Antoinette Deshoulières

(1638-1694)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

 

Agréables transports qu’un tendre amour inspire...

Ah ! que je sens d’inquiétude !...

Aimables habitants de ce naissant feuillage...

Air : Aimables habitants de ce naissant feuillage...

Air : Dans un bois sombre et solitaire...

Air : Iris sur la fougère...

Air : L’aimable printemps fait naître...

Air : Qu’est devenu cet heureux temps...

Air : Rien, rien ne peut égaler mon ennui...

Air : Suivi des rossignols, des zéphyrs, des amours...

Air : Triomphez, aimable printemps...

Air : Venez, petits oiseaux, c’est moi qui vous appelle...

Alcidon contre sa bergère...

Au Révérend Père Bouhours

 

Ballade : Ores est temps de vous donner conseil...

Ballade : Votre bonne foi m’épouvante...

Ballade des ’Amants à caution’

 

Caprice

Chanson : Ah ! que je sens d’inquiétude !...

Chanson : Pourquoi me reprocher, Sylvandre...

Chanson : Revenez, charmante verdure...

Chanson : Soyons toujours inexorable...

Contre l’amour voulez-vous vous défendre ?...

 

Dans ces lieux fortunés qu’est-ce qui vous rappelle...

Dans un bois sombre et solitaire...

Déclaration

De quels aveuglements sont frappés les humains !...

Dieux ! qu’est-ce que je sens d’inquiet et de tendre ?...

 

Eh ! que te sers, amour, de me lancer des traits ?...

Entre deux draps...

Épître chagrine à Mlle de La Charce (1685)

 

Les Fleurs

 

L’hiver

 

Idylle : Tombeau dont la vue empoisonne...

Iris sur la fougère...

 

L’aimable printemps fait naître...

 

Madrigal : Alcidon contre sa bergère...

Madrigal : Dans ces lieux fortunés qu’est-ce qui vous rappelle...

Les Moutons

 

Ne pourrais-je donc point connaître

 

Ode à Climène

Les Oiseaux

L’Oranger à Madame ***

Ores est temps de vous donner conseil...

 

Pourquoi me reprocher, Sylvandre...

 

Qu’est devenu cet heureux temps...

 

Réflexions sur la mort

Revenez, charmante verdure...

Rien, rien ne peut égaler mon ennui...

Rondeau : Contre l’amour voulez-vous vous défendre ?...

Rondeau : Taisez-vous, tendres mouvements...

Le Ruisseau

 

La Solitude

Sonnet burlesque sur la Phèdre de Racine

Soyons toujours inexorable...

Stances : Agréables transports qu’un tendre amour inspire...

Stances : Dieux ! qu’est-ce que je sens d’inquiet et de tendre ?...

Stances : Eh ! que te sers, amour, de me lancer des traits ?...

Suivi des rossignols, des zéphyrs, des amours...

Sur le même ouvrage

 

Taisez-vous, tendres mouvements...

Tombeau dont la vue empoisonne...

Triomphez, aimable printemps...

 

Venez, petits oiseaux, c’est moi qui vous appelle...

Vers allégoriques à ses enfants

Votre bonne foi m’épouvante...

 
Épître chagrine à Mlle de La Charce (1685)


 
— Eh bien, quel noir chagrin vous occupe aujourd’hui ?
M’est venu demander avec un fier sourire
          Un jeune seigneur qu’on peut dire
Aussi beau que l’amour, aussi traître que lui.
[...]

[lire le poème...]

Réflexions sur la mort


 
Que l’homme connaît peu la mort qu’il appréhende,
              Quand il dit qu’elle le surprend !
Elle naît avec lui, sans cesse lui demande
Un tribut dont en vain son orgueil se défend.
Il commence à mourir longtemps avant qu’il meure ;
[...]

[lire le poème...]

Au Révérend Père Bouhours

sur son livre de l’Art de bien penser sur les ouvrages d’esprit (1687)


          Dans une liste triomphante
De célèbres auteurs que votre livre chante,
          Je ne vois point mon nom placé.
À moi, n’est-il pas vrai ? vous n’avez point pensé.
[...]

[lire le poème...]

Air


 
Suivi des rossignols, des zéphyrs, des amours,
          Et couronné de fleurs nouvelles,
          Le printemps ramène toujours
          Les plaisirs avec les beaux jours.
Mais hélas ! ce n’est plus pour les amants fidèles.
[...]

[lire le poème...]

Commentaire (s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
Site Web :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Information requise.   * Cette adresse ne sera pas publiée.
 


Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Τуаrd : «Jе vis rоugir sоn blаnс pоli ivоirе...»

Βаïf : «Sоngе hеurеuх еt divin, trоmpеur dе mа tristеssе...»

Αpоllinаirе : Réсlаmе pоur lа mаisоn Wаlk оvеr

Lа Fоntаinе : Lе Lоup еt l’Αgnеаu

Τhаlу : L’Îlе lоintаinе

Lоrrаin : Déсаdеnсе

Βаudеlаirе : Саusеriе

Lоrrаin : Lа Μоrt dеs lуs

Сrоs : Αu саfé

Сrоs : À unе сhаttе

☆ ☆ ☆ ☆

Lоrrаin : Unе idуllе

Lоuvеnсоurt : «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...»

Viviеn : Lеs Lèvrеs pаrеillеs

Spоndе : «Qui sоnt, qui sоnt сеuх-là, dоnt lе сœur idоlâtrе...»

Gаutiеr : «Dаns un bаisеr, l’оndе аu rivаgе...»

Lоrrаin : Μiss Μisеr

Hugо : Сhаnsоn еn саnоt

Viаu : «Τоut у сhеvаuсhе, tоut у fоut...»

Соppéе : «Αuprès dе Sаint-Sulpiсе, un spесtасlе оdiеuх...»

Hugо : Ρrès d’Αvrаnсhеs

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur Lеs trоis hуmnеs primitifs (Sеgаlеn)

De Vinсеnt sur «Lе sоlеil еn tоus liеuх déсоuvrе sа lumièrе...» (Μоtin)

De Сосhоnfuсius sur «Μоn Diеu, quе је vоudrаis quе mа mаin fût оisivе...» (Spоndе)

De Vinсеnt sur Sоnnеt : «Ρоur vеinеr dе sоn frоnt...» (Gаutiеr)

De Сосhоnfuсius sur «Hélаs ! vоiсi lе јоur quе mоn mаîtrе оn еntеrrе...» (Rоnsаrd)

De Jаdis sur Εn fасе dе lа pièсе d’еаu (Sаintе-Βеuvе)

De Αdа еn Hérаldiе sur Sоnnеt : «Τristе, lоin dе l’Αmiе, еt quаnd l’été déсlinе...» (Sаintе-Βеuvе)

De Αdа еn Hérаldiе sur «Lеs fеmmеs еt lа mеr n’оnt riеn dе dissеmblаblе...» (Lоuvеnсоurt)

De Αdа еn Hérаldiе sur Lа Ρоrtе vitréе (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Jаdis sur Lеs Сhrуsаlidеs (Lа Villе dе Μirmоnt)

De Сurаrе- sur Саusеriе (Βаudеlаirе)

De Jаdis sur Lе Сid (Fоurеst)

De Ρеrutz sur Lе Dеuil du mоulin (Соuté)

De Krоnеnbоurg sur «Εn un pеtit еsquif épеrdu, mаlhеurеuх...» (Αubigné)

De Ρоpаul ΙΙ sur Grееn (Vеrlаinе)

De Сurаrе- sur Lа Jumеnt Zizi (Rоllinаt)

De Сurаrе- sur «Lа mоrt а tоut mоn biеn еt mоn еspоir étеint...» (Αubin dе Μоrеllеs)

De Εsprit dе сеllе sur Lе Μаuvаis Jаrdiniеr (Gilkin)

De Vinсеnt sur «Dе Μуrtе еt dе Lаuriеr fеuillе à fеuillе еnsеrrés...» (Rоnsаrd)

De ΜаdаmеСоnnаssе sur «Jе sеns unе dоuсеur à соntеr impоssiblе...» (Rоnsаrd)

De Соrbеаu sur Lе Сосhоn (Rеnаrd)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz