Philippe Desportes

(1546-1606)

Tous ses poèmes disponibles

Liste alphabétique

Liste analphabétique

Poèmes par ordre alphabétique

 

Amour en même instant m’aiguillonne et m’arrête...

À pas lents et tardifs tout seul je me promène...

Autour des corps, qu’une mort avancée...

 

Ceux qui liront ces vers qu’en pleurant j’ai chantés...

Chanson : Ô bienheureux qui peut passer sa vie...

Chaste sœur d’Apollon dont je suis éclairé...

C’était un jour d’été...

 

D’une fontaine

 

Épigramme : : Je t’apporte, ô sommeil...

Épouvantable Nuit, qui tes cheveux noircis...

 

Hélas ! si tu prends garde aux erreurs que j’ai faites...

 

Je ne refuse point qu’en si belle jeunesse...

Je regrette en pleurant les jours mal employés...

Je t’apporte, ô sommeil...

J’ai dit à mon Désir : pense à te bien guider...

J’ai longtemps voyagé, courant toujours fortune...

 

Las ! je ne verrai plus ces soleils gracieux...

Le temps léger s’enfuit sans m’en apercevoir...

 

Ma nef passe au détroit d’une mer courroucée...

Marchands, qui recherchez tout le rivage maure...

 

Nuit, mère des soucis, cruelle aux affligés...

 

Ô bienheureux qui peut passer sa vie...

Ô mon cœur plein d’ennuis, que trop prompt j’arrachai...

 

Quand je pouvais me plaindre en l’amoureux tourment...

Quand j’approche de vous, et que je prends l’audace...

Que servirait nier chose si reconnue ?...

Qu’on m’arrache le cœur, qu’on me fasse endurer...

 

Recherche qui voudra les apparents honneurs...

Rosette, pour un peu d’absence...

 

Si la loi des amours saintement nous assemble...

Solitaire et pensif, dans un bois écarté...

Sommeil, paisible fils de la Nuit solitaire...

Sur les abîmes creux des fondements poser...

 

Un ivoire vivant, une neige animée...

 

Villanelle : Rosette, pour un peu d’absence...

Vous n’aimez rien que vous...

 


Qu’on m’arrache le cœur, qu’on me fasse endurer
Le feu, le fer, la roue, et tout autre supplice,
Que l’ire des tyrans dessus moi s’assouvisse,
Je pourrai tout souffrir sans gémir ni pleurer.
 
[...]

[lire le poème...]


Un ivoire vivant, une neige animée,
Fait que mon œil ravi ne s’en peut retirer.
Ô main victorieuse, apprise à bien tirer,
Que tu m’as de beaux traits la poitrine entamée !
 
Aux célestes beautés mon âme accoutumée
[...]

[lire le poème...]


Solitaire et pensif, dans un bois écarté,
Bien loin du populaire et de la tourbe épaisse,
Je veux bâtir un temple à ma fière déesse,
Pour apprendre mes vœux à sa divinité.
 
Là, de jour et de nuit, par moi sera chanté
[...]

[lire le poème...]


Ceux qui liront ces vers qu’en pleurant j’ai chantés,
Non pour gloire ou plaisir, ains forcé du martyre,
Voyant par quels détroits Amour m’a su conduire,
Sages à mes dépends, fuiront ses cruautés.
 
[...]

[lire le poème...]

Commentaire(s)
Votre commentaire :
Nom : *
eMail : * *
URL :
Commentaire * :
pèRE des miséRablEs : *
* Saisie requise.
* Cette adresse ne sera pas publiée et ne sera utilisée que pour communiquer avec vous en cas de souci.
 

Mon florilège

(Tоuriste)

(Les textes et les auteurs que vous aurez notés apparaîtront dans cette zone.)

Compte lecteur

Se connecter

Créer un compte

Agora

Évаluations récеntes
☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Μilоsz : Lа Τаvеrnе du pоrt

Hаbеrt : «J’ассоmpаrе аu Sоlеil сеs bеаuх sоlеils d’Αmоur...»

Αutrаn : Βibliоthèquеs

Riсtus : Quаtrаins à lа glоirе du Vin Μаriаni

Μithоuаrd : Jеаn dе lа Lunе

Τеlliеr : Ρrièrе à lа Μоrt

Dеlаruе-Μаrdrus : Соmpаrаisоns

Dеlаruе-Μаrdrus : Αnnоnсiаtiоn

Ρеrgаud : Révеil

Ρеrgаud : Rеnаissаnсе

☆ ☆ ☆ ☆

Соurtеlinе : Lе Соup dе mаrtеаu

Τеlliеr : Сhаnsоn sur un thèmе сhinоis

Dеlаruе-Μаrdrus : Énеrvеmеnts

Dеlаruе-Μаrdrus : Соmpаrаisоns

Соrbièrе : Hеurеs

Βоumаl : «Νе rоuvrе pаs се livrе, il fаit mаl. Ιl rеssеmblе...»

Hаrаuсоurt : Ρlеinе еаu

Βiсhеt : Quаnd lа nuit sоrtirа

Соppéе : «Vоus êtеs dаns lе vrаi, саnоtiеrs, саliсоts !...»

Cоmmеntaires récеnts

De Сосhоnfuсius sur «Si је mоntе аu Ρаlаis, је n’у trоuvе qu’оrguеil...» (Du Βеllау)

De Τоtо28 sur Βibliоthèquеs (Αutrаn)

De Τоtо28 sur Sоnnеt : «Sе vоir lе plus pоssiblе еt s’аimеr sеulеmеnt...» (Μussеt)

De Lа Μusérаntе sur «Jе vis mа Νуmphе еntrе сеnt dаmоisеllеs...» (Rоnsаrd)

De Сосhоnfuсius sur «J’аi tаnt véсu, сhétif, еn mа lаnguеur...» (Lа Βоétiе)

De Сосhоnfuсius sur Sоnnеt : «Ρоur si fоu qu’il sе dоnnе, еst-il un сhаnsоnniеr...» (Соrаn)

De Αzuré dе lа fаuсillе sur Соntrе lа јаlоusiе (Urfé)

De Lа Μusérаntе sur «Sоit quе је sоis hаï dе tоi, mа Ρаsithéе...» (Rоnsаrd)

De Vinсеnt sur Lеs Βiеnfаits dе lа nuit (Rоllinаt)

De Siхtе sur «D’un оutrаgеuх соmbаt...» (Αubigné)

De lасоtе sur «Jе sаis biеn qu’оn dirа quе је suis témérаirе...» (Βirаguе)

De mdrlоl sur Lеs Léprеuх (Βеrtrаnd)

De Vinсеnt sur Ρаrsifаl (Vеrlаinе)

De Vinсеnt sur «Μаdаmе, si tu vеuх mе prêtеr tоn оrеillе...» (Βirаguе)

De Lа piаnistе sur Αlmаnасh (Сrоs)

De Jеаnnе-d’Αrс sur «Се quе ј’аimе аu printеmps, је tе vеuх dirе Μêmе...» (Μаgnу)

De vinсеnt sur «Un pеu dеvаnt quе l’аubе аmеnât lа јоurnéе...» (Gоdаrd)

De Ρiеrrоt sur «Sеs purs оnglеs très hаut dédiаnt lеur оnух...» (Μаllаrmé)

De Lа Μusérаntе sur Sоnnеt : «Hа ! nе mе blâmе plus, mаis blâmе mоn dеstin...» (Viviеn)

De Ρiеrrоt sur Ρsеudо-sоnnеt quе lеs аmаtеurs dе plаisаntеriе fасilе (Fоurеst)

De Βеnеdеtti еt Sаundеr sur «Ô musе inсоrrigiblе, оù fаut-il quе tu аillеs !...» (Rоllinаt)

Plus de commentaires...

Flux RSS...

Ce site

Présеntаtion

Acсuеil

À prоpos

Cоntact

Signaler une errеur

Un pеtit mоt ?

Sоutien

Fаirе un dоn

Librairiе pоétique en lignе

 



Photo d'après : Hans Stieglitz