Marceline Desbordes-Valmore

(1786-1859)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes en vrac

Point d’adieu

Hélas, avant la mort...

Ma fille : C’est beau la vie...

Le Mal du pays

Souvenir

Une ruelle de Flandre

Un moment

La Voix d’un ami

À Pauline Duchambge

Les Prisons et les Prières

Vous voir sans vous aimer...

L’Arbrisseau

La Lune des fleurs

La Fileuse et l’Enfant

Que mon nom ne soit rien qu’une ombre douce et vaine...

L’Amour

Tu n’auras pas semé...

Fleur d’enfance

Prière : Ne me fais pas mourir sous les glaces de l’âge...

Quand je ne te vois pas...

Élégie : Quand le fil de ma vie...

Trop tard

La Vie

Le Ver luisant

La Promenade d’automne

Élégie : Ma sœur, il est parti !...

Détachement

L’Oreiller d’une petite fille

Les Roseaux

Les Oiseaux

Le Puits de Notre Dame à Douai

Les Cloches du soir

Refuge

Renoncement

Il fait nuit : le vent souffle et passe dans ma lyre...

Son retour

Regret

Ne me fais pas mourir sous les glaces de l’âge...

Sol natal

L’Impossible

Jamais Adieu

J’étais à toi peut-être avant de t’avoir vu...

Dors !

À Rouen, rue Ancrière

L’Entrevue au ruisseau

Solitude

Révélation

L’Imprudence

Les Séparés

Jours d’été

L’Étrangère

Aux trois aimés

Prière de femme

Au revoir

Au médecin de ma mère

Le Beau Jour

Ondine ! enfant joyeux...

Madame Émile de Girardin

La Maison de ma mère

Prière pour mon amie

La Fleur renvoyée

Le Rossignol aveugle

L’Enfant au miroir

La Sincère

L’Enfant et le Pauvre

Ma fille : Ondine ! enfant joyeux...

Le Pardon

L’Église d’Arona

Les Deux Peupliers

Affliction

Le Premier Amour

Loin du monde

L’Éphémère

Qu’en avez-vous fait

Malheur à moi

Avant toi

Peut-être un jour sa voix tendre et voilée...

L’Amie

À mon fils, après l’avoir conduit au collège

Ma soeur, il est parti !...

Le Dernier Rendez-vous

Amour partout

Un ruisseau de la Scarpe

La Jeune Fille et le Ramier

Jeune homme irrité...

Un billet de femme

Pourquoi ?

L’Absence

Élégie : Il fait nuit : le vent souffle et passe dans ma lyre...

Je ne sais plus, je ne veux plus

C’est l’heure où, par mon âme...

Un arc de triomphe

La Mère qui pleure

Le Coucher du petit garçon

N’irai-je plus courir...

Ma chambre

Hiver

L’Attente : C’est l’heure où, par mon âme...

Les Éclairs

Le Secret

C’est beau la vie...

L’Attente : Quand je ne te vois pas...

Inès

Rêve intermittent d’une nuit triste

Cantique des mères

Amour : Hélas, avant la mort...

Départ de Lyon

À l’amour

Amour, divin rôdeur

Le Nid solitaire

À M. A. de Lamartine

Tristesse : N’irai-je plus courir...

Les Roses de Saadi

Le Réveil créole

Ouvrez aux enfants

Une plume de femme

Rêve d’une femme

Les Cloches et les Larmes

Toi qui m’as tout repris jusqu’au bonheur d’attendre...

Le Soir

La Couronne effeuillée

J’avais froid

Lucretia Davidson

L’Esclave et l’Oiseau

L’Eau douce

Son image

Ne fuis pas encore

Dans la rue

Les Roses

Pour endormir l’enfant

Dormeuse

La Jeune Châtelaine

S’il l’avait su

Sans l’oublier

Le Rendez-vous

À Blanche Lepeytre

Le Souvenir

À Monsieur A. L.

L’Enfant béni

Allez en paix

Ondine à l’école

C’est moi

Cigale

À celles qui pleurent

Les Sanglots

Le Grillon

Au Christ

La Rose flamande

L’Espoir

Quand le fil de ma vie...

 
C’est moi


 
      Si ta marche attristée
      S’égare au fond d’un bois,
      Dans la feuille agitée
      Reconnais-tu ma voix ?
Et dans la fontaine argentée,
Crois-tu me voir quand tu te vois ?
[...]

[lire le poème...]

Madame Émile de Girardin


 
La mort vient de frapper les plus beaux yeux du monde.
Nous ne les verrons plus qu’en saluant les cieux.
Oui, c’est aux cieux, déjà ! que leur grâce profonde
Comme un aimant d’espoir semble attirer nos yeux.
[...]

[lire le poème...]

Ma chambre


 
Ma demeure est haute,
Donnant sur les cieux ;
La lune en est l’hôte
Pâle et sérieux.
En bas que l’on sonne,
Qu’importe aujourdhui ?
Ce n’est plus personne,
Quand ce n’est pas lui !
 
Aux autres cachée,
Je brode mes fleurs ;
Sans être fâchée,
Mon âme est en pleurs ;
Le ciel bleu sans voiles,
[...]

[lire le poème...]

La Voix d’un ami


 
Si tu n’as pas perdu cette voix grave et tendre
Qui promenait ton âme au chemin des éclairs
Ou s’écoulait limpide avec les ruisseaux clairs,
Éveille un peu ta voix que je voudrais entendre.
 
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Viаu : Épigrаmmе d’un impuissаnt

Lа Villе dе Μirmоnt : «Jе suis un êtrе dе sаng frоid...»

Régniеr : Juliе аuх уеuх d’еnfаnt

Sаint-Αmаnt : «Vоiсi lе rеndеz-vоus dеs Εnfаnts sаns sоuсi...»

Сrоs : L’Hеurе frоidе

Rimbаud : Μа Βоhèmе

Rimbаud : Οphéliе

Vеrlаinе : Νеvеrmоrе : «Sоuvеnir, sоuvеnir, quе mе vеuх-tu ?...»

Vеrlаinе : Μоn rêvе fаmiliеr

Αpоllinаirе : Lа Lоrеlеу

Lаhоr : Саlmе dеs plаntеs

Μussеt : Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...»

☆ ☆ ☆ ☆

Сhrеtiеn dе Τrоуеs

Sсаrrоn : Сhаnsоn à bоirе

Саrсо : Βоhèmе

Αpоllinаirе : «Lа nudité dеs flеurs с’еst lеur оdеur сhаrnеllе...»

Ρоnсhоn : Sоnnеt à Сhеvrеul

Μоlièrе : À Μоnsiеur Lе Vауеr, sur lа Μоrt dе sоn Fils

Lе Μоuël : «À lа sаintе, mаrtуrе еt viеrgе...»

Βаtаillе : Lеs Sоuvеnirs

Αllаrd : Αu dеrniеr сiеl

Gеоrgin : Τristеssе аu bоrd dе l’еаu

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Qu’еst-се qu’аmоur ? еst-се unе quintе еssеnсе ?...» (Ρаsquiеr)

De Сосhоnfuсius sur Sеt Οhаëdаt (Νоuvеаu)

De Сосhоnfuсius sur Μаlgré tоut (Сrоs)

De Lа Μusérаntе sur «Lösсh mir diе Αugеn аus...» (Rilkе)

De Vinсеnt sur Lа Νосе à Gоnеssе (Fоrt)

De Frаnçоis Соppéе sur Lе Соup dе mаrtеаu (Соurtеlinе)

De Gеоrgеs Соurtеlinе sur Lе Соup dе tаmpоn (Соppéе)

De Τоtо28 sur Βibliоthèquеs (Αutrаn)

De Τоtо28 sur Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...» (Μussеt)

De Lа Μusérаntе sur «Jе vis mа Νуmphе еntrе сеnt dаmоisеllеs...» (Rоnsаrd)

De Αzuré dе lа fаuсillе sur Соntrе lа јаlоusiе (Urfé)

De Lа Μusérаntе sur «Sоit quе је sоis hаï dе tоi, mа Ρаsithéе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Lеs Βiеnfаits dе lа nuit (Rоllinаt)

De Siхtе sur «D’un оutrаgеuх соmbаt...» (Αubigné)

De lасоtе sur «Jе sаis biеn qu’оn dirа quе је suis témérаirе...» (Βirаguе)

De mdrlоl sur Lеs Léprеuх (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur Ρаrsifаl (Vеrlаinе)

De K’оuеn-lоuеn sur «Μаdаmе, si tu vеuх mе prêtеr tоn оrеillе...» (Βirаguе)

De Lа piаnistе sur Αlmаnасh (Сrоs)

De vinсеnt sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Ρiеrrоt sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz