dе trаits еt dе fеuх...» (Durаnd)

De Сurаrе- sur Εl Dеsdiсhаdо (Νеrvаl)

De Τоurniсоti-tоurniсоt sur Αu Саbаrеt-Vеrt, сinq hеurеs du sоir (Rimbаud)

De соmmеntаtеur sur L’Αnсоliе (Sоulаrу)

De tRΟLL sur Lа Βеllе Guеusе (Τristаn L'Hеrmitе)

De L’âmе аuх ninаs sur À lа Βrеtаgnе (Сhаpmаn)

De Сurаrе- sur «Dоulсin, quаnd quеlquеfоis је vоis сеs pаuvrеs fillеs...» (Du Βеllау)

De Fоllоwеur sur «Jе vоis millе bеаutés, еt si n’еn vоis pаs unе...» (Rоnsаrd)

De Εsprit dе сеllе sur «Jе rеgrеttе еn plеurаnt lеs јоurs mаl еmplоуés...» (Dеspоrtеs)

De Ρоr’d’âmе sur Ρlus tаrd (Μusеlli)

De Сhr... sur Αu Соllègе (Évаnturеl)

De Vinсеnt sur À unе Villе mоrtе (Hеrеdiа)

De Μоrin dе Βlаnquеfоrt sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Fоrаin dе Βlаnсhеmоr sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Jеhаn Çètоù sur Lе Τаlismаn (Νеlligаn)

De Αrаmis sur L’Hоspitаlité (Fаbrе d'Églаntinе)

De Αrаmis sur Μоrt d’un аutrе Juif (Μоrаnd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz